+†+Yesus Kristus azu+†+

« Il n’est pour l’âme aliment plus suave que la connaissance de la vérité » (Lactance)

L’importante dévotion des trois Ave

Immaculée conception Diego Velasquez, vers 1618, huile sur toileLes éditions du Sel de la Terre font en ce moment circuler un « prospectus » fort intéressant que je reproduis (et améliore) ici et vous conseil de le lire de le diffuser largement:

Pour assurer votre salut éternel, voici une dévotion « grande dans son principe, simple dans ses moyens, si féconde dans ses résultats. »

LE CIEL OUVERT PAR LA PRATIQUE DES TROIS AVE MARIA

Un des plus grands moyens de salut, un des signes de prédestination les plus certains, est la dévotion à la Très Sainte Vierge. Tous les saints docteurs sont unanimes à le dire:

« Celui qui néglige le service de Notre Dame mourra dans ses péchés. Celui qui n’invoque pas la Sainte Vierge n’ira jamais au Ciel. […] ceux à qui Marie ne donne pas ses grâces ne seront pas sauvés […] il n’y aura aucun espoir pour leur salut, personne ne peut être sauvé sans la protection de la Très Sainte Vierge Marie. » (Saint Bonaventure de Bagnorea, 1221-1274, docteur de l’Église)

« Un vrai enfant de Marie n’a jamais été perdu au jugement particulier. » (Saint Louis-Marie Grignon de Montfort, 1673-1716)

« Si vous persévérez jusqu’à la mort avec une vraie dévotion pour Marie, votre Salut est certain. » (Saint Alphonse de Liguori, 1696-1787, docteur de l’Église)

« Le dévot serviteur de Marie ne périra jamais. » (Saint Alphonse de Liguori)

« Vous ne pouvez pas concevoir la consolation qui se trouve à l’approche de la mort, la pensée d’avoir servit Notre Sainte Dame, si vous pouviez juste savoir ce que j’ai expérimenté d’avoir servit cette très chère Mère, je ne sais pas comment l’exprimer.» (Un autre dévot à Marie)

Le principal est de persévérer fidèlement jusqu’à la mort dans cette dévotion.

Or, est-il une pratique plus facile, plus à la portée de tous que celle de réciter chaque jour TROIS AVE MARIA en l’honneur des privilèges donnés par l’Adorable Trinité à la Vierge ImmaculéePuissance, Sagesse, Miséricorde.

Cette salutaire pratique a été révélée à sainte Mechtilde par la Reine du Ciel comme moyen d’obtenir sûrement la grâce de la persévérance finale et de la bonne mort:

En 1258, sainte Mechtilde (soeur de sainte Gertrude), mère abbesse bénédictine en Allemagne, priait la Vierge Marie de daigner l’assister de sa présence à sa dernière heure, la Sainte Vierge lui apparut et lui répondit « je te le promet, mais toi, récite chaque jour trois Ave Maria. » Depuis, une multitude de chrétiens ont embrassé cette coutume de prier quotidiennement trois Ave en y voyant un moyen sûr d’obtenir la grâce de la persévérance finale à l’heure de la mort. Notre-Dame expliqua à la Sainte que le nombre de trois faisait référence aux trois personnes de la Sainte Trinité qui n’avaient cessé de la combler, elle la Mère de Dieu, de toute grâces.

La Très Sainte Vierge Marie fit les promesses suivantes à sainte Mechtilde: «Ainsi à l’heure de la mort, Dieu le Père te réconfortera et chassera lion de toi toute puissance ennemie; le Fils de Dieu remplira ton âme de lumières de la foi et de la science; le Saint-Esprit te donnera la suavité du divin amour pour triompher des douleurs et de l’amertume de la mort

Saint Antoine de Padoue (1195-1231), docteur de l’Église, fut un des premiers à réciter les trois Ave Maria et à les recommander. Son but spécial, par cette pratique était d’honorer la virginité sans tache de Marie et de conserver une parfaite pureté d’âme, de cœur et de corps, au milieu des dangers du monde. Beaucoup, à son exemple en ont ressenti les salutaires effets.

LA VIRGINITÉ DE MARIE

Notre-Dame a conçu son fils non pas d’un père humain mais par l’opération du Saint-Esprit. C’est pourquoi nous affirmons qu’elle est restée vierge dans la conception de l’Enfant-Jésus.

Notre-Dame a enfanté son fils Jésus, le Fils de Dieu, en conservant miraculeusement sa virginité; c’est pourquoi nous affirmons qu’elle est restée vierge dans l’enfantement.

Notre-Dame n’a pas eu d’autres enfant après son fils punique premier-né Jésus; c’est pourquoi nous l’honorons sous le titre de bienheureuse Marie toujours vierge.

Plus tard, saint Léonard de Port-Maurice (1676-1751), célèbre missionnaire, faisait réciter les Trois Ave Maria, matin et soir, en l’honneur de Marie Immaculée, pour obtenir la grâce d’éviter tout péché mortel et pendant le jour et pendant la nuit; de plus, il promettait le salut de manière certaine à ceux qui y seraient constamment fidèles. Il dira: « Oh ! quelle sainte pratique de piété, c’est un moyen très efficace d’assurer votre salut »

Saint Alphonse de Liguori adopta cette pieuse pratique. Il la conseillait et l’imposait même comme pénitence à ceux qui n’en avaient pas l’habitude. Le saint docteur exhorte en particulier les parents et les confesseurs à veiller soigneusement à ce que les enfants soient fidèles à réciter, chaque jour, leur trois « Je Vous salue Marie », matin et soir. Aussi, dans certains pays, cette pratique est-elle adoptée par la généralité des fidèles.

De nombreux exemples qu’on pourra lire dans un livre intitulé : « Manuel complet de la dévotion des TROIS AVE MARIA », montre combien cette dévotion est agréable à la divine Mère et quelles grâces particulières elle attire, pendant la vie et à l’heure de la mort, à ceux qui ne l’omettent jamais un seul jour.

Le vénérable Louis-Marie Baudouin (1765-1835), écrivit, à son tour: « Récitez chaque jour les trois Ave Maria; si vous rendez fidèlement ce tribut d’hommage à Marie, je vous promets le Paradis. »

Au XIXème siècle, le saint Curé d’Ars (1786-1859) et saint Jean Bosco (1815-1888; neuvaine lui étant adressée: cliquer ici), pourtant connus pour leur particulière rigueur enseignent que cette pratique assure le Salut Éternel!

Le Pape Léon XIII (1810-1903) a sanctionné cette pieuse coutume en accordant à perpétuité, sur la demande d’un frère mineur capucin, une indulgence de 200 jours, applicable aux âmes du Purgatoire, en faveur de toux ceux qui réciteraient les trois Ave, matin et soir, avec l’invocation recommandée par saint Alphonse: le matin « Marie, ma bonne Mère, préservez-moi du péché mortel durant ce jour » et le soir: « Marie, ma bonne Mère, préservez-moi du péché mortel durant cette nuit ».

Le Pape Saint Pie X (1835-1914) a encouragé et indulgencié cette pratique de la récitation des trois Ave Maria du matin et du soir. Et il daigna accorder la bénédiction apostolique à tous ceux qui observeront cette pieuse pratique.

‘Nous ne pouvons que recommander la pieuse pratique des trois Ave Maria. Nous faisons des vœux pour qu’elle se répande de plus en plus parmi les fidèles. Les faveurs signalées qu’elle a obtenues déjà, sont un gage de celles qu’elle obtiendra encore’ († CHARLES, évêque de Blois)

Propagez cette dévotion si salutaire autour de vous, car « qui sauve une âme, sauve la sienne. » (Saint Augustin)

[par l’abbé Guy Castelain+]

Les propagateurs des TROIS AVE MARIA (Blois).

________

Pour une information complète sur cette importante dévotion approuvée par nombre de saints, de Papes et d’évêques, lisez l’ouvrage rédigé par le fondateur de l’œuvre mariale de Blois : Le Manuel complet de la dévotion des TROIS AVE MARIA, par la Père Jean-Baptiste de Chémery (1910) ; 288 pages (rééd. 2012), 15 x 22 cm. 23 EUR + port 4 EUR.

 EDITIONS D F T  BP 47033 ARGENTÉ DU PLESSIS

À lire aussi sur les Trois Ave Mariacliquer ici.

Publicités

Un commentaire sur “L’importante dévotion des trois Ave

  1. Pingback: Le culte de Marie est béni par Dieu | +†+Yesus Kristus azu+†+

Réagir à l'article

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 10 février 2014 par dans Foi Catholique.
%d blogueurs aiment cette page :