+†+Yesus Kristus azu+†+

« Il n’est pour l’âme aliment plus suave que la connaissance de la vérité » (Lactance)

L’encens, à la messe ?

encensoirRécemment, j’ai écouté une ‘conversion’ d’une femme à Jésus-Christ ! Elle affirme ‘avoir ouvert les yeux’, ou plutôt Dieu les lui a ouverts. Et ce que Dieu voulait d’elle, c’est quitter le Catholicisme et sa perfidie ! Et le pasteur qui faisait bien le show à côté a affirmé que l’encens – puisque la femme en parlait – n’avait aucun lien avec la Divinité ; qu’il n’existe aucun verset dans l’Ecriture sainte pouvant accréditer l’utilisation de l’encens par les catholiques, lors de leurs messe… Abbération ! Voici quelques versets qui prouvent le contraire de ce qu’a affirmé le pasteur…

Dans l’Ancien Testament, l’encens était utilisé pour les actions de Grâces !

Son offrande comprenait : une coupe d’argent pesant 130 sicles, une coupe d’aspersion en argent de 70 sicles (en sicles du sanctuaire), toutes deux remplies, pour l’oblation, de fleur de farine pétrie à l’huile, une coupe d’or de dix sicles, pleine d’encens, un taureau, un bélier et un agneau d’un an pour l’holocauste, un bouc pour le sacrifice pour le péché, et pour le sacrifice de communion, deux boeufs, cinq béliers, cinq boucs, cinq agneaux d’un an. Telle fut l’offrande de Nahshôn, fils d’Amminadab (Nombres 7, 13-17)

Yahvé dit à Moïse : ‘Prends des aromates : storax, onyx, galbanum, aromates et pur encens, chacun en quantité égale et tu en feras un parfum à brûler comme en opère le parfumeur, salé, pur, saint. Tu en broieras finement une partie et tu en mettras devant le Témoignage, dans la Tente du Rendez-vous, là où je te donnerai rendez-vous (Exode 30, 34-36)

Yahvé, je t’appelle, accours vers moi, écoute ma voix qui t’appelle ; que monte ma prière, en encens devant ta face, les mains que j’élève, en offrande du soir ! (Psaumes 141, 2)

Dans le nouveau Testament, l’encens est en lien avec la prière et la Présence de Dieu !

Or il advint, comme il remplissait devant Dieu les fonctions sacerdotales au tour de sa classe, qu’il fut, suivant la coutume sacerdotale, désigné par le sort pour entrer dans le sanctuaire du Seigneur et y brûler l’encens. Et toute la multitude du peuple était en prière, dehors, à l’heure de l’encens. Alors lui apparut l’Ange du Seigneur, debout à droite de l’autel de l’encens (Luc 1, 8-11)

Entrant alors dans le logis, ils virent l’enfant avec Marie sa mère, et, se prosternant, ils lui rendirent hommage ; puis, ouvrant leurs cassettes, ils lui offrirent en présents de l’or, de l’encens et de la myrrhe (Matthieu 2, 11)

Un autre Ange vint alors se placer près de l’autel, muni d’une pelle en or. On lui donna beaucoup de parfums pour qu’il les offrît, avec les prières de tous les saints, sur l’autel d’or placé devant le trône. Et, de la main de l’Ange, la fumée des parfums s’éleva devant Dieu, avec les prières des saints (Apocalypse 8, 3-5)

Non, l’encens à la messe ? ‘C’est pô biblique ! c’est pô biblique ! c’est écrit nulle part quoi…’ ! etc… Vous connaissez la suite…

Publicités

2 commentaires sur “L’encens, à la messe ?

  1. scaletrans
    17 janvier 2014

    La plupart du temps, il suffit de chercher dans les Écritures pour répondre aux assertions des hérétiques. Paradoxalement, c’est plus difficile lorsqu’il s’agit de conciliaires…

  2. Pingback: L’usage de l’encens est biblique et non païen! | +†+Yesus Kristus azu+†+

Réagir à l'article

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 17 janvier 2014 par dans Foi Catholique, et est taguée , , .
%d blogueurs aiment cette page :