+†+Yesus Kristus azu+†+

« Il n’est pour l’âme aliment plus suave que la connaissance de la vérité » (Lactance)

Culte de Marie : du paganisme ?

Il y a quelques jours, j’ai reçu un mail dont le sujet tourne autour de la Foi catholique. Et dans le message, l’auteur me demande de faire une petite comparaison de deux images ! Autant avertir les lecteurs qu’après avoir observé lesdites images, il apparaît évident qu’il s’agit d’une erreur de forme et de fond, qui conduit à penser que le culte marial – c’est de cela qu’il s’agit – est issu du paganisme. Voici les images :

procession durga

procession marie noire

La question est donc simple : à gauche, Durga, l’une des divinités majeures du panthéon hindou, considérée comme Déesse-mère, et à droite une procession de la vierge noire, par des fidèles catholiques : quelle différence voyez-vous ?! telle était la question qui m’avait été soumise. L’interlocuteur voulait sans doute me coincer, se doutant sans doute que j’allais répondre : « Aucune » ! et c’est effectivement la réponse que j’avais donnée. Mais, la réponse ne s’arrête pas là. En effet, pour ceux qui sont perspicaces, ne serait ce qu’un instant, il est aisée de constater qu’ici, il ne s’agit aucunement d’une colle ! Il convient, comme dans toute analyse de cas semblables, de distinguer la forme du fond. Il est évident qu’au niveau de la forme, je ne vois aucune différence, certes, mais est-ce le cas si l’on se penche sur l’affaire au niveau du fond ? La réponse est négative.

Conclure que le culte marial tire sa source du paganisme parce que deux processions, celle des hindou et des catholiques se ressemblent, est précisément un pur sophisme. J’ai récemment publié un article traitant du Catholicisme et du paganisme, en m’interrogeant de savoir si le Catholicisme est païen. Et dans cet article, il est montré que ce type de sophisme est nommé post hoc ergo proper hoc (« Après cela, donc à cause de cela ») – par exemple, des païens faisaient quelque chose il y a mille ans, donc aucune pratique et croyance chrétiennes ne doivent être dérivées de cette source. Fréquemment, une variante de cette erreur peut être le similis hoc ergo proper hoc (« similaire à cela, donc à cause de cela »).  A titre d’exemple, ce sont les exemples donnés par Ralph Woodrow, les parallèles suivants avaient été faits : les dieux païens étaient assis sur des trônes avec des couronnes… Or le Seigneur est assis sur un trône, avec une couronne (Apocalypse 1, 4; 14, 14). Les dieux païens étaient comparés à des étoiles… Or le Seigneur est l’étoile brillante du matin (Apocalypse 22, 16). Les païens adoraient le soleil, pourtant le Seigneur est le Soleil de Justice (Malachie 4, 2). Les dieux païens avaient des temples qui leur étaient dédiés… Or le Seigneur a également un temple (Apocalypse 7, 15). On représentait les dieux païens avec des ailes… Or on nous parle, en Psaumes 91:4 d’ailes de Yahvé… Une procession est similaire à une autre, donc l’une est le résultat de l’autre… Oui ! il s’agit d’une erreur de raisonnement.  Si on venait à faire un dessin d’un dieu païen on le représenterait de manière similaire au Dieu Chrétien : y a t-il pour autant une influence païenne ?…  A ce stade, je pense que la démonstration a été faite, et la réponse à notre interlocuteur a été formulée.

Il est d’ailleurs étonnant de voir que des processions ont lieu dans la Bible, mais là, qui serait assez prétentieux de prétendre que cela tire sa source du paganisme ? Pour clore ce petit article, je vous présente une image… Et prière de bien vouloir nous dire quelle différence on observe entre cette image, et celles présentées ci-dessus :

Israel et l'arche d'alliance

Remarquez ici une scène : Israel dansant, jouant trompettes, timbales, cithares… au passage de l’arche de l’alliance, transportée par quatre personnages ! Si nous reprenons la question que l’interlocuteur nous avait soumise : quelle différence observez-vous avec la procession hindoue ? A vrai dire, aucune ! Doit-on, pour autant en déduire une influence païenne ? Et, la scène ci-dessus est bel et bien biblique (si, si !), nous lisons : **David rassembla encore toute l’élite d’Israël, 30.000 hommes. S’étant mis en route, David et toute l’armée qui l’accompagnait partirent pour Baala de Juda, afin de faire monter de là l’arche de Dieu, qui porte le nom de Yahvé Sabaot, siégeant sur les chérubins. On chargea l’arche de Dieu sur un chariot neuf et on l’emporta de la maison d’Abinadab, qui est sur la colline. Uzza et Ahyo, les fils d’Abinadab, conduisaient le chariot. Uzza marchait à côté de l’arche de Dieu et Ahyo marchait devant elle. David et toute la maison d’Israël dansaient devant Yahvé de toutes leurs forces, en chantant au son des cithares, des harpes, des tambourins, des sistres et des cymbales.**(II Samuel VI, 1-5) Une autre illustration montre le Roi David dansant devant l’arche d’alliance, tenant à la main un instrument de musique  :

david et l'arche d'alliance

David dansait en tournoyant de toutes ses forces devant Yahvé, il avait ceint un pagne de lin. David et toute la maison d’Israël faisaient monter l’arche de Yahvé en poussant des acclamations et en sonnant du cor. Or, comme l’arche de Yahvé entrait dans la Cité de David, la fille de Saül, Mikal, regardait par la fenêtre, et elle vit le roi David qui sautait et tournoyait devant Yahvé, et, dans son cœur, elle le méprisa (…) David répondit à Mikal : « C’est devant Yahvé que je danse ! Par la vie de Yahvé, qui m’a préféré à ton père et à toute sa maison pour m’instituer chef d’Israël, le peuple de Yahvé, je danserai devant Yahvé et je m’abaisserai encore davantage. Je serai vil à tes yeux, mais auprès des servantes dont tu parles, auprès d’elles je serai en honneur. »Et Mikal, fille de Saül, n’eut pas d’enfant jusqu’au jour de sa mort. (II Samuel VI, 14-16; VI, 21-23)

Et comme vous l’avez lu, on ne se moque pas de l’arche de Dieu, bien que ce fut un objet : certains étaient frappés de mort… David affirmait, bien que ce fut un objet, néanmoins qu’il dansait devant DIEU !

Quelle différence donc entre la procession d’une Durga, déesse-mère, et celle des Israélites transportant l’arche d’alliance ? Quelle différence ? Aucune ! Et comm nous avons conclu dans l’article concernant le Catholicisme et le paganisme, les tentatives de montrer que le Catholicisme est pollué de paganisme ne fonctionnent : elles échouent lamentablement. Pour faire une accusation de paganisme qui tienne, on doit être en mesure de montrer plus qu’une similarité entre quelque chose dans l’Eglise et quelque chose dans le monde non-chrétien. On doit être en mesure de démonter une connexion légitime entre les deux, montrant que l’un est le résultat de l’autre, et qu’il y a quelque chose qui ne va pas avec le point non chrétien, on ne doit pas seulement montrer des similitudes dans la forme, mais également – et surtout – dans le fond ! Malheureusement, personne n’a encore été capable de le prouver, ou du  moins, celui qui en sera capable, n’est tout simplement pas encore né ! 🙂

Pour approfondir le sujet, notre exposé sur l’idolâtrie vous intéressera : Catholicisme et idolâtrie

Publicités

27 commentaires sur “Culte de Marie : du paganisme ?

  1. Pingback: L’Eglise catholique n’est pas la prostituée de l’Apocalypse! | +++Yesus Kristus azu+++

  2. Pingback: Le culte de Marie est béni par Dieu | +†+Yesus Kristus azu+†+

  3. kong
    21 octobre 2016

    Puis elle a quel âge dans ses représentations? Admettons qu’elle ait accouché Jésus-Christ à 18ans, à la mort de son fils(33ans); elle a donc 51ans. A 51 ans on a un visage plus mûr que ça. Il me semble. Et elle a vécu après la mort de son fils. Quel âge avait-elle?
    comme quoi votre histoire de « c’est l’idée qui compte » est à revoir

    • Ressources Catholiques
      21 octobre 2016

      Étant Immaculée dans sa Conception et étant le corps qui a porté le Christ, elle devait sûrement avoir le privilège de ne pas se faner comme les autres êtres humains.

  4. kong
    22 octobre 2016

    [[Etant Immaculée dans sa Conception et étant le corps qui a porté le Christ, elle devait sûrement avoir le privilège de ne pas se faner comme les autres êtres humains.]]
    Pourtant le Christ lui n’avait pas le même visage à 12ans qu’à 33ans. Etait-il maculé conception?
    Bien plus elle est noire dans bien des représentations; à quel moment est elle devenue blanche?

    • Ressources Catholiques
      22 octobre 2016

      J’ai dis que son Immaculée Conception l’avait protégée (peut être) des assauts du temps. C’est à dire qu’elle fût peut être protégée de la « dégradation » de son visage. Mais cela ne supignifie pas qu’elle n’a pas connu un mûrissement, tout comme la Christ.

  5. kong
    22 octobre 2016
  6. kong
    22 octobre 2016

    Dites moi, que constatez vous vous même de vos propos?
    [[Étant Immaculée dans sa Conception et étant le corps qui a porté le Christ, elle devait sûrement avoir le privilège de ne pas se faner comme les autres êtres humains.]]
    [[J’ai dis que son Immaculée Conception l’avait protégée (peut être) des assauts du temps. C’est à dire qu’elle fût peut être protégée de la « dégradation » de son visage. Mais cela ne supignifie pas qu’elle n’a pas connu un mûrissement, tout comme la Christ.]]

    Je vais vous aider à découvrir votre propre flou.
    dans un premier temps vous dites: sûrement
    dans un deuxième temps vous dites (peut-être)
    Vous avez perdu une sacrée assurance entre deux échanges. Ça fait pitié.
    quant au murissement du visage, il va de soit que l’artiste à fait le visage selon le cahier de charge que lui imposait la doctrine de ses clients. Il fallait un visage de Marie vierge toujours jeune ne vieillissant jamais.

    • Ressources Catholiques
      22 octobre 2016

      La seule chose qui fasse pitié ici est votre compréhension de la langue française…

      J’ai dis dans mon premier commentaire: « elle devait sûrement avoir le privilège », vous devriez savoir que dans la manière de s’exprimer, « devoir sûrement », signifie très souvent non la certitude mais la possibilité (bien que ce ne soit pas très académique, je vous l’accorde).

      C’est la dernière fois que je vous réponds sur ce sujet qui n’a aucun intérêt, tous vos futurs commentaires ressassants toujours et encore la même chose seront supprimés sans ménagement.

    • michel
      25 octobre 2016

      Martie n’est pas immaculée conception c’est l’enfant qu’elle porte en elle, l’enfant conçu du Saint-Esprit…ev de St Luc…

  7. kong
    22 octobre 2016

    Même si c’est la dernière fois que vous me répondiez sur ce sujet; vous reconnaîtrez avec moi qu’il va de soit que l’artiste à fait le visage de Marie selon la demande que lui imposait la doctrine des catholiques. Il fallait un visage de Marie toujours jeune, vierge, ne vieillissant jamais.

    • Ressources Catholiques
      23 octobre 2016

      Bonsoir, j’accepte de répondre à nouveau mais c’est vraiment la dernière fois. Je précise que j’ai supprimé vos trois précédents commentaires car deux étaient inutiles et un était identique à celui auquel je réponds ici.

      Il est vrai qu’il faut donner un beau visage à Marie. Le visage d’une mère de petits enfants, je ne vois pas le problème.

      Par ailleurs, si ce que vous sous-entendez est que Marie n’est pas toujours resté vierge, lisez ceci: https://philosophieduchristianisme.wordpress.com/2015/03/28/demonstration-de-la-virginite-perpetuelle-de-marie-synthese/

  8. kong
    22 octobre 2016

    Une ressemblance d’une personne, aussi forte soit-elle, n’est pas la personne elle-même. Et une représentation aussi fidèle soit-elle n’est pas la personne elle-même. Elle reste une représentation. La bible dit: Jean, 4:24 – Dieu est Esprit, et il faut que ceux qui l`adorent l`adorent en esprit et en vérité.
    Vous me direz oui mais Jésus-Christ on l’a vu…en effet on l’a vu mais on ne le vois plus; sauf quand il veut bien apparaître à qui il veut. Il nous demande de le prier ou de prier le père; mais il ne nous a pas demandé de le représenter d’abord avant de le prier. Il dit de prier le père en son nom et non de faire son image pour prier le père en son nom.
    D’autre part la préfigure de Marie n’est pas Marie. Si on prend l’image d’une préfigure, on n’est pas dans la figure; mais on reste dans la préfigure. Sinon, Moïse était une préfigure de Jésus-Christ; mais on ne voit pas l’image de Moïse représentant jesus-christ dans les églises en signe de vénération.
    la bible nous dit même que ce qui s’est passé avec Moïse était l’ombre des choses à venir. Je doute fort que vous vouliez rester dans l’ombre. Je pense que c’est l’avenir avec Jésus-Christ qui vous intéresse. Alors, de même que vous ne représentez pas Moïse comme préfigure de Jésus-Christ pour le vénérer, je ne vois pas pourquoi vous représentez Marie noire « inspirée » de la bien-aimée du cantique des cantiques pour la vénérer .

    • Ressources Catholiques
      23 octobre 2016

      Soit, c’est votre point de vue. Mais rendez-vous compte que ça n’a aucun intérêts, l’important n’est pas là…

      • kong
        23 octobre 2016

        Où est l’important Alors?

      • Ressources Catholiques
        25 octobre 2016

        Ce qui a de l’intérêt c’est d’avoir la présence du Christ et de la Viegre sous les yeux…

  9. kong
    24 octobre 2016

    Je formule autrement ma question. Si ça n’à aucun intérêt comme vous dites, pourquoi le faire? Pourquoi un si grand engouement à vénérer de telles images (qui ne sont des « prefigures ») avec de grandes processions accompagnées de rituels à travers le monde? Alors qu’il est simple d’appliquer Jean, 4:24 – Dieu est Esprit, et il faut que ceux qui l`adorent l`adorent en esprit et en vérité.

    • Ressources Catholiques
      25 octobre 2016

      Ce qui n’a aucun intérêt c’est de pinailler sur le visage exact du Christ et de la Viegre. Pas d »een faire des tableaux pour avoir leur présence devant les yeux…

  10. kong
    24 octobre 2016

    Si ça n’a aucun intérêt, pourquoi enrichissez vous des gens qui fabriquent des choses qui n’ont aucun intérêt?

    • Ressources Catholiques
      25 octobre 2016

      Il y a des gens qui le fabriquent, il faut bien les payer pour leur travail. C’est justice.

  11. Ressources Catholiques
    25 octobre 2016

    Je précise que la plupart des tableaux de la Sainte Vierge la représentent lorsque Jésus est enfant. Donc c’eest normal qu’elle soit jeune.

  12. kong
    25 octobre 2016

    Je ne pense pas que ce soit un simple pinaillement.
    je vous ai envoyé un documentaire fait sur la chaîne de télé, PLANÈTE, dont le titre est: »le voile de Monique ». Je ne sais pas si vous en avez entendu parler?
    Je souhaite que vous le visionnée car il est très bien fait et nous montre clairement que ce que dis es justifié.

  13. kong
    25 octobre 2016

    Même dans les tableaux où elle est seule elle n’à jamais vieillie. Mais Jésus-Christ lui a pris considérablement de l’âge au point de paraître même plus vieux que sa mère.

    • Ressources Catholiques
      28 octobre 2016

      Elle est représentée à l’âge où le Christ était enfant…

  14. kong
    25 octobre 2016

    Alors il y a des choses à dire sur votre commentaire. Ce que dis le journaliste à la 15e minute n’engage que lui et ce que rajoute le prêtre n’est aucunement prouvé.
    Pour entrer en contact avec Dieu, Jean 4/24 nous suffit largement
    La question fondamentale est: quel voile se trouve au Vatican devant lequel des milliers de pèlerins se tiennent en extase, croyant « entrer en contact avec le divin », comme le dit le prêtre; alors qu’il s’agit d’un faux. Ils sont tout simplement trompés; malgré leur sincérité. Ils sont devant un faux voile et croient vénérer une vraie réplique. Et le Vatican l’encourage avec la caution du pape.
    -Bien pire, le reportage nous révèle que des indulgences ont été pratiquées sur la base d’une fausse réplique.
    -Il nous révèle aussi que c’était une source de gain énorme pour le Vatican.
    -D’autre part, ce fameux voile de Monique qui aurait servi à couvrir le visage du Christ présente un visage du Christ bien différent du visage du Christ sur le linceul. Encore une fois la crédibilité de ce voile est mise à mal.
    Vous voyez comment l’église profite de la crédulité des âmes faibles pour bâtir tout une croyance et doctrine aberrante? Je pense que ce genre de chose ouvre les portes de l’enfer pour des milliers de catholiques. Car jusqu’ici, il n’y a pas eu de repentance publique.

Réagir à l'article

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :