+†+Yesus Kristus azu+†+

« Il n’est pour l’âme aliment plus suave que la connaissance de la vérité » (Lactance)

L’immaculée conception, une invention ? 1/2

Les auteurs protestants s’accordent pour dire que l’Eglise catholique a inventée l’Immaculée Conception en 1854. Cette affirmation est fausse et pour le prouver nous les invitons à lire ces deux liens : lien 1, lien 2.

Ensuite, une fois n’est pas coutume, voici une chronologie qui retrace (de façon certainement non-exhaustive) la croyance en l’Immaculée Conception depuis le Ier siècle !

Démonstration théologique: ici.

Historique: ici.

Publicités

19 commentaires sur “L’immaculée conception, une invention ? 1/2

  1. David Vincent
    3 janvier 2014

    Cependant on ne peut pas ignorer que de nombreux papes se sont clairement opposés à l’Immaculée Conception, sans même parler des Pères de l’Eglise.

  2. Nicolas L'ancien protestant
    3 janvier 2014

    David, je suis l’auteur de cet article. L’administrateur a décidé de publier l’article en deux fois, dans la deuxième partie il y a un retraçage historique de la croyance en l’Immaculée Conception depuis le Ier siècle, contenant de nombreuses citations de papes et de Pères de l’Eglise précisément. Il est vrai que plusieurs Docteurs de l’Eglise tels saint Thomas d’Aquin, saint Bernard de Clairvaux ou saint Bonaventure de Bagnorea ont émis des doutes quant à l’Immaculée Conception, mais ça n’a pas d’importance puisque c’était avant la définition solennelle ex Cathedra qui, à elle seule surpasse tout autre avis car elle est infaillible. Ceux qui se sont opposés à l’Immaculée Conception avant 1854, étaient des hérétiques « matériels » (il croyaient matériellement en une erreur), mais pas « formels » (ils n’avaient aucun moyen totalement assuré de connaitre la vérité sur ce point). Donc toutes les réticences qui ont exister avant la définition du dogme ne retirent rien à la recevabilité de la vérité de l’Immaculée Conception, ni à la sainteté et à l’autorité de ceux qui n’y ont pas cru avant 1854.

  3. David Vincent
    3 janvier 2014

    Tout à fait. Mais je faisais simplement remarquer que cette déclaration était quand même d’une manière générale contraire à la Tradition et que cette croyance a même été explicitement condamné par plusieurs papes (Innocent II, Innocent V, Clément VI).

    Maintenant c’est effectivement le propre de la Tradition de changer d’avis. Preuve que les choses ne sont finalement pas si immuables que cela.

  4. David Vincent
    3 janvier 2014

    Désolé pour le doublon, mais j’aimerais apporter un petit point de complément.
    Tu parles « d’émettre des doutes » mais il me semble que c’est un élégant euphémisme.

    Bernard de Clairvaux ou Bonaventure n’ont pas simplement « émis des doutes », ils ont très clairement pris position contre cette croyance qu’ils qualifient « d’innovation récente », contraire à la Tradition de l’Eglise, et qu’ils réfutent à l’aide d’une longue démonstration qui s’appuie sur la Bible et les Ecritures.

    Maintenant j’attends la suite de l’article pour voir ce « retraçage historique ».

    Bonne journée à toi,

  5. richard tarajic
    3 janvier 2014

    C’est tellement faux que je ne prend mme pas la peine de lire votre article srement intressant.

    De la part des protestants, rien ne m’tonne. D’ailleurs, le fait d’occulter La Trs Sainte Vierge Marie les coupe d’une partie profonde d’eux-mmes. Ils parlent de cur et d’amour et refoulent pour la plupart leur propre sensibilit sans s’en rendre compte.

    Ils suffit de les voir dans leur vie de tous les jours.

    Bonne et heureuse anne 2014.

    Vous avez raison, la seule religion vraie et complte et l’Eglise Catholique Romaine.

    RT.

  6. Nicolas L'ancien protestant
    3 janvier 2014

    David, je te remercie de ta réponse. Comme il sera démontré dans la seconde partie de l’article, l’Immaculée Conception n’est pas contraire à la Tradition de l’Eglise, car avant 1854 le sujet était très débattu, ceci dit, l’Immaculée Conception n’est pas non plus 100% conforme à la tradition puisqu’il n’y a jamais eu de consensus sur le sujet.

    Tu dis: « Maintenant c’est effectivement le propre de la Tradition de changer d’avis. Preuve que les choses ne sont finalement pas si immuables que cela. » ; ce n’est pas exactement vrai : comme je viens de le dire, la Tradition n’a jamais tranché unanimement dans un sens ou dans l’autre : la vérité est immuable et cette vérité est enseignée par le magistère de l’eglise bien plus sûrement que par la Tradition, on peut même dire que l’avis commun de 1000 docteurs face à une seule ex Cathedra contraire, tombe de fait.
    J’ai dis « émettre des doutes » car je ne savais pas exactement quelle était l’étendue de cette opposition.

    L’enseignement d’un Docteur sur un point de doctrine non-encore tranché par la magistère n’est jamais absolu, même si ce Docteur est aussi Père (donc les avis de saint Bernard, saint Bonaventure et dans une moindre mesure saint Thomas ne sont pas déterminants), et l’enseignement d’un pape sans les quatre marques de l’infaillibilité n’est pas non plus absolu (or, lorsque Innocent II, Innocent V ou Clément VI enseignaient contre l’Immaculée conception, ils le faisaient sans ces quatre marque, donc ça n’est pas non plus rédhibitoire).

    Enfin, mon article vise à montrer aux protestants que l’Eglise n’a pas sortie l’Immaculée Conception de son chapeau un beau jour du XIXème siècle, mais que la question a toujours existé dans l’Eglise (ce que tu dis ne fais que le prouver). Pour avoir la certitude que l’Immaculée Conception est vraie, nous n’avons (en tant que catholiques) à la limite pas besoin de nous pencher sur le Tradition et de nous tenir au seul magistère doctrinal (donc infaillible de l’Eglise).

    Pour finir, j’aurai deux questions à te poser :

    1) es-tu catholique ou protestant (ou autre chose) ?
    2) crois-tu en l’Immaculée Conception ?

  7. David Vincent
    3 janvier 2014

    Bonsoir Nicolas,

    J’attends donc ton prochain post pour continuer la discussion, je réponds simplement à tes deux dernières questions :

    a) Non, je ne suis pas catholique romain. Je suis issu d’une famille protestante, mais je me définis simplement comme chrétien.

    b) La question de l’Immaculée Conception pour moi ne se pose pas, car je ne crois pas à la transmission personnelle du péché originel. Sur cette question je me sépare de la tradition occidentale (catholique et protestante) et je rejoins plutôt la position des Pères grecs (Jean Chrysostome, etc.), reprise par les Eglises orientales.

    Bonne soirée,

  8. Nicolas L'ancien protestant
    3 janvier 2014

    Bonsoir David,

    Je comprend te première réponse, c’est le cas de beaucoup de gens aujourd’hui; mais il faudra bien que tu te « fixe » un jour car la vérité est intemporelle est nous ait transmise sans interruption depuis le Christ; le problème de ta position c’est que c’est toi qui te créer ta propre « vérité », et que cette « vérité » disparaitra le jour de ta mort, ce qui est contraire à l’essence même de la vérité.

    Ensuite, tu dis ne pas croire à la « transmission personnelle du péché originel », ça n’a pas de sens: la Bible dit pourtant à de nombreuses reprises que c’est une réalité; et puis si ça n’était pas le cas, à quoi servirait le baptême?

    Ou bien c’est qu’on a pas la même compréhension de la « transmission du péché originel »;

    En tout cas, le Pères grecs (qui étaient des catholiques avant tout) croient sans aucun doutes à cette transmission. Les orientaux (i.e. aussi bien les catholiques orientaux que les « orthodoxes ») y croient.

    Si tu ne crois pas à cette transmission, celui dont tu dois te sentir le plus proche, c’est Calvin: je ne sais pas s’il croyait en cette transmission (a priori, ce serait plutôt oui) mais en tout cas, il ne croyait pas en le régénérescence baptismale.

    Bonne soirée.

  9. David Vincent
    3 janvier 2014

    Bonsoir Nicolas,

    Je ne pense pas que la vérité puisse être réduite à un ensemble de doctrine. La preuve c’est qu’un certain nombre de doctrines condamnées hier sont acceptées aujourd’hui et vice versa. Au cours de l’histoire un certain nombre de théologiens jugés parfaitement orthodoxes de leur vivant ont été condamnés à titre posthume et inversement.
    Ces condamnations ne sont d’ailleurs pas toujours très logiques.

    On peut aussi constater les nombreux changements apportés par Vatican II, inspirés en grande partie d’ailleurs par le protestantisme (oecuménisme, études bibliques, place des laïcs, etc).

    Tu remarqueras par exemple que les Limbes, croyance abondamment développée à l’époque moderne, ont complètement disparu du dernier catéchisme.

    Pour en revenir un peu à notre sujet, Calvin croit totalement à la transmission du péché originel et c’est même la base de toute sa théologie. Cela n’a rien d’étonnant puisque sa théologie s’inspire, comme celle de l’Eglise romaine, directement d’Augustin. C’est d’ailleurs là que se situe la profonde différence avec les Eglises orientales (non-catholiques bien sur).

    En effet la doctrine du péché originel d’Augustin , dont on peut trouver des prémices chez Tertullien ou Origène, est très éloignée de la position des Pères grecs.

    As-tu déjà eu l’occasion de lire les écrits de Chrysostome, d’Athanase d’Alexandrie ou des Pères Cappadociens à ce sujet (pour ne citer que les auteurs reconnus comme « Docteurs de l’Eglise » par l’Eglise romaine) ?

    Pour Chrysostome, tu peux notamment trouver ses Catéchèses Baptismales dans la collection Sources Chrétiennes. Il explique sa conception du baptême, et tu pourras constater qu’il ne croit absolument pas à cette transmission. D’une manière générale, tous les orientaux affirment qu’on pèche par volonté, non par nature. En ce sens, Adam n’est qu’un exemple.

  10. Nicolas L'ancien protestant
    3 janvier 2014

    David,

    « Je ne pense pas que la vérité puisse être réduite à un ensemble de doctrine. »

    Et en quoi d’autre veux-tu la définir ? Chaque proposition doctrinale est soit vraie soit fausse, il ne peut en être autrement.

    « La preuve c’est qu’un certain nombre de doctrines condamnées hier sont acceptées aujourd’hui et vice versa. Au cours de l’histoire un certain nombre de théologiens jugés parfaitement orthodoxes de leur vivant ont été condamnés à titre posthume et inversement. »

    On voit là qu’il te manque un élément essentiel pour comprendre l’enseignement catholique: le caractère absolu et définitif que donne le prononcement ex Cathedra, et le caractère non-absolu et muable que provoque son absence. Il se peut que des doctrines ou des théologiens aient été condamnés un jour et réhabilités un autre, ou à l’inverse : approuvés un jour et condamnés plus tard, mais dans ces cas, la premières déclaration n’était jamais ex Cathedra (donc n’engageait pas la foi de toute l’Eglise) ; en revanche, jamais une doctrine enseignée ex Cathedra ne fut condamnée par la suite et jamais une doctrine condamnée ex Cathedra ne fut réhabilité.

    « On peut aussi constater les nombreux changements apportés par Vatican II, inspirés en grande partie d’ailleurs par le protestantisme (oecuménisme, études bibliques, place des laïcs, etc). »
    C’est là un problème. D’abord, je ne te cache pas que je suis paroissien de saint Nicolas du Chardonnet… Vatican II n’est nullement ex Cathedra, donc aucune de ses conclusions n’a de valeur absolue. Ensuite, l’oeucuménisme de Vatican II est contraire au vrai oeucuménisme (lire : http://bibliothequedecombat.wordpress.com/2013/02/12/vrai-et-faux-oecumenisme/). Les laïcs doivent être soumis au clergé, les prêtres sont revêtus d’une dignité supérieure à celle des anges, le déni de hiérarchie entraine des catastrophe…
    « Tu remarqueras par exemple que les Limbes, croyance abondamment développée à l’époque moderne, ont complètement disparu du dernier catéchisme. »
    Oui, mais ça ne veut pas dire que l’Eglise prêche qu’ils n’existent pas. Il ne me semble d’ailleurs pas que l’existence des limbes ait fait l’objet d’une définition ex Cathedra, mais ce serait à vérifier. Ce catéchisme connaît de graves lacunes (certains diront mêmes des erreurs), si tu veux connaître un catéchisme catholique sûr, remet-en à ceux là : http://grand-catechisme-saint-pie-x.blogspot.fr/ et http://patriotismedeclocher.wordpress.com/catechisme-du-concile-de-trente/.
    Pour la suite sur la transmission du péché originel, je crois que nous n’entendons pas la même chose par là, peux-tu me dire ce que toi tu entend en disant « je ne crois pas à la transmission personnelle du péché originel » ?
    Tu dis enfin « D’une manière générale, tous les orientaux affirment qu’on pèche par volonté, non par nature », eh bien l’Eglise romaine ne dit pas le contraire: elle enseigne qu’il n’y a pas de péché sans liberté : le péché originel nous rend sujet à la concupiscence, mais après cela, Dieu ne permet jamais que nous soyons tentés au dessus de nos forces et nous donne systématiquement toutes les grâces nécessaires au péché, si nous péchons c’est que nous le voulons bien : l’homme ne pourrait pas pécher sans sa nature mais sans volonté non plus, c’est ce que l’Eglise catholique a toujours enseigné.

  11. Pingback: L’immaculée conception, une invention ? 2/2 | +++Yesus Kristus azu+++

  12. Nicolas L'ancien protestant
    4 janvier 2014
  13. Pingback: A présent, deux rédacteurs ! | +++Yesus Kristus azu+++

  14. David Vincent
    23 février 2014

    Bonsoir Nicolas,

    Afin de pouvoir poursuivre la discussion, j’aimerais une précision :
    De quelle groupe te sens-tu le plus proche ?
    -De l’Eglise catholique officielle
    -De la FSSPX
    -Des sédévacantistes

    Car j’ai remarqué que tu te référais beaucoup à la bibliothèque de combat, or ce blog est plus proche des courants marginaux que de l’Eglise officielle.

  15. David Vincent
    23 février 2014

    Edit : En fait le blog est même carrément en dehors de l’Eglise actuelle puisqu’il considère la « nouvelle messe » comme non valide :

    http://bibliothequedecombat.wordpress.com/2014/02/18/est-il-permis-a-un-catholique-dassister-a-la-nouvelle-messe/

    D’où ma question, quelle est ta position à ce sujet ?

  16. L'Apôtre des protestants
    25 février 2014

    Note: Nicolas L’Ancien protestant et L’Apôtre des protestants ne font qu’un.

    FSSPX! C’est à dire une société de vie apostolique de l’Eglise officielle, les seuls qui ont quittés l’Eglise officielle, ce sont les apostats libéraux!

    Concernant ce blog, je connais l’administrateur, il est aussi FSSPX. Il publie des articles avec lesquels il n’est pas forcément 100% d’accord.

    Cet article ne dit pas que la nouvelle messe est invalide mais seulement qu’il y a de forts risques que dans la majorité des cas, elles soit invalide à cause du défaut d’intention que les prêtres de Vatican II peuvent avoir car ils sont mal formés (pour ne pas dire pas formés du tout).

    Je ne cache pas que je ne vomirai jamais assez ma haine viscérale de la tolérance religieuse et du libéralisme! Il y a pour toujours une seule Église du Christ, l’Eglise Une, Sainte, Catholique, Apostolique et Romaine! Pour le Christ Roi!

    Nicolas.

  17. richard tarajic
    21 mars 2014

    Pour information.

    RT.

  18. Pingback: Le top 10 des articles depuis 2014 ! | +++Yesus Kristus azu+++

Réagir à l'article

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :