+†+Yesus Kristus azu+†+

« Il n’est pour l’âme aliment plus suave que la connaissance de la vérité » (Lactance)

Vous êtes le sel de la terre !

sel de la terreVous êtes le sel de la terre. Mais si le sel devient fade, comment lui rendre de la saveur ? Il ne vaut plus rien : on le jette dehors et il est piétiné par les gens. Vous êtes la lumière du monde. Une ville située sur une montagne ne peut être cachée. Et l’on n’allume pas une lampe pour la mettre sous le boisseau ; on la met sur le lampadaire, et elle brille pour tous ceux qui sont dans la maison. De même, que votre lumière brille devant les hommes : alors, voyant ce que vous faites de bien, ils rendront gloire à votre Père qui est aux cieux…’ (S. Matthieu 5, 13-16)

Ces quatre versets se passent de tout commentaire ! Deux affirmations nous concernant : nous sommes le sel de la terre, nous sommes la Lumière du monde ! Autrement, nous sommes invités à être des alter Christ ! Chacun d’entre nous est invité à être un autre Christ – à vivre comme Lui, à marcher sur ses voies. La charge est grandiose, en ce sens où nous savons que la Lumière du monde, ce n’est rien d’autre que le Christ lui-même (S. Jean 8, 12) ; et donc, ici, le Seigneur invite chacun à être cette Lumière dans le monde, ne pas seulement être des auditeurs de la Parole, mais ceux qui la pratiquent (cf. Sermon sur la Montagne). Que la foi soit fructifiée par des oeuvres, car c’est uniquement sur nos bonnes oeuvres, le Bien que nous faisons que les hommes rendront gloire au Père céleste ! (Mt 5, 16).

Si le sel s’affadit, on ne peut le saler à nouveau ! Imaginez-vous en train de manger du poisson – sans que ce dernier soit salé ; ou tout autre nouriture qui demande du sel ; sans qu’elle ne soit salée : eh bien, cette nourriture (fade), vous n’en voudrez certainement pas… Vous en consommorez peut-être si vous mourrez de faim, mais le coeur et l’âme n’apprécieront pas ! De même, Dieu veut que nous soyons des véritables soldats, de parfaits exemples… ceux qui réflètent sa Gloire.

« A l’Ange de l’Eglise de Laodicée, écris : Ainsi parle l’Amen, le Témoin fidèle et vrai, le Principe de la création de Dieu. Je connais ta conduite : tu n’es ni froid ni chaud – que n’es-tu l’un ou l’autre ! – Ainsi, puisque te voilà tiède, ni chaud ni froid, je vais te vomir de ma bouche » (Apocalypse, 3, 14-16)

Publicités

Réagir à l'article

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :