+†+Yesus Kristus azu+†+

« Il n’est pour l’âme aliment plus suave que la connaissance de la vérité » (Lactance)

Neuvaine à l’Esprit Saint : jour 8

Venez, Esprit créateur, nous visiter,
Venez éclairer l’âme de vos fils,
Emplissez nos cœurs de grâce et de lumière,
Vous qui créâtes toute chose avec amour.

Vous le don, l’envoyé du Dieu très haut,
Vous vous êtes fait pour nous le défenseur. Vous êtes l’amour, le feu, la source vive,
Force et douceur de la grâce du Seigneur !

Donnez-nous les sept dons de votre amour,
Vous le doigt qui œuvrez au nom du Père,
Vous dont il nous promit le règne et la venue,
Vous qui inspirez nos lèvres pour chanter.

Mettez en nous votre clarté, embrasez-nous,
En nos cœurs répandez l’amour du Père.
Venez fortifier nos corps dans leur faiblesse,
Et donnez -nous votre vigueur éternelle.

Chassez au loin l’ennemi qui nous menace,
Hâtez-Vous de nous donner la paix,
Afin que nous marchions sous votre conduite,
Et que nos vies soient lavées de tout péché.

Faites-nous voir le visage du Très-Haut,
Et révélez-nous celui du Fils,
Et Vous l’Esprit commun qui les rassemblez,
Venez en nos cœurs, qu’à jamais nous croyions en Vous.

Gloire à Dieu notre Père dans les cieux,
Gloire au Fils qui monte des enfers,
Gloire à l’Esprit de force et de sagesse
Dans tous les siècles des siècles. Amen !

Prière pour obtenir le don de Sagesse

Ô Esprit-Saint, qui, par Votre don admirable de Sagesse, élevez les âmes à la plus haute sainteté, en les unissant étroitement à leur fin suprême, j’ai honte de paraître devant Vous, moi, misérable pécheur. Que de fois, aveugle que j’ai été, n’ai-je pas mis ma fin dernière dans les créatures en cherchant en elles les satisfactions que désirait mon coeur ! J’ai été sage de cette sagesse diabolique et charnelle qui n’est à Vos yeux qu’abomination et folie. Aujourd’hui, éclairé de Votre divine lumière, je reconnais mes égarements, je les déplore du fond de mon coeur et les déteste sincèrement.

Quelle que soit mon indignité, envoyez-moi, s’il Vous plaît, la divine Sagesse. Elle seule m’apprendra à ne plus goûter que Dieu et les choses de Dieu, à juger toutes les choses d’après le rapport qu’elles ont avec Lui ; alors, tous les biens et tous les plaisirs de la terre ne m’inspireront plus que du dédain. Dieu seul sera l’objet de tous mes soupirs, de tout mon amour. Oui, je L’aimerai, ce seul et unique Bien, Bien suprême et éternel. Je m’unirai à Lui, je me transformerai en Lui, et, ne pouvant pas encore Le posséder et Lui ressembler dans la béatitude, je Le posséderai et Lui ressemblerai, du moins, dans la douleur. Que mon ambition soit, désormais, de reproduire en moi l’image de l’Homme-Dieu, en aimant et en recherchant le mépris et la souffrance. Je ne dirai plus alors :  » Qui me donnera des ailes et je m’envolerai et je me reposerai,  » car, ces ailes, Votre don de Sagesse me les aura données. Grâce à elles, j’arriverai au but de mes ardents désirs. Comme Votre épouse fidèle, je pourrai dire en toute vérité :  » J’ai trouvé Celui que mon coeur aime, je Le tiendrai et ne Le quitterai pas.  »

Ô Marie, Siège de la Sagesse, obtenez-moi ce don inestimable qui me fera trouver le ciel sur la terre.

7 Je Vous salue, Marie…, 7 Gloire au Père…

Advertisements

Réagir à l'article

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 6 juin 2014 par dans Prières, et est taguée , .
%d blogueurs aiment cette page :