+†+Yesus Kristus azu+†+

« Il n’est pour l’âme aliment plus suave que la connaissance de la vérité » (Lactance)

La Bible, source de toute hérésie !

Par Christian G., via Facebook[1]

Les écritures saintes, au travers des épîtres de Paul, nous enseignent en 1 Cor 12,4 que : « Les dons de la grâce sont variés, mais c’est le même Esprit ». Mieux le Christ Jésus lui-même nous exhorte à l’unité des Fils de Dieu. Et cela, nous pouvons le voir dans l’évangile selon Jean en son verset 21 du chapitre 17 où il nous recommande d’être UN comme le Père est en lui et lui dans le Père… oui il le recommandait fortement, non seulement, pour ses disciples mais surtout et aussi pour ceux qui auront cru en lui grâce aux paroles de ces derniers (Jean 17,20). Comme on peut le constater je m’appuis, bien évidemment, sur des passages bibliques (la parole de Dieu) pour étayer mon propos. Ah… ces fameux passages ! Mais ces passages, combien sont-ils, ceux-là qui l’interprètent dans le sens originel, et surtout, selon le cœur et la vision du Dieu tout Puissant ? Combien sont-ils, ceux-là qui vivent cette parole et pratiquent sincèrement ces enseignements ? Seul Dieu le sait. Eh oui, Cette parole de Dieu, elle est tellement profonde et complexe parfois que son interprétation nous a conduits à la naissance de plusieurs courants religieux.  En effet chaque jour que Dieu fait c’est une nouvelle Eglise qui nait sans compter les multitudes qui existent déjà. Et, chaque courant, ne se targue-t-il pas d’être le plus inspiré par l’Esprit, ou encore d’être plus en phase avec la Bible que les autres ? Oh… Saint Esprit !

bibleJe tiens à préciser que ma démarche n’a pas pour but de critiquer une Eglise en particulier mais de faire juste un constat. J’ai déjà fort à faire pour défendre et mieux faire connaitre la mienne.

Regardons un peu de notre côté,nous les Catholiques… Même pas la peine de nous compter parmi les chrétiens, on ne lit pas la bible. Et encore si on la lit, on le fait tellement mal 🙂 On a carrément dévié n’est-ce pas ? Partant de cultes sataniques insérés dans les pratiques de l’Eglise en passant par « l’adoration » de Marie, sa virginité perpétuelle, l’invocation des Saints, la prière pour les morts, le baptême des enfants, etc… On dirait même qu’on enseigne le salut par les œuvres, ben dis donc ! Quel sacrilège !! Je dirais même quelle abomination. On est passé « champion » dans l’art de blasphémer et d’irriter Dieu par nos inventions dogmatiques. Ah Oui sacré « prostituée de Babylone » ! L’enfer nous guette.

Mais bon laissons un peu cette bande de « sataniste cathos.. » et jetons maintenant un coup d’œil, mais alors juste un tout petit, de l’autre côté, chez nos frères Protestants ou évangéliques, que j’aime bien. Ils se déclinent généralement pour les principaux groupes en Méthodiste, Assemblée de Dieu, Pentecôtistes, Baptiste œuvre et missions, Réveil… pour ne citer que ceux-là. Ces églises sont bien connues et aussi merveilleuses les unes des autres. Et ce qui est frappant et commun à ces dernières, c’est que l’élément central, la source et je dirai même l’essence de tous leurs enseignements est la BIBLE ! Oui la Sainte Bible et rien que la bible « la seule et unique Autorité de Foi ». En dehors d’elle tout est …. ABOMINATION 🙂

Alors, ce qui m’intrigue, c’est :  Comment cette parole du Dieu Vivant, si « unique » a pu générer plusieurs tendances au sein même de ceux qui en ont fait une sainte et unique référence, étant instruits et édifiés par la richesse de son enseignement ? Comment encore l’interprétation de celle-ci qui devrait, en principe, être commune peut conduire à différentes « pratiques » ? Épatant n’est-ce pas ? A moins que l’enseignement de Dieu soit tellement vaste qu’il faut plusieurs tendances chrétiennes ou religieuses pour en épuiser la totalité. On va dire que, une seule église ne suffirait pas, aussi juste et vraie qu’elle soit. Non mais soyons sérieux ! Juste une blague.

Ainsi, on pourra remarquer que parmi ces églises (évangéliques), les unes pratiquent la Baptême des enfants mais d’autres non. Les unes encouragent fortement, sinon exige le paiement de la dîme, mais d’autres non. Dans certaines, l’accent est mis sur l’évangile de la prospérité dans d’autres non. Certaines interdisent catégoriquement la consommation de boissons alcoolisées, d’autres que nenni. Pour les unes, le temple est sacré mais pour d’autres non etc… Et pourtant, chacune tire les arguments pour justifier ses pratiques de… la Bible. Oui, C’est ça bien sûr ! La Sainte Bible.  Où avais-je la tête ? Et ce ne sont pas exemples bibliques qui manquent. Ah oui, sacrée Bible !

J’ai regardé il n’y a pas très longtemps, une vieille vidéo opposant Chrétiens et Musulmans autour du thème : « la Divinité de Jésus ».Quelle ne fut pas ma surprise ! Eh ben pendant que les frères musulmans étaient UN en défendant leurs idées, les Chrétiens, eux,étaient déjà divisés en leur sein, sur la nature de même de Jésus. Eh oui ! Le mot « divisé » est même faible. Bien évidemment chaque groupe de Chrétiens tenait en ses mains… ouvrez bien les yeux : la Bible, cette « unique » parole de notre Dieu Vivant. Et chacun se défendait avec verset à l’appui. Quelle triste image je voyais ! Le Christ est-il divisé ? nous disait Saint Paul (1 Cor 1, 13)

Hélas cela ne date pas d’aujourd’hui. Déjà au XVIème siècle, avec le courant réformiste initié par Luther il y avait des divisions. En effet, Jean Calvin qui en fut un grand acteur estimait, à la différence de Luther, que le salut de l’homme ne provenait pas de sa foi, mais de la grâce que Dieu choisit d’accorder à l’avance à un petit nombre d’élus. Ce que l’on a appelé la prédestination. Bon… peut être que Luther était un peu trop Catho dans l’âme. Ah Sacré Catho, même quand ils semblent bien faire les choses, ils ne vont pas en profondeur, dirait-on ! Ne pourrait-on pas affirmer que ces divisions font partie du plan de Dieu, qui sait ? Jésus ne disait-il pas, suite à l’interpellation du disciple Jean dans Marc 9, 40 que « celui qui n’est pas contre nous est pour nous » ? Mais il dira aussi juste après « quiconque entraîne la chute d’un seul de ces petits qui croient, il vaut mieux pour lui qu’on lui attache au cou une grosse meule et qu’on le jette à la mer » (Marc 9,42)… Parole de Jésus !

Mais bon, On me dira certainement que ce ne sont que de simples interrogations et constats d’un petit Catho qui semble ne pas savoir de quoi il parle. Enfin, qu’à cela ne tienne !

Cependant, je crois comprendre pourquoi dans les premiers siècles de l’ère Chrétienne, les pères de l’Eglise étaient hésitants quant à la vulgarisation et l’accès des fidèles aux écritures saintes. Certainement, la lecture et surtout l’interprétation de la parole de Dieu demande une initiation préalable et de la sagesse, bien sûr avec l’aide de l’Esprit (Saint). L’évangile même ne dit –il pas en (Luc 2, 52) que « Quant à Jésus, il grandissait en sagesse, … devant Dieu et devant les hommes. » lui qui est Dieu, le verbe incarné, la sagesse « personnifiée » si je peux m’exprimer ainsi. J’avoue que je médite encore et toujours ce passage. Ils (les pères) ont certainement cru bien faire, et à raison d’ailleurs, quand on voit les hérésies qui se sont succédées dans les premières ères de cette vie Chrétienne même si cette décision, à mon avis, présentait quelques inconvénients. Cela n’a fait que retarder ou favoriser le schisme du XVIème Siècle. Mais n’était-il pas dans le plan du Dieu Tout puissant ?

En tout état de cause, nous les « satanistes » cathos en vue de partager la même interprétation et la même compréhension sérieuse de la Parole de Dieu, parce que, nous aussi, on peut ne pas être d’accord sur certains points entre nous, nous avons une triple référence. Ah… Quelle triple évocation ! Cela me fait penser à quelque chose de Divin, suivez mon regard.

En effet, nous considérons que la doctrine chrétienne est issue d’une seule source : la Révélation. Cette vérité sur Dieu et sur le salut qu’il accorde aux hommes qui est connue grâce à La Tradition Apostolique (christianisme), aux Saintes Écritures, et au Magistère vivant dont l’autorité s’exerce au nom du Christ, c’est-à-dire par les évêques en communion avec l’évêque de Rome. « Doux Jésus !! » s’exprimeront certains, mais je ne vais nullement m’étaler sur ce sujet ce n’est point mon but.

Jésus, à la croix, a tout accompli (Jean 19,30). Il a donné sa vie pour nous et nous a fait connaitre son PÈRE par sa vie et par son enseignement. A la question du Docteur de la Loi de savoir quel était le plus grand des commandements, Jésus dira ceci « Tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton cœur, de toute ton âme et de tout ton esprit. Voilà le grand, le premier commandement. Et le second lui est semblable : Tu aimeras ton prochain comme toi-même. De ces deux commandements dépend toute la Loi, ainsi que les Prophètes» (Matt 22,37-40). Franchement, qui mieux que Jésus connait ce qui est essentiel pour nous qui ne sommes que de simples créatures.

Je termine alors mon propos sur ce groupe de mots que nous aimons bien utiliser dans nos prières… Saint Esprit, Éclairez-nous !

_______________

  • [1] Note de Yesus Kristus azu : Le titre originel de ce texte est L’unité de la parole de Dieu. Mais, vu le corps du texte, j’ai décidé de lui attribuer un autre nom qui lui va bien. Car, ce qui est capital à relever, c’est bien sûr, sous une touche ironique, la dénonciation de la doctrine Sola scriptura – déjà réfutée sur ce blog maintes fois. Et surtout, de constater que, pour prononcer des hérésies, c’est toujours dans la sainte Bible qu’on les tire. Les hérésies catholiques, elles, au moins, ont le mérite de ne pas être fondées sur la Parole de Dieu (et heureusement) ; mais, malheur à ceux qui fondent des fausses doctrines à partir de cette Parole de Dieu.
Publicités

4 commentaires sur “La Bible, source de toute hérésie !

  1. David Vincent
    4 mai 2014

    Bonjour,

    Il n’est pas exact de dire que durant les premiers siècles « les Pères étaient hésitants quant à la vulgarisation et l’accès des fidèles aux écritures saintes ».

    Au contraire, la Bible a été très rapidement traduite dans de nombreuses langues (c’était justement l’objet de mon M1). Dès le deuxième siècle, on connait l’existence d’une traduction syriaque et d’une traduction latine. Ce mouvement s’est ensuite poursuivi tout au long de l’Antiquité avec les traductions arménienne, coptes, gotique, éthiopienne , puis plus tard slaves etc.

    Une bonne partie des peuples avaient donc directement accès à la Bible dans sa langue.

    Le problème c’est qu’en Europe de l’Ouest, à partir du Moyen Age, il y a progressivement eu une césure entre la langue du peuple et la langue liturgique. Alors que la langue du peuple évoluait et qu’on parlait de moins en loin latin, l’Eglise a continué à faire ses offices en latin et à conserver une Bible en latin.

    Ce sont donc plus les théologiens et les clercs médiévaux qui ont été hésitants que les Pères des premiers siècles (sachant qu’en général on arrête les Pères de l’Eglise à Isidore de Séville en Occident (630) et Jean Damascène (750) en Orient).

    • Oui…
      Mais, l’attention particulière qui est attirée dans cette rédaction, est la suivante : c’est au nom de la Bible qu’on a mis en place toutes les hérésies, même celles permettant de légaliser le mariage homosexuel… Et en fin de compte, l’article se veut une critique tacite de la doctrine du sola scriptura…
      C’est vrai qu’avec toutes les hérésies des premiers siècles entre adoptianistes, Marcion, arianistes etc., l’Eglise ait émis des réticences, par après…

  2. Pingback: L’Eglise a-t-elle interdit de lire la Bible? | +†+Yesus Kristus azu+†+

  3. Pingback: ‘Sola scriptura’ est une imposture ! La Tradition et l’Autorité sont indispensables ! | +†+Yesus Kristus azu+†+

Réagir à l'article

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :