+†+Yesus Kristus azu+†+

« Il n’est pour l’âme aliment plus suave que la connaissance de la vérité » (Lactance)

Des attaques contre le sacerdoce

A la moindre difficulté touchant le sacerdoce, les médias nous réservent la remise en cause du célibat des prêtres. Cette insistance n’est rien d’autre qu’une stratégie d’usure, mais qui n’usera que ceux qui la promeuvent, pour la simple raison que leur spiritualité est réduite à zéro. De ce fait, toute leur réflexion sur le sacerdoce est privée de structuration, et n’en percevant que l’aspect extérieur, ils n’envisagent que des solutions superficielles.

1 – le mariage des prêtres

« On » nous dit que les prêtre devraient pouvoir se marier parce que – le célibat strict est contre nature, – parce que cela existe dans d’autre communautés chrétiennes – parce qu’il y a déjà eu des prêtres mariés dans l’Eglise catholique

Idées fausses, mauvaises données et erreurs sérieuses, comme on va le voir…

Notons tout d’abord le niveau du premier argument ! L’Eglise dit « vie spirituelle » et les contestataires répondent « sexe ». Comme quoi on comprend ce que l’on peut… Il faut accepter l’idée que quelques hommes sont faits pour être prêtres, et non pas la majorité. Mais certains voudraient que le sacerdoce soit abaissé à leurs capacités personnelles, afin d’avoir « le droit » de devenir prêtre également. Curieuse façon de faire « évoluer » l’Eglise ! Et c’est aussi oublier que les protestants connaissent également la crise des vocations, alors que le mariage des pasteurs est possible. Preuve que le problème n’est pas là. L’argument ne tient donc pas.

Chez les orthodoxes : on ne marie pas plus les prêtres ici qu’ailleurs. Tout au plus on ordonne des hommes mariés, ce qui n’est pas la même chose ! Mais il faut savoir que le prêtre marié reste dans la catégorie hiérarchique la plus basse, et ne peut en aucun cas espérer en sortir. N’étant pas disponible totalement, il ne reçoit que des charges secondaires. En revanche pour devenir évêque il ne suffit pas d’être prêtre, il faut être moine. Donc les orthodoxes ne valorisent que le célibat, c’est tout à fait évident !

Chez les protestants : il n’existe pas de prêtres ! On trouve des pasteurs, qui ne sont pas engagés pour toute leur vie, mais pour des missions renouvelables, et dont le « contrat » peut prendre fin selon des échéances prévues, comme pour une mission professionnelle. Le prêtre, en revanche, est « marqué » lors de l’ordination par un statut particulier que rien ne peut défaire, même en cas de réduction à l’état laïc. Revendiquer une équivalence entre le pasteur protestant et le prêtre, c’est donc méconnaître sérieusement les différences fondamentales entre l’un et l’autre.

2 – l’ordination des femmes

On entend dire que « L’Eglise doit évoluer ». Mais évoluer par rapport à quoi ? Par rapport à sa constitution de base ? Par rapport à ce qui a été voulu par le Christ lui-même ? Cela n’a aucun sens. Elle ne peut pas devenir ce à quoi elle n’a jamais été destinée.

Le Christ a appelé des hommes au ministère sacerdotal. Il n’a jamais demandé à une femme de dire la messe. Pourtant, il s’en trouve une qui aurait été l’être humain le plus digne pour cela : la Vierge Marie, sa mère, sans tâche et dont il pouvait être sûr à 100%. Or il ne lui a pas proposé. Au contraire, dès les premières messes dites par les Apôtres, elle y assistait sans avoir de rôle particulier. Les contestataires nous disent que l’Eglise est mysogine. Qu’ils situent donc les responsabilités là où elles se trouvent : c’est bien le Christ qui a destiné le sacerdoce aux hommes, et non pas le Vatican ! Diront-ils que le Christ était mysogine ? Ce serait curieux à entendre… et facile à contredire Evangile à l’appui.

Le rôle des femmes dans l’Eglise n’est pas sacerdotal. Mais à part cela, qui empêche une femme de devenir influente sur des millions de catholiques, comme cela se voie encore aujourd’hui ? Seulement comme pour les hommes, il faut pour cela un engagement total de sa vie, que l’on soit religieuse ou laïque. La seule difficulté est là. Et il est étonnant de constater combien, alors que les possibilités sont nombreuses, certains s’acharnent à viser exclusivement ce qui n’est pas possible. Une femme ne peut pas être prêtre parce que la prêtrise à été destinée aux hommes par Jésus Christ, afin qu’ils soient comme lui. Or le Christ était un homme (un homme pourrait-il être comme la Vierge Marie ?). A noter que les protestants, de fait, ne s’opposent en rien au sacerdoce exclusivement masculin, puisque les pasteurs – hommes ou femmes – ne sont pas ordonnés ! Là encore, il en faut pas dire n’importe quoi…

Conclusions

L’Eglise considère le prêtre comme ordonné en étant célibataire définitivement, de la même manière qu’elle considère le couple marié comme uni définitivement. Il n’y a pas plus de « fin d’ordination » que de « divorce ». Un sacrement est ineffaçable, comme le baptême. Soit on le comprend, soit on ne le comprend pas, mais en tout cas ça n’y change rien !

Le prêtre est disponible pour tous jusqu’à sa mort, et n’a pas le droit de réserver de son temps pour quelques personnes de son choix, quand bien même s’agit-il d’une famille. Important :c’est lui qui choisit cet état après y avoir réfléchi pendant 7 ans. S’il n’est pas sûr de lui, il peut renoncer, y compris le jour même de son engagement. Il n’est pas raisonnable d’envisager des prêtre « a demi disponibles », devant être en famille à 18h00 pour pouvoir dîner avec femmes et enfants.

Et maintenant effectuons une petite projection dans un hypothétique avenir : imaginons que les femmes puissent être ordonnées, et que tous, hommes et femmes ordonnés puissent se marier. Nous aurions donc inévitablement droit à des mariages entre prêtres et prêtresses, et des ordinations de couples mariés.

Qui osera dire qu’il reconnaîtrait là l’Eglise qu’a instituée le Christ ?

Source: de Ecclesia (de l’Eglise)

Advertisements

Réagir à l'article

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :