+†+Yesus Kristus azu+†+

« Il n’est pour l’âme aliment plus suave que la connaissance de la vérité » (Lactance)

Démonstration de l’autorité de la Tradition 3/8

Texte de saint Pierre Canisius, docteur de l’Eglise.

Question III

Est-on obligé d’observer les préceptes transmis par tradition comme ceux que les apôtres nous ont laissés par écrit ?

L’obligation est la même pour les uns comme pour les autres, si nous devons en croire l’apôtre saint Paul qui a dit : Demeurez fermes, et conservez les traditions que vous avez apprises, soit par nos paroles, soit par notre lettre. C’est pourquoi le même apôtre loue les Corinthiens de ce qu’ils gardaient les règles qu’il leur avait données de vive voix. Ailleurs il avertit les Thessaloniciens de se séparer de ceux d’entre leurs frères qui se conduisaient d’une manière déréglée au lieu de le faire selon la tradition ou la forme de vie qu’ils avaient reçue des apôtres.

C’est aussi ce que le saint concile de Nicée, septième général, d’accord avec les divines Ecritures, a si bien exprimé par ces paroles : « C’est un devoir pour nous d’observer unanimement et inviolablement les traditions ecclésiastiques, soit transmises par écrit, soit reçues dans l’Eglise par la coutume.  » Et nous lisons dans saint Cyprien (Nous avons vu précédemment que le sermon de ablutione pedum, d’où ces paroles sont extraites, ne paraît pas être de saint Cyprien), que  » ce que les apôtres ont enseigné sous la dictée de l’Esprit-Saint, n’a pas moins de valeur que ce qu’a enseigné Jésus-Christ même. Car, comme la divinité de l’Esprit-Saint est égale à celle de Jésus-Christ, ainsi en est-il de l’autorité des institutions qui ont pour auteur l’un ou l’autre ».

TEMOIGNAGES DE L’ECRITURE.

1. II Thessaloniciens, II, 44 : « Demeurez fermes et conservez les traditions, etc.,  » comme dans le corps de la réponse. »

2. I Corinthiens, XI, 2, 34 : « Je vous loue, mes frères, de ce que vous vous souvenez de moi en toutes choses, et de ce que vous gardez les traditions et les préceptes que je vous ai donnés. – Je réglerai les autres choses, lorsque je serai venu chez vous. »

3. II Thessaloniciens, III, 6 : « Nous vous ordonnons, nos frères, au nom de Notre-Seigneur Jésus-Christ, de vous retirer de tous ceux d’entre vos frères qui se conduisent d’une manière déréglée, et non selon la tradition qu’ils ont reçue de nous. »

TEMOIGNAGES DE LA TRADITION.

1. Saint ChrysostomeHom. IV in secundam ad Thessalonicenses. Ce passage a été cité plus haut, question II, témoignage 8.

2. Théophytacle, in caput secundum secundæ ad Thessalonicenses, super ea Apostoli verba, Itaque fratres state, etc. C’est ce même passage de saint Chrysostome répété mot pour mot.

3. Le second concile de Nicéeactione VII in ipsâ definitione : « Si quelqu’un ne se met point en peine de la tradition de l’Eglise, n’importe qu’elle soit écrit ou qu’elle soit appuyée sur la seule coutume, qu’il soit anathème.  » Un peu plus haut, le concile avait dit :  » Nous convenons unanimement de retenir les traditions ecclésiastiques, soit qu’elles aient été mises par écrit, soit qu’elles reposent sur la coutume : et de ce nombre est la pratique des images. « Le concile ajoute plus bas : » Ceux donc qui oseront penser ou enseigner autrement, ou fouler aux pieds les traditions ecclésiastiques à l’exemple des hérétiques impies, ou les combattre méchamment par des moyens que réprouve la constitution ecclésiastique : s’ils sont évêques ou clercs, qu’ils soient déposés ; s’ils sont moines ou laïques, qu’ils soient privés de la communion. »

4. Le IVème concile de Constantinople, huitième général, canon I : « Nous faisons profession d’observer et de garder les règles que l’Eglise catholique et apostolique a reçues, soit des saints et illustres apôtres, soit des conciles orthodoxes tant généraux que particuliers, soit de quelque père ou docteur de l’Eglise ; réglant là-dessus notre vie et nos mœurs, et déclarant canoniquement soumis, tant aux peines et aux condamnations qu’aux dispositions favorables établies par ces règles et tout le corps sacerdotal, et en général tous les chrétiens. Car saint Paul nous avertit formellement de garder les traditions que nous avons reçues, soit de vive voix, soit par écrit de nos saints prédécesseurs. »

5. Saint CyprienSerm. de ablutione pedum. C’est le passage cité plus haut, question II, témoignage.

 

Publicités

2 commentaires sur “Démonstration de l’autorité de la Tradition 3/8

  1. Pingback: Annonce d’articles sur la Tradition | +†+Yesus Kristus azu+†+

  2. Pingback: Pourquoi donner de l’autorité à la Tradition? | +†+Yesus Kristus azu+†+

Réagir à l'article

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :