+†+Yesus Kristus azu+†+

« Il n’est pour l’âme aliment plus suave que la connaissance de la vérité » (Lactance)

Démonstration de l’autorité de la Tradition 5/8

Texte de saint Pierre Canisius, docteur de l’Eglise.

Question V

Quelles sont précisément les traditions apostoliques qui doivent être observées par tous les chrétiens ?

Des exemples assez nombreux nous en sont fournis par les saints Pères, par ceux en particulier qui ont fleuri dans les six premiers siècles. Ainsi, c’est en conformité avec la tradition, qu’Origène et saint Augustin enseignent qu’il faut baptiser les enfants ; que saint Denis l’Aréopagite et Tertullien font voir que l’on doit faire à l’autel des prières et des oblations pour les morts ; que saint Jérôme et saint Epiphane montrent l’obligation d’observer les jeûnes de l’Eglise, particulièrement ceux du carême que saint Ambroise et saint Chrysostome relèvent la sublimité des rites solennels, tels qu’ils sont pratiqués dans le saint sacrifice de la messe ; que tant de Pères cités par le second concile de Nicée sans parler de saint Jean Damascène, enseignent le devoir de vénérer l’image de Jésus-Christ et celles des saints ; enfin, que le grand saint Basile, pour ne pas parler de tant d’autres, veut que, par respect pour la tradition, on retienne l’usage du saint chrême et des autres cérémonies solennelles, employées dans l’administration des sacrements.

Saint Basile ajoute :  » Si nous osons une fois répudier des institutions et des coutumes non écrites, comme si à ce titre elles avaient peu de valeur, nous en viendrons insensiblement à improuver les doctrines de l’Evangile même, ou plutôt nous en réduirons à un vain nom la prédication tout entière. Mais à Dieu ne plaise ! croyons plutôt faire acte de fidélité à la doctrine des apôtres, en nous attachant même aux traditions qui ne sont pas écrites « . 

TEMOINGNAGES DE LA TRADITION

1. Origènein caput VI epistolæ ad Romanos : « L’Eglise a appris des apôtres par tradition à donner le baptême même aux enfants ( » Ecclesia ab apostolis traditionem suscepit, etiam parvulis baptismum dare « ). »

2. Saint AugustinLib. X de Genesi ad litteram, c. XXIII : « La coutume qu’a l’Eglise notre sainte mère de baptiser les enfants ne doit être ni méprisée, ni regardée comme superflue, ni attribuée à une autre source qu’à la tradition apostolique. »

3. Le même, Lib. IV contra Donatistas, c. XXIV : « Si quelqu’un nous demande de produire quelque autorité divine à l’appui (de notre usage de baptiser les enfants), quoiqu’il n’y ait rien de plus sage que de considérer comme venant d’autorité apostolique ce que l’on trouve pratiqué de tout temps par toute l’Eglise sans avoir jamais été établi par aucun concile ; nous répondrons encore, que l’utilité du baptême conféré aux enfants peut s’inférer très-légitimement de l’usage de circoncire les enfants prescrit à l’ancien peuple. »

4. Saint Denis l’Aréopagite, Lib. de ecclesiast. hierarchiâ, c. VII : « Quant à l’explication des prières que le hiérarque prononce sur le défunt, je crois nécessaire de la donner, d’après les enseignements que nous ont transmis nos maîtres inspirés, etc. »

5. TertullienExhortat. ad castitatem, c. 11 : « Vous ne sauriez haïr votre première femme, à laquelle même vous réservez une affection plus particulièrement consacrée par la religion ; cette femme que vous croyez être déjà auprès de Dieu, pour l’âme de laquelle vous priez, pour laquelle, au retour de chaque anniversaire, vous présentez vos oblations. »

6. Le même, dans son livre de la couronne du soldat, c. 3, parlant des traditions non écrites dit ces paroles : « Nous faisons annuellement des oblations pour les défunts et pour les jours de nativité des martyrs. »

7. Le même, de monogamiâ, c. 10 : « En effet elle prie pour son âme, elle demande qu’un rafraîchissement lui soit accordé, qu’il obtienne une part à la première résurrection et elle présente pour lui son oblation tous les ans au jour anniversaire de son trépas. »

8. Saint JérômeEpist. LIV ad Marcellam, contra errores Montani : « Nous jeûnons, conformément à la tradition des apôtres, un carême chaque année, au temps qui nous convient. »

9. Saint Epiphane, contra Aerium, hær 75 : « Qui dans le monde entier ne s’accorde pas à dire, qu’il y a obligation pour les chrétiens de jeûner le mercredi et le vendredi ? Mais s’il faut aussi produire une constitution des apôtres, rien de plus clair que ce qu’ils ont statué touchant ce jeûne du mercredi et du vendredi de toutes les semaines de l’année, à l’exception du temps qui s’écoule de Pâques à la Pentecôte, touchant l’obligation de n’user que de pain, de sel et d’eau les six jours qui précèdent cette solennité (Lib. V constit. apostolic., c. 16 et 19. Tout le monde convient aujourd’hui que les constitutions apostoliques n’ont pour auteurs ni les apôtres, ni même le pape saint Clément à qui on les attribuait autrefois. Il est remarquable cependant qu’un Père du commencement du Ve siècle, comme saint Epiphane, donne à ces constitutions la même autorité qu’à des règles apostoliques). Et quand même les apôtres n’auraient rien dit de ces jeûnes dans leurs Constitutions, il nous resterait d’autres moyens d’en justifier la pratique. Mais leurs écrit sont là pour l’attester, et c’est de là qu’est venu cet usage établi dans toute l’Eglise, et reçu dans le monde entier, avant du moins qu’Aërius parût, et à sa suite ceux qui ont pris son nom en se faisant ses partisans. »

10. Saint AmbroiseMissæ ritus et ordo, qu’on peut consulter dans les liturgies latines recueillies par Jacques Pamelius, t. 1.

11. Saint ChrysostomeLiturgia sive officium missæ. Nous avons cette liturgie de saint Chrysostôme, composée par lui-même en grec sur le modèle de celles de saint Basile et de saint Jacques. Nous rapporterons plus bas (question VII, de l’Eucharistie, témoignages 115, 116 et 117) ce que disent ces liturgies de la manière dont Jésus-Christ a institué la nouvelle oblation de la nouvelle alliance, et dont l’Eglise, qui l’a apprise des apôtres, l’offre A Dieu dans le monde entier.

12. Saint Jean DamascèneLib. IV orthodoxæ fidei, c. 47 : « L’honneur rendu à l’image revient à son modèle. Or, cette tradition est du nombre de celles qui ne se trouvent point exprimées dans les Ecritures, comme il en est aussi de l’usage de se tourner du côté de l’Orient pour prier, de celui d’adorer la croix, et de plusieurs autres semblables. » Voir plus haut, question IX, sur le Décalogue, témoignage 5, tome 1, page 571.

13. Le même, dans trois de ses discours sur les images, rapporte les témoignages de plusieurs anciens Pères en faveur du culte des images, tels que ceux de saint Denis l’Aréopagite, de saint Basile, de saint Chrysostome, de Léonce, de Sévérien, de saint Sophrone, de saint Ambroise, de saint Grégoire de Nysse, de Théodoret, de saint Athanase, de saint Cyrille, de saint Grégoire de Nazianze, d’Eusèbe de Césarée, d’Etienne de Bostra, de saint Cyrille de Jérusalem et de plusieurs autres.

14. Le second concile de Nicéeactione VII, tom. IV : « Que l’usage de vénérer les images nous ait été transmis par tradition avec beaucoup d’autres sans le secours de l’Ecriture, c’est ce que nous atteste l’histoire à partir du temps des apôtres, particulièrement dans ce qu’elle nous dit de la statue de l’hémorroïsse, fait que nous pourrions confirmer par le témoignage de plusieurs écrivains. . . De plus, Saint Basile le Grand, etc. » Voir plus haut, question IX du Décalogue, témoignage 2, page 370, t. 1.

15. Le même concile, action VII, comme plus haut, question IX du Décalogue témoignage 10, page 378, t. I, et question III des commandements de l’Eglise, témoignage 3, page 9.

16. Saint BasileLib. de Spiritu sancto, c. 27. Voir plus haut, question II, témoignage 2, et question actuelle, dans le corps de la réponse.

Advertisements

2 commentaires sur “Démonstration de l’autorité de la Tradition 5/8

  1. Pingback: Annonce d’articles sur la Tradition | +†+Yesus Kristus azu+†+

  2. Pingback: Pourquoi donner de l’autorité à la Tradition? | +†+Yesus Kristus azu+†+

Réagir à l'article

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :