+†+Yesus Kristus azu+†+

« Il n’est pour l’âme aliment plus suave que la connaissance de la vérité » (Lactance)

Histoire apologétique de la Papauté

Toutes les preuves de la Papauté: ici
image

À l’occasion de notre série d’articles consacrés à la Papauté, nous ne pouvions pas ne pas vous recommander la lecture du formidable ouvrage de défense de cette dernière, la véritable encyclopédie qu’est l’œuvre de Mgr Justin FÈVRE intitulée Histoire apologétique de la Papauté. Vous pouvez vous la procurer aux Éditions Saint Rémi (en cliquant ici) ou la consulter en ligne. Si vous choisissez la deuxième option, vous n’avez qu’à cliquer ci-dessous. Nous vous proposons la version scan des bibliothèques en ligne Saint Libère ainsi que Gallica lorsque cette dernière propose le tome concerné. Les deux ayant des formats différents, chacun évaluera ce qui lui convient le mieux.

Tome 1: Les origines de la papauté: Gallica ou Saint Libère

Tome 2: Les prérogatives de la souveraineté pontificale: Gallica ou Saint Libère

Tome 3: Les papes et l’église d’orient: Saint Libère

Tome 4: Les papes et la constitution du moyen-âge: Gallica ou Saint Libère

Tome 5: Les papes du moyen-âge: Saint Libère

Tome 6: Rapports des papes avec la France: Saint Libère

Tome 7: Les papes et l’ère moderne: Saint Libère

Publicités

11 commentaires sur “Histoire apologétique de la Papauté

  1. Pingback: Démonstration de la primauté de Pierre et de la Papauté | +†+Yesus Kristus azu+†+

  2. Pingback: Preuves du martyre et de la sépulture de saint Pierre à Rome | +†+Yesus Kristus azu+†+

  3. Pingback: Le premier évêque de Rome selon le Liber pontificalis | +†+Yesus Kristus azu+†+

  4. Daniel PIGNARD
    25 octobre 2016

    Suite de l’ouvrage du même auteur : Trois ans avec François, l’imposture bergoglienne, Paru le 13 mars 2016
    À bientôt trois ans et demi de pontificat, l’œuvre de dévastation perpétrée par François dépasse l’imagination: besoin d’une conversion écologique, demande de pardon aux « gays » pour avoir été « discriminés » par l’Église, construire une « nouvelle humanité » par la « culture de la rencontre », l’Église et la Synagogue ont une « égale dignité », Marie et l’Église ont des « défauts », Luther ne s’est pas trompé sur la doctrine de la justification, les États catholiques sont incompatibles avec le sens de l’« Histoire », les musulmans sont des « enfants de Dieu », la peine de mort pour les criminels est « inadmissible », l’espèce humaine s’éteindra un jour, il n’y a pas de Dieu catholique, la multiplication des pains n’a pas eu lieu, Dieu se sert de l’évolution et il n’est pas « magicien », le mariage chrétien n’est qu’un « idéal », le langage des luthériens et celui des catholiques concernant l’Eucharistie est « la même chose », l’Église par le passé a eu des « comportements inhumains » mais depuis le CVII elle a appris « le respect » des autres religions… La liste est interminable. Cette étude ne se propose pas d’être exhaustive (mais comment le pourrait-elle sans prendre des proportions encyclopédiques?), elle a seulement le modeste objectif de passer en revue sommairement les principales aberrations et ravages accomplis par cet homme idolâtré par les médias du système et adulé par tous les ennemis de l’Église. Les iniquités de ce pontificat sont d’une telle ampleur et d’une telle indécence qu’on ne peut s’empêcher de dire avec le psalmiste: « Lève-toi, Juge de la terre! Rends aux superbes selon leurs œuvres! Jusques à quand les méchants, ô Éternel! Jusques à quand les méchants triompheront-ils? Ils discourent, ils parlent avec arrogance; tous ceux qui font le mal se glorifient. » (Ps. 94, 2-4). Attention, François, car la coupe est pleine…
    L’auteur, argentin et ancien séminariste dans les années 80’, est titulaire d’une licence en sciences du langage et d’un master de philosophie, consacré à l’œuvre de Saint-Thomas d’Aquin. Résidant en France depuis plusieurs années, il est professeur de latin et d’espagnol dans l’enseignement secondaire.
    http://saint-remi.fr/fr/anti-liberalisme/1465-quil-soit-anatheme-trois-ans-et-demi-avec-francois-la-coupe-est-pleine.html

    • Ressources Catholiques
      25 octobre 2016

      Celui qui a écrit ce livre est « sédévacantiste », c’est-à-dire qu’il pense que François n’est pas Pape. Donc si ce qu’il dit est vrai, ça ne remet en tien en cause la foi catholique puisse François n’est pas Pape. En ce qui me concerne, je pense que François est Pape, aussi, je peux vous dire que même si c’est un mauvais Pape, beaucoup de ce qui est dit là est exagéré, sorti de son contexte etc.

  5. Pingback: Le Pape Borgia, Alexandre VI, était-il un débauché ? | +†+Yesus Kristus azu+†+

  6. Pingback: Le Filioque chez les Pères de l’Eglise | +†+Yesus Kristus azu+†+

  7. Pingback: La primauté romaine dès le Ier siècle : la Lettre de Clément de Rome aux Corinthiens | +†+Yesus Kristus azu+†+

  8. Pingback: De quand date la Papauté ? | +†+Yesus Kristus azu+†+

Réagir à l'article

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :