+†+Yesus Kristus azu+†+

« Il n’est pour l’âme aliment plus suave que la connaissance de la vérité » (Lactance)

La vérité sur les « Fausses Décrétales d’Isidore Mercator »

Toutes les preuves de la Papauté : ici

De nombreux ennemis de la Papauté affirment que les évêques de Rome n’ont assis leur suprématie et instaurée la monarchie papale qu’à partir de la fin du VIIIème siècle sous le Pape Adrien Ier (772-795). Ils affirment que ce dernier fit rédiger des Fausses Décrétales par un sbire, prétendant être des documents des papes antérieurs affirmant avec force la doctrine de la papauté. Il les aurait ensuite remis à l’évêque de Metz, acquis à sa cause afin que ce dernier propage les « mensonges papaux » pour imposer la domination romaine. Ces Fausses Décrétales, rédigées par l’évêque fictif Isidore Mercator donnent lieu à l’affaire des Fausses Décrétales d’Isidore Mercator.

La réalité est très loin de cette présentation. Avant de laisser parler des analystes bien plus compétents que nous, nous souhaitons ajouter deux preuves que ces documents n’ont pas été et n’ont pas pu être forgés  pour fonder une doctrine de la Papauté qui aurait été jusqu’alors inexistante.

Premièrement, cette collection de faux documents papaux, dans laquelle ont trouve aussi des vrais, ne contient pas les vrais documents romains du premier millénaire affirmant la suprématie de l’Evêque de Rome (voir dans notre article La Papauté depuis les apôtres, les enseignements de saint Jules, saint Damase, saint Sirice, saint Anastase, saint Innocent, saint Zosime, saint Boniface, saint Célestin, saint Sixte III, saint Léon le Grand, saint Félix III, saint Gélase, saint Hormisdas, Jean II, Pélage II, saint Grégoire le Grand et saint Agathon). Pourquoi ces faussaires acharnés se sont-ils privés d’une telle source authentique de documents allant pourtant dans leur sens ? Tout simplement parce que la finalité de ces documents n’était pas de fonder la Papauté, mais de faire croire à l’obligation de certaines procédures canoniques pour la destitution et la nomination des Evêques, dans le contexte des guerres franco-bretonnes lors desquelles les Evêques frontaliers étaient volontiers démis par les vainqueurs successifs (cela est développé plus bas par des spécialistes).

Deuxièmement, les documents de cette collection, vrais ou faux, sont presque tous de Papes (ou prétendument de Papes), aussi nous devons en déduire que les lecteurs devaient déjà reconnaître l’autorité des Papes, sinon pourquoi auraient-ils obéi aussi facilement ? Dans le cas contraire les faussaires auraient dû produire des faux documents de beaucoup de Pères pour faire croire à l’apostolicité de leur mensonge. Donc si ces documents prouvent quelque chose, c’est que la Papauté était déjà un fait incontesté lors de leur rédaction. A tel point que la seule réelle nouveauté de ces documents, à savoir l’obligation de recourir à Rome pour changer un Evêque, est passée comme une lettre à la poste ! L’Eglise était tellement papiste que ces documents, à défaut d’être vrais, n’en étaient pas moins vraisemblables ! Notons enfin que notre article La Papauté depuis les apôtres prouve que les chrétiens, tant en Orient qu’en Occident, n’ont jamais eu besoin de ces documents pour être papistes, et ce bien avant le VIIIè siècle ! D’ailleurs l’Espagne n’a pas connu ces documents avant le XVè siècle, ce qui ne l’empêcha pas d’être papiste.

Je laisse donc la parole aux historiens qui démontrent l’origine non-romaine de ces documents, et leur influence minime sur la suite des événement. On lira au choix l’exposé de l’abbé Louis-Nazaire BÉGIN, furur cardinal (ici), de Mgr Justin FÈVRE (ici), de l’abbé Benjamin-Marcellin CONSTANT (ici), ou la reproduction in extenso ci-dessous de ce que dit le Dictionnaire de Théologie Catholique à l’article Décrétales (les fausses):

image

image

image

image

image

image

image

image

image

image

image

image

image

image

image

image

image

image

image

image

image

image

image

image

image

image

image

image

image

image

image

Publicités

6 commentaires sur “La vérité sur les « Fausses Décrétales d’Isidore Mercator »

  1. Pingback: Démonstration de la primauté de Pierre et de la Papauté | +†+Yesus Kristus azu+†+

  2. Pingback: POUR UNE FOI CATHOLIQUE BÂTIE SUR LE ROC (Mt.7, 25) | documentation.erlande

  3. Pingback: Réponses aux objections historiques contre la primauté et l’infaillibilité du Pape (1) | +†+Yesus Kristus azu+†+

  4. Pingback: Réponses aux objections historiques contre la primauté et l’infaillibilité du Pape (2) | +†+Yesus Kristus azu+†+

  5. Pingback: De quand date la Papauté ? | +†+Yesus Kristus azu+†+

  6. Pingback: Le concile « in Trullo  (691-692) est-il valide ? | «+†+Yesus Kristus azu+†+

Réagir à l'article

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :