+†+Yesus Kristus azu+†+

« Il n’est pour l’âme aliment plus suave que la connaissance de la vérité » (Lactance)

Démonstration de l’autorité de la tradition 7/8

Texte de saint Pierre Canisius, docteur de l’Eglise.

 

Question VII

Que faut-il penser de ceux qui rejettent et méprisent les traditions de l’Eglise ?

Ce qu’il faut penser de ces hommes, c’est qu’ils trouvent leur réfutation et tout à la fois leur condamnation dans la parole de Dieu, qui fait un devoir particulier d’observer les traditions, en même temps qu’elle ordonne en général d’écouter l’Eglise, et d’observer les préceptes des apôtres et des anciens. C’est la parole de Dieu qui nous oblige d’obéir par principe de conscience aux magistrats tant politiques qu’ecclésiastiques et non-seulement à ceux qui sont bons et doux, mais même à ceux qui sont rudes et fâcheux ; c’est elle qui veut qu’on respecte et qu’on observe leurs lois avec une scrupuleuse exactitude. Obéissez, nous dit-elle, à vos conducteurs, et leur soyez soumis ; observez et faites tout ce qu’ils vous disent, mais ne faites pas ce qu’ils font.

Ces hommes donc méprisent, non tant les hommes, que Dieu lui-même, qu’ils devraient écouter et révérer dans la personne des apôtres et de leurs successeurs. Et c’est ainsi qu’ils se mettent en pleine contradiction avec la parole de Dieu, par là-même qu’ils contredisent le pouvoir et l’ordre établis par Dieu même, et ils s’attirent leur condamnation, comme le dit saint Paul.

Tel est en effet l’ordre divin qu’aucune puissance humaine n’a le droit d’abolir, qu’il y ait des lois certaines, en partie écrites et en partie non écrites, qui, nous venant de la tradition des apôtres servent au gouvernement de l’Eglise, à la conservation des dogmes dans leur intégrité, à la défense de la religion, à l’entretien de la concorde et au maintien de la discipline.

TEMOIGNAGES DE L’ECRITURE.

1. II Thessaloniciens, II, 14 : « Demeurez fermes et conservez les traditions que vous avez apprises soit par nos paroles, soit par notre lettre. »

2. I Corinthiens, XI, 2 : « Je vous loue, mes frères, de ce que vous vous souvenez de moi en toutes choses, et de ce que vous gardez les traditions et les préceptes que je vous ai donnés. »

3. Matthieu, XVIII, 47 : « S’il n’écoute pas l’Eglise, regardez le comme un païen et un publicain. »

4. Actes, XV, 40-41 : « Paul ayant choisi Sylas, parcourait avec lui la Syrie et la Cilicie, confirmant les églises, leur ordonnant de garder les préceptes des apôtres et des prêtres. »

5. Ibidem, XVI, 4 : « En allant de ville en ville, ils commandaient aux fidèles de conserver les ordonnances qui avaient été établies par les apôtres et par les anciens de Jérusalem. »

6. Romains, XIII, 1 : « Que toute personne soit soumise aux puissances supérieures ; car il n’y a point de puissance qui ne vienne de Dieu, et c’est lui qui a établi toutes celles qui sont sur la terre. »

7. Matthieu, XXII, 21 : « Rendez à César ce qui appartient à César et à Dieu ce qui appartient à Dieu. »

8. Ibidem, XXIII, 2-3 : « Les scribes et les pharisiens sont assis sur la chaire de Moïse. – Observez donc et faites ce qu’ils vous disent, etc. »

9.Luc, X, 16 : « Celui qui vous écoute m’écoute ; celui qui vous méprise me méprise. »

10. I Pierre, II, 13-18 : « Soyez soumis pour Dieu à tout homme : soit au roi, comme au souverain ; – soit aux gouverneurs comme à ceux qui sont envoyés de sa part, pour punir ceux qui font mal, et pour traiter favorablement ceux qui font bien. – Car la volonté de Dieu est que, par votre bonne vie, vous fermiez la bouche aux hommes ignorants et insensés ; – étant libres, non pour vous servir de votre liberté comme d’un voile qui couvre de mauvaises actions, mais pour agir en serviteurs de Dieu. – Craignez Dieu, honorez le roi. – Serviteurs, soyez soumis à vos maîtres avec toute sorte de respect, non-seulement à ceux qui sont bons et doux, mais à ceux qui sont rudes et fâcheux. »

11. Romains, XIII, 6-7 : « Il est donc nécessaire de vous soumettre, non-seulement par la crainte du châtiment, mais aussi par un devoir de conscience. – C’est aussi pour cela que vous payez le tribut aux princes, parce qu’ils sont les ministres de Dieu, toujours appliqués aux fonctions de leur ministère. – Rendez donc à chacun ce qui lui est dû ; le tribut à qui vous devez le tribut ; les impôts à qui vous devez les impôts ; la crainte à qui vous devez la crainte ; l’honneur à qui vous devez l’honneur. »

12. Tite, III, 1 : « Avertissez-les d’être soumis aux princes et aux magistrats, de leur rendre obéissance, d’être prêt à faire toutes sortes de bonnes œuvres. »

13. Hébreux, XIII, 17 : « Obéissez à vos conducteurs, demeurez-leur soumis ; afin qu’ainsi qu’ils veillent pour vos âmes, comme devant en rendre compte, ils s’acquittent de ce devoir avec joie, et non en gémissant ; ce qui ne vous serait pas avantageux. »

14. I Thessaloniciens, IV, 8 : « Celui donc qui méprise ces règles méprise non un homme, mais Dieu qui nous a lui-même donné son Saint-Esprit. »

15. I Corinthiens, XIV, 37 : « Si quelqu’un croit être prophète ou spirituel, qu’il reconnaisse que les choses que je vous écris sont des ordonnances du Seigneur. »

16. Jean, XX, 21 : « Comme mon père m’a envoyé, je vous envoie de même. »

17. Ibidem, XVII, 18 : « Comme vous m’avez envoyé dans le monde, de même je les ai envoyés dans le monde. »

18. Luc, X, 16 : « Celui qui vous écoute m’écoute ; celui qui vous méprise me méprise. »

19. Romains, XIII, 2 : « Celui donc qui résiste aux puissances, résiste à l’ordre de Dieu ; et ceux qui y résistent attirent la damnation sur eux-mêmes. »

TEMOIGNAGES DE LA TRADITION.

1. Saint CyprienEpist. LXIX ad Florentium Puppianum : « Ici, loin de moi la vaine gloire et la jactance ! Je ne parle qu’à regret, parce que vous vous constituez le juge de Dieu et de son Christ, qui a dit aux apôtres, et dans leurs personnes, aux successeurs des apôtres : Celui qui vous écoute, m’écoute ; et celui qui m’écoute, écoute celui qui m’a envoyé ; celui qui vous rejette, au contraire, me rejette moi-même, et rejette avec moi celui qui m’a envoyé. »

2. Saint BasileConstitut. monastic., c. XXIII : « Ce que Jésus-Christ a dit aux apôtres, Celui qui vous écoute m’écoute, etc., on doit le regarder comme une loi qui s’applique également à tous ceux qui dans la suite des temps auront autorité sur les autres. C’est ce qu’on peut prouver par un grand nombre de passages formels des saintes Ecritures, et par des raisons évidentes. »

3. Le même, Lib. de Spiritu Sancto, c. 27, comme plus haut, question II, témoignage 2, page 4.

4. Saint AugustinLib. IV, contra Donatistas, c. 24 ; lib. II, c. 7 ; lib. V, c. 23 : comme plus haut, question IV, témoignages 2, 3 et 4, page 11.

5. Le même, Lib. V, contra Donatistas, c. 26 : « La recommandation que nous fait saint Cyprien, de recourir à la source, qui est la tradition apostolique, et de s’attacher à en suivre le canal jusqu’à nos temps, est des plus utiles, et doit sans aucun doute être mise en pratique. »

6. Saint Epiphane, hær. LV, contra melchisedechianos : « Des bornes nous ont été posées, les fondements de notre foi nous ont été assignés dans les traditions des apôtres, dans les saintes Ecritures, dans la doctrine qui nous a été enseignée de père en fils : la vérité de Dieu est comme une place toute entourée de bastions qui mettent ses remparts à l’abri de toute attaque. »

7. EusèbeLib. III, Eccles. hist., c, 30 : « Pendant qu’Ignace traversait l’Asie, bien qu’il fût observé de fort prés par les satellites préposés à sa garde, il n’en confirmait pas moins par ses simples entretiens et ses pieuses exhortations les églises des villes par lesquelles il passait ; et il avait soin avant tout de les avertir de se mettre en garde particulièrement contre les hérésies qui dès lors commençaient à s’élever. Puis il les exhortait à s’attacher fermement à la tradition des apôtres ; et en même temps qu’il déclarait cette tradition par son témoignage plein d’autorité, il jugea indispensable de la mettre par écrit pour la transmettre plus sûrement à la postérité. »

 

Publicités

2 commentaires sur “Démonstration de l’autorité de la tradition 7/8

  1. Pingback: Annonce d’articles sur la Tradition | +†+Yesus Kristus azu+†+

  2. Pingback: Pourquoi donner de l’autorité à la Tradition? | +†+Yesus Kristus azu+†+

Réagir à l'article

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :