+†+Yesus Kristus azu+†+

« Il n’est pour l’âme aliment plus suave que la connaissance de la vérité » (Lactance)

Le Pape est-il la bête dont parle l’Apocalypse?

Dossier démontrant que l’Église catholique n’est pas la prostituée de l’Apocalypse : ici

Le Pape est la bête-666 ! C’est un argument anti-catholique que vous avez certainement déjà entendu plus d’une fois de la part de protestants fondamentalistes.

Sur quoi s’appuie une telle affirmation ? Elle prétend se fonder sur Apocalypse XIII, 18 qui dit: « Que celui qui a de l’intelligence compte le nombre de la bête ; car c’est un nombre d’homme et ce nombre est six cent soixante-six. »

Aussi, le Pape serait cette bête car la langue officielle de l’Église catholique est le latin et que les titres officiels du Pape en latin comprendraient les titres suivants: « VICARIUS FILII DEI » (Vicaire du Fils de Dieu), « DUX CLERI » (Chef du clergé) et « REX LATINUS SACERDOS » (Roi du clergé latin). Et l’Église catholique aurait elle pour un de ses titres officiels « SANCTA LUX DEI » (Sainte lumière de Dieu). Vous vous demandez sûrement: mais quel rapport ?!

La réponse est la suivante: ils disent (avec raison) qu’en latin, certaines lettres ont aussi une valeur numérale les voici: I = 1, V = 5 (rappelons qu’en latin, V et U sont la même lettre et le W fait deux V), X = 10, L = 50, C = 100, D = 500 e M = 1000.

Aussi, l’addiction des valeurs numérales des lettres qui en ont une de chacun des titres que nous venons de citer font 666. En effet, nous pouvons le vérifier:

VICARIUS FILII DEI : (V = 5) + (I = 1) + (C = 100) + (I = 1) + (U = 5) + (I = 1) + (L = 50) + (I = 1) + (I = 1) + (D = 500) + (I = 1) = 666

DUX CLERI : (D = 500) + (U = 5) + (X = 10) + (C = 100) + (L = 50) + (I = 1) = 666

REX LATINUS SACERDOS : (X = 10) + (L = 50) + (I = 1) + (U = 5) + (C = 100) + (D = 500) = 666

SANCTA LUX DEI : (C = 100) + (L = 50) + (U = 5) + (X = 10) + (D = 500) + (I = 1) = 666

Ça y est, c’est certains, l’Église catholique et son Pape sont la bête de l’Apocalypse !!! MAIS… et oui, il y a un mais, et c’est là que la baudruche se dégonfle d’un seul coup : si ces calculs sont parfaitement exacts et si il est également vrai que le Pape de son côté est effectivement chacune de ces trois choses et l’Église du sien est effectivement la sainte lumière de Dieu, et bien aucun de ces titres ne sont les titres officiels de l’un ou de l’autre !

En effet, le titre officiel de l’Église catholique est « Église catholique, apostolique et romaine ». Et les titres officiels du Pape sont: Évêque de Rome (en latin : episcopus romanus), Vicaire de Jésus-Christ (en latin : Vicarius Christi), Successeur du Prince des apôtres (en latin : successor principis apostolorum), Pontife suprême de l’Église universelle (en latin : summus pontifex Ecclesiae universalis), Primat d’Italie (en latin : primas Italiae), Archevêque et métropolitain de la province romaine (en latin : archiepiscopus et metropolitanus provinciae romanae), Souverain de l’État de la Cité du Vatican (en italien : sovrano dello Stato della Città del Vaticano), Serviteur des serviteurs de Dieu (en latin : servus servorum Dei). Il a aussi d’autres titres tombés en désuétude, ou d’usage ponctuel: Vicaire de Pierre, Successeur de S. Pierre et S. Paul, Patriarche de Rome, et plus tard Patriarche de l’Occident, (ce titre fut retiré de la titulature canonique en 2006 par Benoît XVI, voulant marquer par là que le Pontife romain, par rapport aux patriarcats orientaux, ne saurait être réduit à son statut patriarcal strictement occidental).

Et oui, les détracteurs de l’Église catholique ont simplement inventé des titres dont les additions des lettres ayant une valeur numérale font 666 et qui, bien que correspondant à de réels fonctions et dignités du Pape de l’Eglise catholique, ne sont nullement leurs titres officiels ! Tout cela se base sur un mensonge !

Vous voulez connaître l’ironie de l’histoire ? Celle qui a initié ce mensonge est Ellen GOULD WHITE, fondatrice de l’adventisme: elle employa pour sa part le faux titre de « VICARIUS FILII DEI » (pour cela, elle s’est sûrement inspiré du vrai titre de VICARIUS CHRISTI, Vicaire du Christ et dont la somme des lettres ayant une valeur numérale n’est que de 214). Et bien, si on s’amuse à faire l’addition des lettres du nom ELLEN GOULD WHITE, nous obtenons : (L = 50) + (L = 50) + (U = 5) + (L = 50) + (D = 500) + (W = V+V = 5+5 = 10) + (I = 1) = 666 !

C’est de la duperie ! Toutefois, nous n’avons pas encore fini de décevoir. L’accusation que le Pape soit la bête, car il porte une couronne et que Apocalypse XIII, 1 dit que la bête en porte une avec des « noms blasphématoires » écrits sur sa tête peut être contrée plus rapidement encore.

Depuis les alentours de 708, plusieurs Papes ont porté lors d’événements non liturgiques, une couronne papale appelée « tiare », mais la couronne papale en forme de ruche stylisée avec les 3 diadèmes que l’on connaît comme tiare, n’apparut qu’au début du XIVème siècle. Bien qu’il fut d’usage pour les tiares d’être incrustées de diamants et autres ornements précieux, il n’y a aucune preuve, pas de buste, de peinture, de dessin ou même de description écrite d’une quelconque tiare avec un nom ou titre de Pape gravé.

C’est significatif car il y a eu au Moyen-Âge et à la Renaissance des Papes dont la vanité extravagante était susceptible de leur faire faire des tiares incrustées de diamants. Nous possédons des peintures et des statues ainsi que d’autres représentations de leur époque montrant ces tiares (nous en possédons même encore certaines). Si un Pape dans l’histoire avait succombé au mauvais goût d’écrire « Vicarius Filii Dei » en diamants sur sa tiare, ils l’auraient fait – mais ce ne fut pas le cas. Un certain tract anti-catholique aux États-Unis, montre une tiare en métal avec « Vicarius Filii Dei » écrit en diamants. Cependant, ce n’était qu’un dessin… et non pas une photographie, une pièce de musée, une reproduction de peinture de tiare ou même une simple description d’époque ! Et cela fut dessiné bien sûr, car la “couronne papale au 666”, comme toute autre fiction sur le Pape qui n’existe que dans l’esprit de ceux qui perpétuent cette fantaisie.

Nous commettrions une aussi une erreur si nous ne précisions pas ceci: la plupart des catholiques qui réfutent la théorie selon laquelle 666 serait le nombre du Pape, oublient de dire est que le verset 17 du chapitre XIII de l’Apocalypse dit : « nul ne pût acheter ou vendre, sil n’avait pas la marque du nom de la bête ou le nombre de son nom. », or, nous n’avons pas besoin d’avoir la marque du Pape ou de l’Église pour acheter ou vendre quoi que ce soit ! Donc même si les titres inventés du Pape et de l’Église étaient leurs vrais titres, ça n’aurait pas de sens de les associer au 666 !! La vérité est que le 666 sans lequel on ne peut ni acheter ni vendre se cache dans les codes barres: vidéo ici.

Publicités

12 commentaires sur “Le Pape est-il la bête dont parle l’Apocalypse?

  1. carobra31
    7 juin 2014

    Bien heureux que vous dénonciez toutes ces absurdités mathématiques. Cependant pour le nombre 666 vous auriez du donner la bonne réponse qui éclaire aussi le sens de ce qu’est la grande maquerelle !
    je suis prêt à vous éclairer à ce sujet.

  2. Pingback: L’Eglise catholique n’est pas la prostituée de l’Apocalypse! | +†+Yesus Kristus azu+†+

  3. bola
    5 novembre 2017

    La Bible est claire lorsqu’elle dit: le nombre de la bête est un nombre d’homme. le pape évidemment!

    • Ressources Catholiques
      5 novembre 2017

      Et bien non : l’article que vous venez de commenter démontre le contraire.

  4. Pingback: L’Eglise catholique n’est pas la prostituée de l’Apocalypse! | +†+Yesus Kristus azu+†+

  5. Petiteuro
    2 juin 2018

    je voudrais savoir pourquoi la valeur numerique du pape donne le nombre de la bete ?

    • Ressources Catholiques
      2 juin 2018

      C’est tout simple : elle ne la donne pas, comme l’article que vous venez de commenter le démontre

  6. Ramon Robert Vazquez
    19 juin 2018

    On a donc 3 titres bien réels qui peuvent être attribués au pape et qui par pur hasard donnent tous le nombre 666, mais parce que vous considérez que ce ne sont pas les titres officiels, on doit passer l’éponge sans discuter.
    On a aussi les 7 collines de Rome. « Les sept têtes sont sept montagnes sur lesquelles la femme est assise (Apocalypse 17:9) »
     » Je considérai les cornes, et voici, une autre petite corne sortit du milieu d’elles, et trois des premières cornes furent arrachées devant cette corne  »
    Vandales (Afrique du Nord) – Heruli (Italie) – Ostrogothes (Nord de l’Italie)
    Pour que se créer un nouvel Empire. Rome. La petite corne.
    Tous les critères décrivant la bête peuvent trouver une corrélation assez surprenante avec le Pape et l’Eglise Chrétienne basée à Rome.
    Je souhaiterais comme vous que ce soit une mauvaise coïncidence, mais il faudra plus qu’un simple article pour « dégonfler la baudruche » j’en ai bien peur.

    • Ressources Catholiques
      20 juin 2018

      Cher Ramon,

      Ces théories très répandues sur l’internet anti-catholique sont toutes fausses de A à Z. Vous avez été trompé par des propagandistes mais nous allons vous aider à vous en sortir.

      1) les titres qui feraient 666 sont faux : https://philosophieduchristianisme.wordpress.com/2014/06/07/le-pape-est-il-la-bete-dont-parle-lapocalypse/

      2) Aucun des trois royaumes des Vandales, des Hérules et des Osthrogoths n’ont été détruits par l’Eglise catholique. Ceux qui ont inventé ce mensonge contre l’Eglise catholique ont eu soit l’honnêteté, soit la bêtises, c’est vous qui jugerez, de donner les dates de ces disparitions. Aussi ces dates sont vraies, mais elles correspondent à d’autres événements que leur destruction par l’Eglise catholique (qui n’eut d’ailleurs jamais eu lieu ni à ces dates ni après, comme il est très facile de la vérifier). Ils disent que les dates sont les suivantes : 493 pour les Hérules, 534 pour les Vandales, écrasés en Afrique du Nord à la bataille de Tricamarum et 538 pour les Ostrogoths, chassés de Rome.

      Alors là c’est le comble de la manipulation : les Hérules sont décimés par Théodoric le Grand (L’Eglise Catholique n’a absolument rien mais alors rien à voire avec ça !!!). Et vous voulez savoir la meilleur ? Théoderic le Grand est… Ostrogoths !

      Les vandales et l’Eglise ? Rien à voire non plus ! C’est une bataille entre l’armée Byzantine et les Vandales à laquelle la propagande anti-catholique fait allusion : https://fr.wikipedia.org/wiki/Bataille_de_Tricam%C3%A9ron

      Enfin les Ostrogoths : Non seulement 538 n’est pas l’année de leur déclin (qui est en 553, mais je vous expliquerait pourquoi l’argumentaire ment sur la date), mais en plus, toujours rien à voire avec l’Eglise. C’est une attaque politique qui est faite à Rome en 538. Une bataille comme une autre qui ne signe la fin d’aucun « royaume ».

      Berf, du mensonge, du mensonge, toujours du mensonge !

      Amicalement dans le Christ !

      Ressources Catholiques

  7. Pingback: Piqûre de rappel sur Babylone la grande | +†+Yesus Kristus azu+†+

Répondre à Ramon Robert Vazquez Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :