+†+Yesus Kristus azu+†+

« Il n’est pour l’âme aliment plus suave que la connaissance de la vérité » (Lactance)

Le culte marial est biblique ! Introduction

Je vous propose une suite d’article sur le culte marial dans l’Eglise catholique; ces articles prouveront que ce culte, n’est non seulement pas idolâtre, mais est aussi biblique. Le texte n’est pas de moi mais d’un auteur américain qui tient par ailleurs des positions hérétiques, je ne donnerai donc pas la source de ce que je copie. Il y aura un article par jour, vous trouverez ce dessous l’introduction et le plan:

La Bienheureuse Vierge Marie est la mère de Jésus-Christ. Contrairement aux affirmations de certains, l’Église Catholique n’enseigne pas et n’a jamais enseigné que Marie est Dieu. Ce serait une hérésie ; Marie n’est simplement qu’une créature, mais la plus grande de tous les êtres humains jamais créés par Dieu…. Veuillez consulter ci-dessous les preuves bibliques de l’enseignement catholique sur Marie, et pourquoi il est à ce point nécessaire de comprendre son rôle et son importance.

Il s’agit de la reproduction d’une partie d’un livre de frère Peter, USA.

Avant-Propos : Toutes les citations bibliques de ce chapitre, sauf mention du contraire, proviennent de la célèbre bible protestante Louis Segond de 1910 (révision de la version 1888).

Marie est la nouvelle Eve 1/7 (cliquer ici)

L’Immaculée Conception est biblique 2/7 (cliquer ici)

L’Immaculée conception est biblique (suite : Marie est l’Arche de la Nouvelle Alliance) 3/7 (cliquer ici)

Marie est perpétuellement Vierge 4/7 (cliquer ici)

L’Assomption et la royauté de Marie eu Ciel dans la Bible 5/7 (cliquer ici)

La Bible enseigne que Marie est la Mère de Dieu 6/7 (cliquer ici)

Le Rosaire et ses ‘Ave Maria’ ne sont pas des prières répétitives en horreur à Dieu 7/7 (cliquer ici)

En premier lieu, pour comprendre ce que la Bible enseigne sur Marie (la mère de Jésus-Christ), il faut comprendre les types bibliques. Type = soit un événement réel, soit une personne, soit une institution, dans l’Ancien Testament, qui préfigure un autre évènement réel, ou une autre personne, ou une institution, appartenant au Nouveau Testament.

Advertisements

19 commentaires sur “Le culte marial est biblique ! Introduction

  1. Béréenne attitude
    19 mars 2014

    Pourquoi lutter contre ‘solo scriptura’ et souhaiter apporter des ‘preuves bibliques’ ?

    Irénée de Lyon dans sa prédication des apotres explique par exemple que Marie a obéit contrairement à Eve qui a désobéit.

    Sinon, dans la Bible elle-même, Jésus avait des soeurs, des frères, et Marie était ‘une femme’ comme toutes les autres femmes …

    C’est ‘la tradition populaire’ qui a poussé, poussé la ‘tête de l’institution catholique’ vers Marie ……. mais l’institution catholique n’a pas ‘contredit’ non plus la tradition populaire …

    • Le fait de lutter contre ‘sola scriptura’ ne veut pas dire qu’en fait on rejette l’Ecriture. Seulement, on veut montrer que ‘sola scriptura’ est un mensonge. Et que la Bible, pour être mieux explicitée, a besoin de la Tradition. Mais, évidemment, l’ECRITURE reste une source incontournable. Donc, je ne vois pas vraiment en quoi consiste l’objection…(?)
      Dans un article (à côté de ceux que Nicolas a déjà publiés), je publierai un autre article où je réfute une fois pour toute ce principe : e montrant qu’il s’agit en fait d’un paralogisme ! Donc, refuser le ‘sola scriptura’ne signifie pas que l’Ecriture elle-même est annihilé ; puisqu’elle reste La source, mais pas la seule…

      Oui, dans ‘Contre les hérésies’, s. Irénée de Lyon fait déjà un parallèle entre Marie et Eve – ce qui revient en soi, à dire que Marie est nouvelle Eve : et donc, à confirmer la vision catholique actuele.

    • L'Apôtre des protestants
      20 mars 2014

      Béréenne, Jésus n’a pas eu de frères et de sœur (ou du moins, pas au sens biologique), voici deux articles qui le prouvent par la Bible:

      http://www.mariedenazareth.com/qui-est-marie/jesus-avait-il-des-freres-synthese

      https://philosophieduchristianisme.wordpress.com/2012/09/26/marie-est-elle-restee-vierge/

      • Béréenne attitude
        20 mars 2014

        Les soeurs de Jésus en Matthieu 13 53-58

        Et il advint, quand Jésus eut achevé ces paraboles, qu’il partit de là ; et s’étant rendu dans sa patrie, il enseignait les gens dans leur synagogue, de telle façon qu’ils étaient frappés et disaient : « D’où lui viennent cette sagesse et ces miracles ? Celui-là n’est-il pas le fils du charpentier ? N’a-t-il pas pour mère la nommée Marie, et pour frères Jacques, Joseph, Simon et Jude ? Et ses sœurs ne sont-elles pas toutes chez nous ? D’où lui vient donc tout cela ? » Et ils étaient choqués à son sujet. Mais Jésus leur dit : « Un prophète n’est méprisé que dans sa patrie et dans sa maison. » Et il ne fit pas là beaucoup de miracles, à cause de leur manque de foi.

        Le culte marial a commencé lorsque la religion chrétienne est devenue obligatoire. Il a alors été interdit de vénéré les déesses vierges. Chaque ville avait plusieurs dieux et déesses, bien souvent une déesse vierge ou encore ‘une déesse-mère-du-ciel’ dont nous parle Irénée de Lyon, par exemple.

        Lorsqu’il a été interdit de prononcer le nom de ces vierges, le peuple qui n’était pas chrétien mais obligé de l’être a alors appelé toutes les déesses par le prénom ‘Marie’.

      • L'Apôtre des protestants
        20 mars 2014

        Ce que vous dites n’a strictement aucun fondement historique!!

        Avant de dire tout et n’importe quoi, lisez mes deux liens!!

  2. Ishakara Blaq
    15 novembre 2014

    Le culte Marial n’est en rien biblique,si c’étais le cas on trouverais des recommandations de Dieu et de Jésus qui nous exhorterais à prier Marie,après la crucifixion du Christ la bible ne parle pratiquement plus de Marie,sinon plus du tout même,si elle étais si importante comment cela ce fait que l’on ne parle plus d’elle après la résurrection du Christ? Notre Dieu est un Dieu Juste,intelligent et clairvoyant,çà parole est sans confusion si Marie devait avoir une place primordial dans la vie des chrétiens Dieu l’aurais dis,la preuve elle ne fait même pas partie de la Sainte Trinité,comment un être qui est dit aussi important peut être exclus du St pouvoir.Et quand vous dite la nouvelle Ève ou le nouveau Adam,çà aucun sens même si c’étais vrai il n’en reste pas moins qu’on a pas le droit de lui donner un culte.Je vous rappel que toute nouvelle Eve qu’elle aie Marie est mortel et qu’elle est morte depuis des siècles et de ce fait je vous rappel qu’il est interdit de rendre un culte au mort peu importe qu’il aie été Saint ou non rappelez vous de ce qui est arrivé à Saul lorsqu’il a invoqué l’âme du prophète Samuel.Faite attention à ne pas irrité Dieu ce qu’il veut que vous faisiez il vous le dit dans la bible sans détour,si vous avez besoin de tordre la bible dans tout les sens pour prouver que le culte marial est biblique c’est que il y’a un problème.Dieu n’est pas un être dont les paroles peuvent être tordus,si les gens prenais plus le temps de le connaitre les choses comme le culte mariale n’existerais même pas Jésus est le seul intermédiaire entre Dieu et les hommes et personne d’autre,et çà c’est biblique pas besoin de tordre la parole biblique pour le prouver.

  3. KABORE Olivier
    9 février 2015

    Bonjour!
    Le problème du renvoi par les liens, c’est qu’il pousse à commenter une nouvelle page au lieu de commenter celle-ci.

    Avez-vous déjà médité ces prières et ces propos catholiques: « Je vous salue, Sainte Reine, Mère de miséricorde, je vous salue, notre vie… », « Je vous salue, Sainte Reine, Mère de miséricorde, notre espérance… », « Marie est appelée « la Porte du Ciel », parce que personne ne peut entrer dans ce Royaume béni sans passer par elle » (« Les gloires de Marie », page 102)? Marie y est clairement désigné comme: « notre vie », « notre espérance », « la Porte du Ciel ».

    La Bible ne nous enseigne-t-il pas que:  » Quand Christ, votre vie, paraîtra, alors vous paraîtrez aussi avec lui dans la gloire » (Colossiens III:4). « Paul, apôtre de Jésus-Christ, par ordre de Dieu notre Sauveur et de Jésus-Christ notre espérance » (I Timothée I:1). « Je suis la porte. Si quelqu’un entre par moi, il sera sauvé » (Jean X:9). « Jésus lui dit: Je suis le chemin, la vérité, et la vie. Nul ne vient au Père que par moi » (Jean XIV:6).

    En quoi ce culte est-il conforme aux Écritures? Comment peut-on faire une analogie entre Jésus – dernier Adam et Marie – nouvelle Ève? Comment peut-on comparé l’Arche, lieu de rencontre ponctuel de Dieu avec son peuple et Marie?

    Comment peut-on appeler Marie, mère de Dieu comme si elle avait procréer Dieu, Christ et le Saint Esprit? En effet, la déclarer mère de Dieu, c’est la déclarer mère de la Sainte Trinité. Marie qui appelle Dieu son sauveur et reconnaît ainsi sa nature pécheresse… Marie qui n’a été que la mère de Jésus homme, puisque le Christ existait bien avant que le monde ne fut… Marie a qui Jésus n’a rendu aucun hommage particulier… Marie oubliée des actes des apôtres (une seule référence) et de toutes les lettres des apôtres. N’est-il pas vrai que la vénération populaire et l’attention des théologiens ne se sont portées successivement sur la virginité de Marie qu’à partir du 4è siècle, sur la proclamation de Marie comme « mère de Dieu » qu’à partir du 5è siècle, sur l’Assomption qu’à partir du 9è siècle, sur l’Immaculée Conception qu’à partir du 12è siècle et sur Marie médiatrice qu’à partir de l’époque de la Contre-Réforme?

    • +++Yesus Kristus azu+++
      9 février 2015

      Salut,
      Concernant la Vierge Marie, il faut avoir que tout ce qui est affirmé d’elle, est TOUJOURS EN lien avec Le Fils de Dieu : tous ses mérites lui sont dus à son Fils.
      Comment peut-on faire une analogie entre Christ nouvel Adam et Marie nouvelle Eve? Eh bien, il te suffira de lire les articles en question : c’est très facile à comprendre, et même, très logique. Il est évident que Adam et Eve, nous renvoie à Christ, nouvel Adam, et par conséquent Marie, nouvelle Eve. Remarque d’ailleurs que Saint Irénée de Lyon, dès les premiers siècles, y fait déjà allusion.

      Tu affirmes ceci : « Comment peut-on appeler Marie, mère de Dieu comme si elle avait procréer Dieu, Christ et le Saint Esprit? En effet, la déclarer mère de Dieu, c’est la déclarer mère de la Sainte Trinité. »

      Personnellement, sans méchanceté quelconque, c’est vraiment un véritable sophisme ! Et de plus, il me semble que tu n’as pas très bien compris la Sainte Trinité, et la personne du Fils ? Tu as bien la même définition de la Trinité que les Catholiques, et celle du protestantisme ( traditionnel )? Parce que, sache que même les réformateurs protestants n’ont pas douté sur ce point. Marie, n’est pas mère de Dieu comme si elle avait procréé Dieu – la nature divine : tu n’as pas simplement compris ce que l’Eglise entend par « Mère de Dieu », c’est évident. Tu dis encore : « En effet, déclarer que Marie est Mère de Dieu, c’est la déclarer mère de la Sainte Trinité »; ===> Désolé de le dire, mais ici c’est un vrai désastre ! Etant donné que la sainte Trinité reconnaît que les personnes divines sont distinctes ; alors que toi, la manière dont tu présentes les choses, rappellent le Sabellianisme : rassure-moi, Le Fils n’est pas le Père? nous sommes bien d’accord ? Deuxièmement, tu n’as pas compris que le Fils N’EST PAS une personne HUMAINE ! Le Fils est bel et bien UNE PERSONNE DIVINE ! Donc, ton argumentation montre simplement que tu n’as pas encore assimilé les notions théologiques qui t’auraient évitées de commettre cette erreur, notamment sur la personne du Fils. Tu es dans la confusion en ce qui concerne la Nature, la personne etc…; et tu sembles oublier que le Christ est une Personne divine… et ton argumentation te mène à des non-sens du genre : il y a deux personnes dans le Christ… C’est très long à expliquer, mais lis déjà l’article sur Marie mère de Dieu, il t’éclairera, je pense.
      Sinon, sache que les réformateurs protestants qui étaient trinitaires, n’ont pas douté sur Marie mère de Dieu, parce qu’ils savaient que non seulement c’était logique, mais en refusant cela, ils arriveront à des confusions inextricables….

      Tu dis : « Marie qui n’a été que la mère de Jésus homme, puisque le Christ existait bien avant que le monde ne fut… » ===> C’est un non sens ! Tu supposes qu’il y a un Jésus homme et un Jésus-Dieu ; grosso modo, il y a deux Fils? Cette erreur a déjà été rectifiée au Concile d’Éphèse ! Personne ne nie que Le Fils existe avant le monde ; et personne ne dit que La Vierge Marie aurait donné naissance ( littéralement ) à la Nature divine ; encore une fois ce sont des confusions. Mais, la question est plus d’ordre anthropologique, pour savoir ce qu’est Le Christ. Et c’est là que, de toute évidence, tu ne saisis pas.

      Concernant la seule apparition de Marie dans les actes, tu supposes que la quantité de versets correspond à la grandeur du personnage? Si oui, c’est bien triste, et même grave ; si justement les choses cachées sont à Yahvé, notre Dieu ( Deut. 29, 28).

      Concernant Marie, les apparitions des doctrines sur Marie, cela ne pose pas de problème, puisque nous n’avons pas de connaissance innée des mystères de Dieu, et de plus, les Conciles répondent souvent lorsque les hérétiques remettent en cause une vérité de foi ! Ce n’est pas un caprice ! Assez étonnant lorsque tu parles plus haut de la Sainte Trinité qui elle-même a été « affinée » au cours des siècles… Ne me dis pas que la Consubstantialité, la périchorèse des personnes divines, l’engendrement dans l’éternité du Fils, etc… apparaissent clairement dans la Bible? Ou plutôt, ne sont-ce pas l’intelligence des Pères, de l’Eglise ( assistés de l’Esprit ) qui nous ont permis d’énoncer « clairement » les choses ; même si aujourd’hui, la Trinité reste cependant de l’ordre de l’indicble

    • Ressources Catholiques
      9 février 2015

      Marie est « notre vie », « notre espérance » etc car c’est par elle que nous devons passer pour aller à Jésus.

      Pour Marie Nouvelle Eve et Nouvelle Arche d’Alliance, je ne peut que vous suggérer de lire les deux liens à ce sujet.

      Marie est la Mère de Dieu, que cela signifie-t-il? La Sainte Trinité est composée de Père du Fils et du Saint Esprit mais Marie n’est la Mère que de la personne du Fils; le Père et le Saint Esprit n’ont qu’une seule nature: la nature divine, mais le Christ en a deux: divine et humaine. Marie n’est évidemment pas la Mère de de sa nature divine, elle n’est la Mère que de sa nature humaine, mais ces deux natures étant indissociables en la personne du Christ, le Christ étant Dieu et Marie étant sa Mère, Marie est le Mère de Dieu.

      La Virginité perpétuelle de Marie n’est pas une invention du IVème siècle. En voici la preuve: Origène, dans son Commentaire sur saint Matthieu (vers l’an 248), mentionne expressément la croyance en la virginité perpétuelle de Marie. Comme le souligne Luigi Gambero, « Non seulement Origène n’a aucun doute, mais il semble directement impliquer que c’est une vérité déjà reconnue comme partie intégrante du dépôt de la Foi » Source: L. Gambero, Mary and the Fathers of the Church trans. T. Buffer (San Francisco: Ignatius, 1991), p. 75. Cité d’après l’article de wikipédia en anglais en:Perpetual virginity of Mary, qui donne également une longue liste de références patristiques : Athanase, Epiphane, Hilaire, Didyme, Ambroise, Jérôme, le pape saint Sirice, et d’autres. Voir aussi S. Augustin, serm. 186, 1, PL 38, 999 cité par le CEC (Cath. de l’Eglise Cath.) n° 510

      De plus, tous les pères de la réforme protestante ont affirmée cette Virginité Perpétuelle:

      Luther : « C’est un article de foi que Marie est Mère du Seigneur et toujours vierge…Christ, nous croyons, est venu d’un sein laissé parfaitement intact »

      Calvin : « Certains ont voulu suggérer de ce passage [Mt 1, 25] que la Vierge Marie a eu d’autres enfants que le Fils de Dieu, et que Joseph a demeuré alors avec elle plus tard, mais quelle folie que celle-ci ! Car l’auteur de l’évangile n’a pas voulu rapporter ce qui s’est passé ensuite, il a simplement voulu mettre en lumière l’obéissance de Joseph et montrer que Joseph a été bel et bien assuré que c’était Dieu qui avait envoyé son ange à Marie. Il n’a pas, par conséquent, vécu avec elle, ni partagé sa compagnie… Et d’ailleurs ce Notre Seigneur Jésus Christ est appelé le premier né. Ce n’est pas parce qu’il y a eu un second ou un troisième, mais parce que l’auteur de l’évangile fait référence à la proéminence. L’Ecriture nous parle ainsi en nommant le premier né, qu’il y ait ou non question d’un second » (Sermon sur Mt 1, 22-25, publié en 1562).

      Zwingli : « Je crois fermement que Marie, selon les paroles de l’évangile, comme un pure Vierge a donné naissance pour nous au Fils de Dieu et dans l’accouchement et après l’accouchement est demeurée pour toujours une pure et intacte Vierge »

      Marie fut-elle appelée « Mère de Dieu seulement à partir du Vème siècle? Non:

      Origène (vers 185-vers 253) a reçu toute la doctrine théologique de la maternité divine (Cf In Lucam Hom. VIII. XIV). Il appelle le Christ « Homme-Dieu » (grec Theanthropos) et Marie « Mère de Dieu » (grec Theotokos?)

      Socrate porte le témoignage suivant dans son Histoire Ecclésiastique :
      « Les anciens n’ont pas hésité, ils ont eu l’audace d’appeler Marie Mère de Dieu… Origène lui-même, dans le premier tome de ses commentaires sur l’Epître de l’Apôtre aux Romains, explique comment elle est appelée Mère de Dieu et examine cela largement » ( SOCRATE, Histoire Ecclésiastique, VII, 32, PG 67,812 A).

      Il y n’a pas de raison de douter de l’historicité de cette nouvelle (E. PERETTO, Mariologia patristica, in Complementi interdisciplinari di Patrologia, o.c., 718.). Mais est-ce qu’Origène avait toutes les introductions théologiques pour atteindre la conception parfaite de la communication des idiomes dans le Christ et pour pouvoir dire ensuite que Marie peut être appelée « Mère de Dieu » ?

      Saint Ephrem le Syrien (306-373) écrivit une prière à Marie commençant par ces mots: « Très sainte Dame, Mère de Dieu » (http://christus.fr/priere-a-la-tres-sainte-mere-de-dieu/)

      Ces deux exemples devraient suffirent.

      De plus, lorsque le concile d’Ephese (431) proclama le dogme de « Marie Mère de Dieu », c’était contre les nestorien qui disaient que marie n’était pas le Mère de Dieu car ils croyaient que le Christ n’était pas Dieu, donc si vous croyez que le Christ est Dieu, vous devez aussi croire que Marie est la Mère de Dieu: c’est donc anachronique et antilogique de dire que « Marie Mère de Dieu » fut inventé au Vème siècle.

      et voici pour l’Immaculée Conception: https://philosophieduchristianisme.wordpress.com/2014/01/04/limmaculee-conception-une-invention-22/

      Plus de documentation sur Marie: https://philosophieduchristianisme.wordpress.com/2014/05/10/le-culte-de-marie-est-beni-par-dieu/

  4. Francis Batiéno
    13 avril 2015

    Lorsque je lis les commentaires de tous ceux qui sont contre le culte marial, j’ai l’impression que dans le christianisme, il n’y a que l’Eglise catholique qui la vénère et qui recommande cette piété à la très Sainte Mère de Dieu. Pourtant s’ils faisaient seulement preuve de courage pour étudier la naissance et l’évolution de cette tradition à travers l’histoire, hors mis les arguments théologiques avancés pour justifier le bien fondé de ces pratiques, ils remarqueraient, que c’est une tradition propre à toutes les églises apostoliques (succession patriarcale), dont même ces communautés dites églises primitives qui presqu’en dehors des querelles doctrinales ont gardé les façons de faire y compris la langue liturgique du christianisme des premiers siècles.

    Il n’y a que les églises dernières nées des confessions chrétiennes, qui se donnent le droit de tourner le dos à la tradition héritée de ceux qui ont posé les fondements de notre foi chrétienne. Prétenderions nous être mieux qu’eux inspirés de l’Esprit Saint?

    A propos d’ailleurs de réforme, Luther lui même le fondateur de protestantisme avait pour Marie un grand respect, et la donnait comme exemple et modèle de foi. Il est étonnant que ceux qui de nos jours arborent avec fierté le qualificatif de protestants s’éloignant de l’esprit même de Luther, pousse le dédain envers le culte marial jusqu’à la haine de Marie elle même.

  5. Roland Azo Galé
    23 avril 2016

    Frères Et Soeurs Evangeliques,merci De Faire Un Effort Sublime De Lire Les Articles De Ce Blog De A À Z Même Si Vous Estismez A Priori Que Ce Sont De Vaines Tromperies.Moi Par Exemples J’aime La Lecture Donc Logiquement Je Lis Presque Tous Ce Qui Me Tombe Sur La Main,et J’apprends Vraiment Bocoup Avec Esprit Critique.Et Celui Qui Aime La Litterature Doit Necessairement Philosopher.J’entends Certains Protestants S’offusquer Que Les Candidats A La Prêtrise Etudient La Philo Et Non La Bible,ce Qui Est Faux .Pourtant Si On Suit Leur Logique De La Sola Scriptura, Ne Serai Ce Pas Uniquement Pour Les Lettrés!?Faut Il Savoir Simplement Lire Pour Comprendre La Bible? Même A L’ecole Les Sujets De Français Ont Besoin D’une Methodologie De Commentaire Composé Pour Decouvrir Le Pourquoi D’un Texte Donné.Donc Chèrs Frères Et Soeurs Protestants Lisez Les Liens Que Vous Soumettent Les Blogueurs ,Dont Certains Etaient Des Lutheriens Comme Vous,soit Par Simple Curiosité De Savoir Ce Qui A Pu Bien Convaincre Ces Ex Protestant?

Réagir à l'article

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 19 mars 2014 par dans Foi Catholique.
%d blogueurs aiment cette page :