+†+Yesus Kristus azu+†+

« Il n’est pour l’âme aliment plus suave que la connaissance de la vérité » (Lactance)

Les saints : nos invisibles compagnons de prière

Texte de Mark Shea, Président de www.catholicexchange.com

Dieu et tous les saints du paradisCertains de mes amis non catholiques trouvent que la prière adressée aux saints est étrange. Ils me demandent : « Depuis quand est-il chrétien de parler à un groupe de morts ? »

Depuis les temps bibliques ! Regardez Moïse. Il était mort depuis plusieurs siècles quand Jésus commença son ministère ; cependant il était très intéressé par ce qui se passait sur terre à en juger par son comportement sur le Mont de la Transfiguration ( Luc 9 : 30-31). De même, nombre des saints décédés dans l’Apocalypse semblent particulièrement intéressés par nos affaires. Pareil pour ces défunts mystérieux qui visitèrent Jérusalem le Vendredi saint (Matthieu 27:52-53). Tout ceci semble indiquer que notre connexion avec les morts n’est pas interrompue par la mort.

Notez aussi la réponse du Christ aux Sadducéens, qui ne croyaient pas à la vie après la mort. Notre Seigneur dit que les saints morts ne sont, pour Dieu, pas morts du tout, mais vivants .

« Il n’est pas le Dieu des morts, mais des vivants » (Matthieu 22 : 32).

La clé en la matière, nous indique Jésus, ce n’est pas tant les morts que Dieu, « le Dieu des vivants ». Qui est-Il ?

Dieu est, de par sa nature, Trinitaire, une sorte de sainte famille . Il est un seul Dieu, pas trois dieux. Mais l’unité de Dieu est l’unité de l’amour, pas l’unité de la solitude. En son être même, Dieu est une communion d’amour entre le Père et le Fils, une communion si intense que l’Esprit d’Amour entre eux est Lui-même une Personne : le Saint-Esprit. Donc, la Divinité peut être décrite comme une sorte de symphonie d’amour, chaque Personne Divine de la Trinité distincte des autres, cependant tous unis dans l’unique musique de Dieu. C’est la nature divine .

Un livre catholique important nous explique que le but de l’Évangile est de nous rendre participants à cette nature. Selon ce livre, tel est le Christ, tel nous serons. Quoique fasse le Christ, nous serons capables de le faire. Comme il est prophète, prêtre et roi, nous le serons. Comme il est parfait, nous le serons (d’une manière subordonnée, humaine). Comme il est puissant par l’Esprit Saint, nous le serons. Comme il est l’amour, nous le serons. Comme il est médiateur entre Dieu et l’homme, nous le serons.

Quel étrange livre catholique est-ce là ?

Ce livre s’appelle la Bible, et il définit en termes clairs la gloire à laquelle chaque âme sauvée est destinée en Christ.

« Car ceux que d’avance, Il a discernés, il les a aussi prédestinés à reproduire l’image de son Fils, afin qu’Il soit l’aîné d’une multitude de frères » (Romains 8 : 29).

De même, Hébreux 12 parle de la Jérusalem Céleste et « des esprits des justes qui ont été rendus parfaits » qui sont là et qui sont, comme saint-Jean le dit, « comme Lui ». Et 2 Pierre 1 : 4 dit que Dieu :

« nous a donné les précieuses, les plus grandes promesses, afin que vous deveniez participants de la divine nature ».

Donc en Christ, nous participons à la vie même de Dieu, et ceux qui le font le mieux de tous sont ceux qui ont obtenu la perfection au Ciel à la droite de Dieu. Cela signifie-t-il que nous nous dissoudrons en Dieu ou que nous cesserons d’être humains et deviendrons Dieu ? Au contraire, cela signifie que nous deviendrons, en union avec le Christ, encore plus parfaitement nous-mêmes et distincts de Dieu que jamais. Mais cette distinction, comme celle entre le Père, le Fils et l’Esprit-Saint, donne naissance à plus d’amour et plus d’union à Dieu. Donc, nous rejoindrons cette symphonie et ferons tout ce que le Christ fait, y compris intercéder pour ceux qui sont sur terre.

« Mais » dit quelqu’un « Selon 1 Timothée 2 : 5 »il n’y a qu’un médiateur entre Dieu et l’Homme, l’homme Jésus-Christ« Vrai ! Et pas seulement cela, mais aussi Jésus est l’Unique Fils de Dieu (Jean 1 : 14) et l’Unique Grand-Prêtre (Hébreux 8). Cependant, il partage sa filiation, son sacerdoce et sa médiation avec nous. Existe-t-il une garantie scripturaire de cela ? Oui ! Où est Jésus ? Assis à la droite du Père (Éphésiens 1 : 20). Où sommes-nous ? À côté de Lui (Éphésiens 2 : 6). Comment sommes-nous arrivés là ? Dieu  »nous as ressuscités«  selon ce même verset. Pourquoi ?  »En vue des bonnes oeuvres«  (comme intercéder pour quelqu’un d’autre) (Éphésiens 2 : 10 ). Comment sommes-nous censés les faire ?  »Dans le Christ Jésus » dit le même verset. En d’autres termes, nos prières à nous les saints, que nous soyons vivants ou morts, dépend totalement et vient totalement du Christ.

Nous savons cela d’expérience. Imaginez que je vous demande de prier pour moi. Suis-je en train de rejeter le Christ en tant que mon Intercesseur devant Dieu ? Non, je fais sa volonté (et vous aussi) en reconnaissant que, comme enfant de Dieu, vous êtes appelés à l’imiter dans ce rôle comme en toute chose. En effet, c’est précisément quand vous et moi lui obéissons dans son commandement de prier les uns pour les autres que nous découvrons que le Christ est, dans le Saint-Esprit, le vrai guide de toutes nos prières. Nous prions « par Lui, avec Lui, et en Lui, dans l’unité du Saint-Esprit ». Et comme nous le faisons, nous découvrons que, comme Saint-Paul le dit :

« L’Esprit vient en aide à notre faiblesse ; car nous ne savons que demander pour prier comme il faut ; mais l’Esprit lui-même intercède pour nous en des gémissements ineffables et Celui qui sonde les coeurs sait quel est le désir de l’Esprit et que son intercession pour les saints correspond aux vues de Dieu » (Romains 8 : 26-27).

Bref, le principal intercesseur n’est pas nous, mais le Christ lui-même, assis à la droite de Dieu, intercédant pour nous et adorant son Père qui nous donne – dans son pur amour – de participer à l’éternelle conversation entre le Père, le Fils et le Saint-Esprit.

Comme il en est sur la terre, ainsi en est-il au Ciel. Les saints dans la gloire sont comme Jésus en toute chose ( comme le souligne l’Écriture). Par conséquent, ils sont comme Lui dans son désir et sa puissance à aimer et aider leurs frères et soeurs , et plus encore maintenant que, comme le Christ, ils siègent à la droite du Père. Comme Jésus aime en « intercédant pour nous à la droite de Dieu », de même tous les saints morts ( qui désirent en toute chose être comme Lui) le font aussi. Car Dieu a partagé sa nature commune de l’amour avec eux et avec nous aussi. Comme Dieu lui-même est dans sa nature Trinitaire, une sorte de famille, il a aussi choisi de partager cette nature avec nous. C’est pourquoi l’Écriture dit que « toute paternité au Ciel et sur la terre tire son nom » de Lui (Éphésiens 3 : 14). Comme Dieu est un dans l’amour, de même nous, tant sur terre qu’au Ciel, sommes uns en Lui.

C’est pourquoi le culte catholique est si profondément enraciné dans la communion des saints. La Messe, qui est l’acte central de la liturgie catholique, est offerte à Dieu dans le contexte d’un Corps qui réunit les gens près de vous dans les bancs voisins, mais aussi « les anges, les archanges, les martyrs, les apôtres, les prophètes et la bienheureuse Vierge Marie, et tous ceux qui sont morts dans l’amitié de Dieu ». Elle commence avec une prière de contrition qui demande à la « Vierge Marie, les anges et tous les saints, et vous aussi mes frères, de prier pour moi le Seigneur notre Dieu. » Elle continue avec des prières et des demandes qui incluent à la fois des prières aux morts et pour les morts. Elle est consommée à la Sainte Communion, qui nous unit avec tous ceux qui sont en Christ, qu’ils soient vivants ou morts.

Cela devrait nous donner une grande audace quand nous prions. Car même le plus petit groupe de prière peut en appeler aux saints dont les dons spirituels ont été rendus parfaits et dont le désir d’aider est désormais dégagé du nuage des péchés. Nous pouvons, en Christ, réellement faire des choses pour pardonner et guérir la relation avec notre père défunt à qui nous n’avons jamais pu dire « Je t’aime » de toute cette vie. Nous pouvons prier dans l’espérance et la charité, particulièrement pour ceux d’entre nous qui ont perdu un proche. Car en Christ, le fait est que ceux qui sont morts, sont, comme Jésus, plus près de nous qu’ils n’ont jamais pu l’être quand ils étaient sur terre ( Jean 16 : 7 ). Ils sont, dans l’Esprit, reliés à nous avec les liens incassables de l’amour que rien ne peut entamer.

C’est cela, et rien de moins, que l’Église, suivant son Seigneur, nous donne pendant que nous affrontons le mystère de la souffrance. C’est cela, et rien de moins, que nous déclarons lors de la proclamation de notre foi à « la communion des saints et à la vie éternelle » . C’est cela, et rien de moins, que signifient les explications de Paul, qu’en Christ nous faisons partie d’un même Corps ; membres non seulement du Christ, mais les uns des autres (Romains 12 : 5). Un tel lien, forgé par un tel amour, ne peut pas être cassé par une bagatelle comme la mort ( Romains 8 : 38-39 ). Car l’amour est plus fort que la mort.

Publicités

Un commentaire sur “Les saints : nos invisibles compagnons de prière

  1. Texte d’une justesse fine !

    On comprend mieux pourquoi la Foi catholique est si belle, car elle est vraie. Ceux qui nous accusent ne savent pas, ou alors n’ont pas très bien compris ce qu’est l’Amour : plus fort que la Mort ! et pour reprendre les paroles de Paul, rien, même pas la Mort, ne nous séparera de l’Amour du Christ. Même si ce qui est dit dans ce texte de Mark Shea a déjà été dit maintes fois sur notre site, il est quand même important de toujours le rappeler, sans cesse !

    La participation à la vie divine, la vision de Dieu : ce qu’est le Vrai Bonheur en fait comme l’ont montré nos Docteurs, est la finalité même de l’existence humaine. Tant que l’on ne l’a pas compris, eh bien ! on est encore loin du compte.

Réagir à l'article

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :