+†+Yesus Kristus azu+†+

« Il n’est pour l’âme aliment plus suave que la connaissance de la vérité » (Lactance)

Quelques réflexions sur la démission du pape

Comme la plupart le savent, la démission du pape a créé la surprise ! L’actualité mondiale en parle. Dans les rangs catholiques, certains saluent le geste, le voyant comme « geste d’humilité », d’autres parlent de « geste de courage »… On est étonné de constater que beaucoup respirent une sérénité ineffable, déclamant qu’ils « comprennent » la décision du pape, et surtout malgré son âge avancé. Après tout, un événement d’une telle envergure avait déjà eu lieu dans le passé : il s’agit du pape Célestin V, qui élu pape en 1294, décida de démissionner de ce rôle et ce, la même année de son élection.

Le pape Benoît XVI affirme : « Je suis parvenu à la certitude que mes forces, en raison de l’avancement de mon âge, ne sont plus aptes à exercer de façon adéquate le ministère ». Bien que cela soit compréhensible, et même très honnête, il est inévitable de penser que cette décision a été provoquée par l’ambiance tumultueuse dans laquelle fut plongée l’Église en ce troisième millénaire, et surtout, au moment où Joseph Ratzinger devient pape. Comment ne pas penser aux scandales de la pédophilie ? Et surtout à l’affaire dont s’est trouvée mêlée le majordome du pape qui avait volé les documents secrets le concernant : il est évident que tout cela a affecté vigoureusement le pape Benoît XVI, et pourrait même être la cause principale de cette décision.

Cependant, nous voulons relever quelques versets bibliques qui montrent pourquoi le pape doit revenir sur sa décision, malgré que la plupart voient son acte comme un geste d’humilité, de courage, le considérant comme une leçon à tirer pour les chefs politiques, surtout dans les pays africains ; qui, une fois au pouvoir, le chérie tant, si bien qu’ils sont incapables de quitter « le siège » pour le donner à quelqu’un d’autre. Mais c’est là une erreur. Le ministère de Dieu, n’est pas comparable au gouvernement politique. En Afrique, ce que recherchent la plupart, c’est le pouvoir ; la soif de pouvoir les a perdus ! Considérons ces quelques exemples. Lors de la visite du Pape Benoît XVI au Cameroun, la célèbre Chorale du pays, la Voix du cénacle, ayant à sa tête le célèbre linguiste le Professeur Gervais MENDO ZE, chantait pour souhaiter la bienvenue au pape. Dans le second refrain de la chanson, dans laquelle les sonorités classiques et africaines se côtoient, la chorale déclame une phrase biblique : « Vous êtes le sel de la terre. Mais si le sel vient à s’affadir, avec quoi le salera-t-on ? » Bien que que cette interrogation s’adresse à tous les Chrétiens, elle s’adresse encore plus, dans l’Église Catholique, au pape. Lorsqu’on lit tout le contexte du verset, le résultat est sans appel. Le Christ disait explicitement : « Vous êtes le sel de la terre. Mais si le sel vient à s’affadir, avec quoi le salera-t-on ? Il n’est plus bon à rien qu’à être jeté dehors et foulé aux pieds par les gens » (Matthieu V, 13) Et encore : « Vous êtes la lumière du monde. Une ville ne se peut cacher, qui est sise au sommet d’un mont. Et l’on n’allume pas une lampe pour la mettre sous le boisseau, mais bien sur le lampadaire, où elle brille pour tous ceux qui sont dans la maison ». (S. Matthieu V, 14-15)…

Ces versets sont d’une telle clarté que le geste du pape suscite l’incompréhension. En effet, comme le disait le Christ, une ville ne se peut cacher, qui est sise au sommet d’un mont. Et évidemment, considérant toujours ces versets, on peut en effet dire que le Pape Benoît XVI s’est affadi ! Raison pour laquelle nous souhaitons qu’il revienne sur sa décision ! Accepter d’être le vicaire du Christ n’est pas une tâche simple, nous en convenons. Ce n’est pas non plus une tâche qu’on peut abandonner parce qu’on est mal physiquement ou qu’on est submergé par les événements qui nous entourent : la vie d’un vrai Chrétien est un combat !! Encore plus, dans le Catholicisme pour le pape, qui se doit d’être un exemple. Et, il n’y a pas plus de deux heures, dans le groupe Facebook nommé Amis Catholiques, la démission suscite l’incompréhension ; et pour revenir sur le rôle du Pape dans l’Église Catholique, Diana, membre très actif du groupe relevait : « […] je crois que le propre du pape, qui est prêtre, c’est d’être un TÉMOIN ! témoin de la foi, c’est celui qui garantit en premier lieu que Jésus es là, lorsque au bout de nos forces, nous tombons, pour nous relever ! Quel est l’exemple, je le redis avec émotion.. QUEL EST L’EXEMPLE que cet acte de fuite laisse au serviteur butté à la difficulté, à la contradiction? Quel signal cette résignation (terme anglais évocateur) envoi à tous les malades en fin de vie tenté par le désespoir, par la fin médicalisée? La fatigue du corps et de l’esprit peut-elle donc avoir raison du secours divin, de l’assistance de la Vierge et des Saints inhérents à notre foi. L’évangile nous exhorte à veiller et tenir jusqu’au bout oui Henry ! j’ajoute à tes références, ces passages (éminemment adressé aux apôtres)[…]». Les références auxquelles nous renvoient Diana se trouvent dans l’évangile de S. Luc 12, 35-40 (nous laissons au lecteur le soin d’aller les lire). Sur ce, Diana conclue : « Je SAIS que le sens premier de ces paroles divines nous appelle à la fidélité à notre engagement baptismal. Mais c’est aussi un appel à demeurer fidèle à notre vocation apostolique. D’ailleurs c’est la même chose ! »

A cela, on ne peut rajouter grand chose, si ce n’est l’intervention de Hervé qui souligne : «[…]Le Ministère sacerdotal et plus encore pétrinien n’est pas un job ordinaire au milieu duquel on peut jeter le tablier au moindre stress. J’écoute depuis tout à l’heure les commentaires à la radio, mais je suis frappé par le fait que c’est pratiquement l’ovation, même sur les médias dits chrétiens, RCF méditerranée que je suis à l’instant même, devant la démission. Tout le monde salue la lucidité de l’homme qui sait « s’arrêter à temps », qui est conscient de ses limites, etc… Déplorable que ce commentaire monolithique laisse de côté ce que votre intervention souligne à merveille: il n’y a pas de démission pour le travail de Dieu, surtout pas pour le témoin number One de la foi et de la fidélité du Seigneur. Hier, j’en étais arrivé à m’appitoyer sur le vieillard fatigué mais le post de Diana et l’élément d’Henry m’ouvre les yeux.»

J’ai moi-même été frappé par la sérénité de certains Catholiques interviewés, lors du journal de l’après-midi d’hier ! Ils disent tous être surpris, et terminent en disant qu’ils « comprennent »… Bon sang ! Il faut le dire sans ambages : « C’est grave ce qui s’est passé ! Et nous espérons voir le pape revenir sur sa décision ! »… Que se serait-il passé si le le Maître, le Christ avait lui aussi laissé tomber ?! Avons-nous songer aux conséquences ?! Rappelons les faits. Seigneur, Créateur de toute chose, Fils du Dieu vivant, le Christ prit la condition humaine pour sauver les hommes. En acceptant cela, il acceptait de revêtir la faiblesse du corps humain, si bien que, l’heure de sa mort, approchant à vive allure, pria son Père en ces termes : « Père, si cela est possible d’éloigner de moi cette coupe… », mais se reprenant, il dit « Seigneur, non pas ma volonté, mais la tienne… ». Que se serait-il passé si le Christ avait laissé tomber comme le Pape ? Songeons à cela ! Et, de plus, il faut bien avoir à l’esprit – martelons-le ! – que la vie d’un Chrétien est un combat constant ! Le Christ souligne : « Et vous serez haïs de tous à cause de mon nom, mais celui qui aura tenu bon jusqu’au bout, celui-là sera sauvé » (Matthieu X, 22)… Peu importe les scandales qui sont survenus au sein du Vatican durant le pontificat de Benoît XVI, il doit tenir jusqu’au bout ! Dans le cas contraire, sera t-il capable de dire, la tête haute les paroles suivantes : « J’ai combattu jusqu’au bout le bon combat, j’ai achevé ma course, j’ai gardé la foi. Et maintenant, voici qu’est préparée pour moi la couronne de justice, qu’en retour le Seigneur me donnera en ce Jour-là[…] » (II Timothée 4, 7-8) ? Ce n’est certes pas une manière de dire que le pape a perdu la Foi, mais le combat, il est évident qu’il n’en ressort malheureusement pas vainqueur.

Enfin, à quoi a donc servi la prière du Christ ? Lui qui disait à Pierre : « Simon, Simon, voici que Satan vous a réclamés pour vous cribler comme froment ; mais moi j’ai prié pour toi, afin que ta foi ne défaille pas. Toi donc, quand tu seras revenu, AFFERMIS tes frères » (S. Luc XXII, 31-32) Si le Christ a prié pour lui, qu’est ce qui pourrait le faire trébucher ? Rien ! Même pas Satan et sa grande armée ! Évidemment, on parlera de l’âge du pape, submergé physiquement et moralement par tous ces scandales dans l’Église, mais retenons que le Christ nous avait prévenu sur les scandales : il y aura de toute évidence des scandales, mais malheur à ceux par qui ils arrivent (S. Luc XVII, 1-2). Et, aussi, « si Dieu est avec nous, qui sera contre nous ? » (Romains VIII, 31) Avons-nous vraiment à avoir peur ? À nous écrouler sous les coups que nous portent les adversaires, les mensonges, et les exagérations de ce monde revigorés par l’amateurisme médiatique ?

Nous (moi, auteur de ce modeste blog, et tous les membres du groupe Facebook Amis catholiques) tenons à souligner que nous ne blâmons pas le Pape, mais souhaitons que le Vicaire du Christ revienne sur sa décision… Car, il doit être un exemple à suivre. Nous ne voulons surtout pas que les futurs papes (s’il y en aura encore beaucoup), las de cette fonction de Vicaire du Christ, ne jettent eux aussi l’éponge…

Publicités

42 commentaires sur “Quelques réflexions sur la démission du pape

  1. Popeye
    12 février 2013

    Quelques réflexions un peu lapidaires en passant :
    Evangile de Saint Matthieu (Chap.7)
    « Ne jugez pas, pour ne pas être jugés ;
    le jugement que vous portez contre les autres sera porté aussi contre vous ; la mesure dont vous vous servez pour les autres servira aussi pour vous. »
    Nous ne sommes pas à sa place. Il a clairement dit que cette décision a été murie en conscience : nous devons respecter le « secret du roi » (voir le livre de Tobie : ce qui se passe dans le secret de la conscience, lieu de la rencontre entre un homme et Dieu, n’appartient qu’à eux deux)

    Il me semble raisonnable d’attribuer une résonance eschatologique forte à cet évènement.
    Quelle en est la signification? Je n’en ai aucune idée.
    Est-ce le début des « tribulations » mentionnées dans nombre de prophéties privées?
    Peut-être.

    Factuellement, nous pouvons considérer que le Pape nous abandonne. Nous ne savons toutefois pas quel degré de liberté formelle il lui reste au sein du Vatican. Est-ce une manière de nous dire qu’il est en fait aussi ligoté que le Christ en sortant du jardin des oliviers? C’est une interprétation eschatologique possible.

    Calme, confiance, constance. Ce n’est pas de moi : ce sont les recommandations d’un auteur catholique traditionnaliste pour les temps troublés (Jean Vaquié)
    Calme et confiance : Prions, prions encore et sans cesse le Saint-Esprit pour qu’Il nous éclaire et nous guide.
    Constance : restons à notre place, à notre devoir d’état. Saint Louis de Gonzague (sauf erreur de ma part) répondait qu’il continuerait à jouer si on lui annonçait la fin du monde pour dans deux heures. Jouer, c’était une part de son devoir d’état de jeune garçon.

    • Yesus Kristus azu
      12 février 2013

      Bonjour à vous,

      Nous ne jugeons point ! au contraire, nous osons espérer qu’il reviendra sur cette décision… Nous avons bien conscience que la tâche de Vicaire du Christ est une tâche bien difficile. Ce que vous soulignez est d’ailleurs vrai – concernant la conscience. S. Thomas disait déjà, dans des cas comme celui-ci, mieux vaut suivre sa conscience que le dogme. Il est évident que la décision du pape est une réflexion murie, puisque ce dernier est, à côté de tout cela, un immense théologien. Par ailleurs, nous restons confiants ! Dieu, dans le cas où il ne revient pas sur sa décision, saura susciter un serviteur à la hauteur de la tâche dont IL voudra lui confier.

      Prions, comme vous le dites cependant, de peur que le(s) futur(s) vicaire(s) du Christ, las des scandales, car nous vivons dans une période assez mouvementée de l’Eglise (et les médias n’aident pas beaucoup), abandonnent à leur tour.

  2. gwladys
    12 février 2013

    si le grain de blé ne meurt… oui, il démissionne, et après ? quel sera l’après ? la suite ? il y aura une suite.

    • Yesus Kristus azu
      14 février 2013

      Et selon vous, quel sera la suite, chère amie ? De notre côté, nous voyons cette démission comme une « descente aux enfers » pour l’Eglise… Mais, restons confiants, et espérons que Dieu saura trouver, dans le cas où Benoît XVI ne revient pas sur sa décision, un pape digne de cette place d’ évêque de Rome…

      • gwladys
        14 février 2013

        Nous aurons donc deux papes… Beaucoup attendent de pied ferme le futur papes. Ce par la prophésie de Malachie. Perso, je me garde d’avis, et reconnaîtrais de prime abord le pape bientôt élu. Mais avec grande vigilance. L’un sera (quand ?) probablement chassé de Rome, cela provoquant un schisme. Chaque chrétien sera devant un choix dramatique. Le Trompeur (un 3éme ?!!) sera acceuilli tel un sauveur, avec des signes extraordinaires. Et beaucoup seront trompés.

        Le plan funeste passe par le Vatican. Il me semble qu’il y ont déjà de solides appuis… Maintenant, wait and see. Et prières sincères.

        Un site que je puis conseiller: http://www.apparitionsmariales.org

      • Yesus Kristus azu
        14 février 2013

        Effectivment, en ces temps de démission du pape, on parle beaucoup de cette prophétie de S. Malachie. Mais, comme vous le relevez, il faut néanmoins rester vigilants… et surtout doubler de force dans la prière : c’est le seul rempart ! Priez priez et priez. Le but ultime est de dire, à la fin : « J’ai combattu jusqu’au bout le bon combat, j’ai achevé ma course, j’ai gardé la foi. Et maintenant, voici qu’est préparée pour moi la couronne de justice, qu’en retour le Seigneur me donnera en ce Jour-là[…] » (II Timothée 4, 7-8)… Gardez la foi en cette période mouvementée de l’Eglise est capitale…

        Merci pour le site, j’y ai jeté un coup d’oeil rapide et ai lu très vite quelques messages. En ce qui me concerne, j’éprouve toujours une certaine réserve par rapport à ce genre de sites. Des messages que des personnes affirment avoir reçus… non pas pour dire que je n’y crois pas… Disons que je m’abstiens toujours. Le but, comme je l’ai dit, est de prester FIDELE et ce, jusqu’au bout. On a vraiment pas à avoir peur de quoi que ce soit… peut-être de perdre la Foi, après tout, ce n’est pas facile avec ce qui se passe ces temps, mariage homosexuel, légalisation de l’inceste, GUERRES et bien d’autres horreurs de la société : IL EST évident qu’on arrive gentiment à la fin !

        Restons vigilants, et surtout faisons attention aux signes : les catastrophes naturels vont se multiplier, les guerres également, la Syrie sera détruite, la famine ira en crescendo etc…

        Union de prières.

      • gwladys
        14 février 2013

        Merci pour cette Parole de Paul. Et merci aussi de me permettre ces quelques lignes sur votre blog.
        Certains d’entre nous pensent que ce (supposé) schisme viendra d’une confrontation modernistes/tradis (je simplifie un peu…). Je pense plutot que c’est lorsque nous, occidentaux, devront choisir entre nos biens et notre conscience (fidélité à Dieu en notre âme et conscience). Que feront nous lorsqu’en refusant les ordres du plan funeste, nous perdrons nos tout ce qui fait nos vies….? Il y aura trahison jusqu’au sein même des familles.
        Pourquoi ont-ils crié Barrabas, ceux là même qui l’avait acclamés ? Et ont sont-ils lorsque, quelques heures plus tard, le compagnon de souffrance de Jésus se remet à Lui: Souviens toi de moi… Les premiers seront les derniers. Chaque page de l’Evangile heurte notre nature humaine. Qui accepte d’aimer son ennemi ?!
        L’Evangile est la Bonne Nouvelle des pauvres.

      • Yesus Kristus azu
        14 février 2013

        Ne me remerciez pas ! C’est un blog : un lieu d’échange. C’est moi qui suis plutôt content de constater qu’il y a certains d’entre nous qui se posent des questions, notamment sur « l’après »… Je dois avouer qu’en écoutant les interviews de plusieurs catholiques, lundi après midi, ils étaient tous très sereins. Comme si, cela était ordinaire. Beaucoup s’imaginent que les choses vont reprendre leur courant normal. Or, il n’en est rien… Ce qui s’est passé est clairement un signe – à mon avis – que les temps sont très proches.

        S’ils veulent se rassurer, tant mieux : l’essentiel comme je l’ai déjà souligné est de rester solide dans la prière… encore plus qu’avant… Enfin, ce que vous relevez est très exact en effet, on se trahira, haïra même au sein des familles : Jésus l’avait même dit : Vous serez livrés même par vos père et mère, vos frères, vos proches et vos amis ; on fera mourir plusieurs d’entre vous (Luc 21, 16)

        Union de prières… et à très bientôt.

  3. Abbé Guy Pagès
    13 février 2013

    Vous confondez le combat de la foi que chacun ne peut mener que pour soi-même, raison pour laquelle il n’est jamais permis de démissionner, et l’accomplissement d’une tache que d’autres que soi peuvent mener, et même mieux.

    • bigsam68
      20 février 2013

      En effet la distinction que vous faites est tout à fait pertinente le pape en renonçant à sa charge de souverain pontife n’abandonne pas le combat de la foi qu’il continuera de mener de manière différente. En l’occurence, l’âge de la retraite des prêtres et des évêques est 75 ans. J’approuve personnellement la décision du pape et je lui souhaite une bonne retraite. Prions pour lui et pour celui qui sera son successeur!

      • Yesus Kristus azu
        20 février 2013

        Il est évident que le Pape pas perdu le combat de la Foi ! Mais, dans le Catholicisme, la Foi ne va pas sans les oeuvres, car pour être sauvé, le Catholicisme affirme que les deux éléments sont nécessaires. Or, « Vous êtes la lumière du monde. Une ville ne se peut cacher, qui est sise au sommet d’un mont. Et l’on n’allume pas une lampe pour la mettre sous le boisseau, mais bien sur le lampadaire, où elle brille pour tous ceux qui sont dans la maison » (S. Matthieu V, 14-15). Se retirer, est-ce une solution ? On en doute. Le Christ disait encore, que celui qui veut le suivre, le fasse, qu’il prenne SA CROIX et qu’il le suive ! La croix a ici tout son sens, car elle symbolise un objet lourd à porter (Physiquement, le Christ en a fait l’expérience). Vu sous cet angle, oui ! on peut le dire, le pape n’a pas perdu le combat de la Foi, mais il décidé de se défaire ce cette charge qu’est la Croix !

        Ce que l’abbé souligne ne montre en aucun cas que nous confondons les choses ! L’abbé dit en effet, que nous confondons le combat de la Foi « et l’accomplissement d’une tache que d’autres que soi peuvent mener, et même mieux ». Ce qui nous pousse à la réflexion suivante : Le Christ, le Fils de Dieu était-il en mission sur terre ? Si oui… Une mission peut-être elle considérée comme une tâche ? Mais alors, pourquoi ne l’a-t-elle pas confié à quelqu’un d’autre ?

      • bigsam68
        21 février 2013

        Parce que la mission de Jésus était unique: Lui seul pouvait accomplir l’oeuvre de la rédemption par son précieux sang pour réconcilier les pécheurs avec Dieu. La mission de Pierre n’était pas d’offrir sa vie pour le salut du monde mais d’offrir par amour sa vie en réponse à Celui qui l’a aimé le premier et qui l’a appelé à conduire Son Eglise. Saint Pierre et ses successeurs continuent l’oeuvre de notre divin Pasteur Jésus-Christ en veillant sur le peuple de Dieu. Ils sont comme l’image de Jésus le bon Pasteur qui continue de veiller sur nous par leur entremise. Mais quand on n’est plus en capacité, pour des raisons de santé, de remplir ses obligations, il me semble plus judicieux de laisser sa place à un autre pour le bien même de l’Eglise. Les évêques et les prêtres prennent leur retraite à 75 ans tout en continuant de rendre des services à l’Eglise si leur état de santé le leur permet. Pourquoi le pape n’aurait-il pas le droit de prendre la sienne ? Le pape, faut-il le rappeler, est aussi un homme, un homme fatigué en raison de son âge avancé…

      • Yesus Kristus azu
        22 février 2013

        Pourquoi ? C’est le sacrifice du Fils UNIQUE engendré qui a été fait (Cf. Jean III, 16). Un Ange, portant le nom de Dieu, venant au nom de Dieu aurait pu aussi descendre, pour accomplir cette Mission. Mais, il est évident qu’elle convenait beaucoup mieux au Fils, qui est Dieu par essence, ce que n’est pas l’Ange. Il y aurait eu aussi « tricherie », car il fallait que ce soit Dieu lui-même, un être de la même « espèce » que Lui descende : ce fut la personne du Fils. Peu importe… Le sacrifice du CHrist passe aussi par la passion. Lui-même avait dit – je le répète – si vous voulez me suivre prenez VOTRE croix et suivez-moi ! Le mot « croix* est symbolique, mais renvoie à la réalité du chemin de Croix. Et de plus, Pierre à qui, le Christ a demandé d' »affermir ses frères », nous dit explicitement : « Or, c’est à cela que vous avez été appelés, car le Christ aussi a souffert pour vous, vous laissant un modèle afin que vous suiviez ses traces » (I Pierre II, 21). Qu’on suive ses traces, c’est ce qu’il veut, et suivre les traces du Christ c’est dans toutes les circonstances, peu importe les scandales (de pédophilie, et tout ce qui s’est passé au Vatican pendant le pontificat de Benoît XVI).

        Relevons également que, si le pape est un homme, un homme fatigué – pour reprendre vos mots, il convient également de relever que le Christ aussi était un homme; certes avec deux natures, mais oui ! il était aussi un homme. Et très sincèrement, je crois que vivre en tant que homme pour le Christ, qui est Créateur, a été bien plus difficile que nous l’imaginons. Il suffit que se dire que le Christ, tout-puissant, car tenant sa puissance de son Père, s’est dépouillé en tant que serviteur, c’est violent : c’est carrément une « chute ». Faudrait simplement imaginer PDG qui devient « mendiant »… Comment se sentirait-il ? Mais, bien sûr, de mon côté, j’aurais aimé voir le pape revenir sur sa décision. Mais, je ne suis pas celui qui sonde les reins et les coeurs, raison pour laquelle, je place son geste sous l’égide de sa propre conscience – avec Dieu. Il est seul à rendre les comptes avec Celui qui l’a choisi, car, n’oublions pas ! ce n’est pas Benoît XVI qui s’est auto-proclamé vicaire du Christ, mais c’est Dieu qui l’a désigné… Donc, à moins que Benoît XVI ait eu une conversation intime avec Dieu, et que ce dernier a approuvé son départ, aucun problème ne se pose…

    • Yesus Kristus azu
      20 février 2013

      Cher abbé,

      une mission peut-elle vue comme une « tâche » – pour reprendre vos mots (?) Le Christ n’était-il pas en mission ? Mais a-t-il décidé de ne pas aller au bout de cette tâche ? Il est indubitable que les affaires de pédophilie, l’affaire du majordome (et bien d’autres malaises au Vatican) ont épuisé le pape, et pourraient (ce n’est même pas seulement une possibilité, mais je veux bien être naïf pour le croire, et oser penser que notre pape s’en va pour des raisons bien plus ardues que celles précedemment nommées) l’avoir fait « abdiquer ». Si tel est le cas, on peut – vraiment ! – dire que ce monde en état de décomposition, de mensonges et d’arrogance a eu raison de lui. Or, rien ne vaut le fait d’être « haï A CAUSE du Nom du CHRIST » (s. Matthieu 10, 22)

  4. mehdi assem
    19 février 2013

    le pape a démissionner parce que satan est mort la fin du monde aux chrétiens et juifs de convertir a l’islam pour éviter la peur le jour de ce cataclysme et l’enfer le cataclysme éternel les pays arabes n’ont pas appliquer la charia islamique ALLAH a punit ces arabes par ces révoltes et le terrorisme convertir a l’islam pour éviter ces hypocrites benladen qaida aqmi a l’enfer les signes d’ALLAH après le volcan d’Islande et le tsunami de Japon pour le pape et les chrétiens pas pour les arabes c’est dommage le pape n’a pas converti a l’islam c’est la fin du monde la dernière chance ces soldats d’ALLAH ces météorites en Russie et l’astéroïde qui a frôler la terre

    • gwladys
      19 février 2013

      Salut Mehdi. On veux bien te lire, mais c’est illisible. Je dirais même peut-être qu’écrire ainsi c’est se foutre des lecteurs… stp, des points, des virgules, et des retours à la ligne…

    • Yesus Kristus azu
      20 février 2013

      Malheureusement, je ne puis répondre à vos allégations. La raison ? Je ne comprends rien de ce que vous dites ! Commme le dit Gwladys, écrire ainsi c’est se foutre des lecteurs. Même si, le français n’est pas votre langue maternelle, de grâce, faites un effort. Une pensée se construit – dans toutes les langues – avec une ponctuation, des paragraphes etc.

  5. Christine
    22 février 2013

    Remarque très intéressante.

  6. Aimery ELA
    10 mars 2013

    Mr ne nous trompez point car la prophetie s’accomplit.Vous avez oublié de noter que ce qui arrive depasse le pape puisque ce que Dieu a predi personne ne peut changer.Le pape ne reviendra pas sur sa decision quand à vous confessez vous au lieu d’induire le monde en erreur en donnant des fausses interpretations aux propheties bibliques.Venez les adventistes nous vous eclairerons et vous saurez que cet acte ne releve point du hasard.DIEU est DIEU mon ami.

    • Yesus Kristus azu
      10 mars 2013

      Wahou ! Adventiste nous éclairer ? Je vais tâcher de ne point rire. Quant aux fausses interprétations que vous nous collez, je ne sais pas où vous les voyez, ou alors une belle paire de lunettes serait la bienvenue. S’il vous plaît, le Temps nous est précieux : et si cela ne vous plaît pas, vous connaissez la porte de sortie.

      Dieu est Dieu. le chat est chat, Je suis Je… Mais oui ! On peut continuer jusqu’à l’infini…

  7. Misslizzie
    14 mars 2013

    Salut !
    Que pensez-vous du nouveau Pape?
    Personnellement je ne le sents pas du tout.

    ça pue l’oecuménisme à plein nez !

    Pas une seule fois je ne l’ai entendu prononcer le mot Pape , mais uniquement evêque de Rome.
    Ce peut -il que Ratzinger fût le dernier Pape comme annoncé dans la prophétie?

    De Eglise Chrétienne universelle , nous passons à Eglise romaine tout court .
    Va -il aller dans le sens d’une obligeance envers les autres  »églises  » ?
    Et in fine mettre un terme au credo :
     »une seule fois , un seul baptême , une seule doctrine , un seul catéschisme , un seul Dieu  » ??

    • Gwladys
      14 mars 2013

      @misslizie. qui etes vous pour tant d’agressivité ? Je vous invite a vous ressaisir, à prier, à réfléchir, à observer,… et, ne m’en veuillez pas, en l’étât, à vous taire.
      Personne d’entre nous ne le connais. C’est notre Pape (en tout cas, c’est le mien). Je suis prudent, mais je l’acceuille ce jour sans réserve.
      Merci, à ce jour, de ne pas poser d’intérprétation prophétique.
      Bienvenu François.

      • Misslizzie
        14 mars 2013

        Il n’y a pas d’agressivité dans mon commentaire .
        Si vous trouvez  » violent » le fait que je dise je ne peux rien pour vous .

        Vous, par contre, qui êtes vous pour dire aux gens DE SE TAIRE ????

      • Misslizzie
        14 mars 2013

        J’ai simplement dit que ça puait l’oecuménisme à plein nez …..

    • Yesus Kristus azu
      15 mars 2013

      Que pensez du nouveau pape ? Rien !

      Le fait de ne l’avoir pas entendu dire « pape », ne veut en aucun cas signifier des réticences à son égard. Il n’y a rien à craindre. Beaucoup de Catholiques, en ce moment précis, ont peur, peur de la fameuse prophétie de s. Malachie, qui selon les dires de certains, ce pape serait le dernier, et serai l’Antichrist : celui dont parle la Bible : le vrai Antichrist ! Ce qui est impossible pour un pape élu par un vote légal ! Il n’y arien à craindre, je pense que les réticences sont dues à cette fameuse prophétie : que ce soit un bon ou mauvais pape, personne ne peut l’affirmer, l’avenir nous le dira.

      Que pouvons-nous faire ? Rien. Le pape François, je pense a été clair : Priez pour moi ! Et c’est la seule chose que nous avons à faire : Prier. Tout simplement.

    • bigsam68
      12 mai 2013

      Vous dites que le pape François « pue l’oecuménisme à plein nez »… Vos propos en disent long sur votre vision d’une Eglise fossilisée qui ne correspond plus à ce que vit l’Eglise aujourd’hui partout dans le monde. L’heure n’est plus au combat fratricide contre les autres confessions chrétiennes ne vous en déplaisent mais l’heure est au dialogue apaisé et respectueux en vue de la communion et de l’unité.

      L’Eglise catholique d’aujourd’hui est engagée, depuis le concile Vatican II (qui pu lui aussi l’oecuménisme à plein nez relisez le décret sur l’oecuménisme qui s’intitule « UNITATIS REDINTEGRATIO ») dans un dialogue fraternel avec les frères séparés et n’entretient plus à leur égard de culture de mépris comme ce fut le cas par le passé. Le catéchisme de l’Eglise catholique publié sous le pontificat du bienheureux Jean-Paul II pue lui aussi l’oecuménisme (voir les articles 817 à 822).

      En réalité, par votre rejet de l’engagement oecuménique encouragé par l’Eglise catholique depuis vatican II, vous vous situez en marge de l’Eglise. L’Eglise du 21ème siècle n’est pas un ghetto chrétien mais elle se veut ouverte et fraternelle y compris à l’égard de ceux qui ont une sensibilité différente. Vous incarnez une Eglise du passé nous voulons construire une Eglise du présent qui tout en étant enracinée dans une tradition deux fois millénaire ne cesse de se renouveller au souffle de l’Esprit-Saint.

      L’Eglise dans son histoire et en raison des faiblesses humaines de ses membres a souvent résisté à l’Esprit-Saint et lorsqu’elle possèdait un pouvoir temporel elle a souvent déviée de sa mission. L’Eglise d’aujourd’hui est plus dépouillée mais aussi plus humble et le pape François nous montre la voie de l’humilité qui est l’unique voie d’une Eglise fidèle à l’Evangile. Vous voulez convaincre nos frères séparés de revenir à la pleine communion avec l’Eglise catholique ? Alors que votre charité soit ardente et sincère car l’Esprit-Saint veut ramener les âmes et les coeurs à l’Eglise par la charité. Oh si l’Eglise brulait du feu de l’amour de Dieu je crois même qu’aucune division ne serait jamais survenue en son sein.

      J’observe d’ailleurs une incohérence dans vos propos puisque vous êtes à la fois hostile au dialogue oecuménique que l’Eglise catholique promeut et vous stigmatisez les communautés protestantes évangéliques qui sont elles-mêmes généralement opposées à ce dialogue. C’est une évidence que les ennemis du dialogue, qui passent leur temps à construire des murs de séparation et vivent l’Eglise comme une forteresse assiégée, ne tendent pas vers l’unité pour laquelle le Christ a prié son Père dans Jean 17.

      Puisse la Sainte Trinité nous accorder la grâce de nous faire proches des chrétiens des autres confessions tout comme le Christ s’est fait proche de tous les hommes pécheurs et malades que nous sommes. Puisse-t-il nous rendre humble et brûlant de charité pour nos frères dans la foi et en humanité. Amen Alléluia!

      • Gwladys
        12 mai 2013

        +1 ! (rien à ajouter !).

  8. Gwladys
    14 mars 2013

    Le dialogue entre « religion » est une très bonne chose. Et pourquoi ne se parlerais t’on pas ? Les musulman sont mes amis, les juifs sincères (non-sionistes donc) aussi, les évangéliques: je prie avec eux… Chacun doit garder son identité. Mais dialoguer, s’écouter, …s’aimer ? « si tu n’aime que ceux qui t’aime… ».

    • Misslizzie
      14 mars 2013

      C’est bien beau l’idée de vouloir rassembler les gens .
      Toutefois il ne faut pas confondre la nature universelle de l’Eglise ( donc de rassemblement) …. avec rassembler les idées des religions dans un mélange des théologies .
      vous me dîtes  » les musulmans sont mes amis » excusez-moi mais je fais un bond !

      Comment pouvez-vous être amie avec l’ante-christ ?
      MAIS QUELLE GENRE DE CHRETIENNE ÊTES VOUS à COPINER AVEC CE QUI EST ANTECHRIST !

      Que vous aimiez les gens d’accord !
      Mais que vous aimiez les musulmans ça n’a pas de sens :

      -Le Coran RENIE la crucifixion du Christ
      -Mahomet a passé son temps a réhabilité ce que Jésus a interdit ( loi du tallion et j’en passe)
      – Le Coran déclare les Evangiles FAUX et MENSONGERS!!!
      – l’Islam ( donc le coran , donc les musulmans) appelent ceux qui croient en la Trinité les  »associateurs » .
      En gros ça revient à nous traiter de polythéistes!

      Et ces gens là sont vos amis ?
      Excusez-moi mais PARADOXE!

      • Gwladys
        14 mars 2013

        Oui, tu dois avoir raison… Mais qu’est ce que la raison face à la Bonne Nouvelle qui nous ai donnée chaque jour ? Cette Bonne Nouvelle qui nous appelle a aller au delà de notre nature simplement humaine. Aller au delà.
        Si tu a des ennemis, aime les tel qu’il t’est demandé…
        Aimer, pardonner, servir, donner,… et lorsque tu aura fait tout cela dit toi que tu n’a fait que ce qui t’était demandé. Serviteur inutile !
        Pourquoi ont-il crié barabas ? Parceque, eux aussi (?), voullait un vrai chef, un chef de guerre. Jésus ne s’est pas défendu. Notre combat est spirituel: prend chaque jour l’épée de la Parole.
        Que Jésus nous bénisse.
        (et excuse mon propos excessif précédent…)

    • Misslizzie
      14 mars 2013

      Si vous , vous croyez en l’amitié entre religions , EUX n ‘y croient pas du tout !

      De plus vous déclarez aussi être proches des protestants prétendues  »évangéliques » .
      Mouvements protestants qui HAÏSSENT l’Eglise Catholique !
      Mouvements qui prônent plus une vision MAçONNIQUE Du Christianisme que réellement évangélique .

      • bigsam68
        12 mai 2013

        Il convient selon moi d’appréhender les religions non-chrétiennes sous deux angles: 1/ discerner les éléments de vérité qu’elles peuvent contenir et 2/ reconnaître aussi leurs limites. Dans l’approche des autres religions il y a tout un vocabulaire guerrier hérité du passé que nous devons abandonner.

        Notre message reste le même et nous savons que le Christ est venu dans le monde pour sauver tous les pécheurs mais la manière dont nous le communiquons a évolué. Enfin et surtout il convient de s’intéresser sincèrement à la personne et pas seulement de vouloir réfuter ses croyances religieuses pour avoir le dernier mot.

        Enfin, l’amitié n’existe pas entre les religions mais elle peut exister entre des personnes qui appartiennent à des traditions religieuses diverses. Il est vrai qu’il y a des antagonismes irréductibles et qu’il y a des différences significatives dans le contenu de nos foi respectives mais il y a aussi des convergences qui peuvent nous rapprocher.

        En ce qui concerne les évangéliques il est vai qu’il existe une tendance au repli communautaire, voir parfois des dérives sectaires dans certaines de ses communautés, mais j’ai eut la chance de rencontrer des évangéliques qui sont engagés dans l’oecuménisme de façon pratique et qui cheminent dans des communautés catholiques.

        Il me semble tout de même important en cette période ou l’on observe des tendances à la radicalisation dans une société qui perd progressivement tout ses repères de défendre les valeurs communes aux grandes religions tel que le respect de la vie et de la famille tout en conservant notre identité chrétienne. Nous devons apprendre à exprimer nos convictions librement et sereinement.

        Sincère salutation et amitié fraternelle, Sam

    • bigsam68
      12 mai 2013

      Pourquoi dites-vous que les juifs sincères seraient nécessairement non-sioniste ? Tous les sionistes sont-ils de mauvais juifs et tous ceux qui aiment Israel sont-ils des personnes détestables et infréquentables ? Par ailleurs, pensez-vous que les anti-sionistes les plus radicaux qui incitent à la haine et à la violence soient plus fréquentables ? Que signifie pour vous être antisioniste aujourd’hui puisque le sionisme en tant que projet politique est apparu au 19ème siècle et prévoyait la création d’un foyer juif en palestine et que aujourd’hui cet état existe depuis plus d’un demi-siècle. Faut-il donc le rayer de la carte ?

      Sincère salutation et amitié fraternelle, Sam

      • Gwladys
        12 mai 2013

        Nous sommes là, BigSam, sur un terrain délicat, ou la nuance est de mise. Et vous la tenez, pas de souci.
        J’aime Israel, parceque j’aime l’humanité, que dieu à crée. Cependant, depuis Christ, le Message est annoncé à tout homme.
        Ceci dit, et plus clairement, je pense que le sionisme est une vue politique, et n’est aucunement une vue spirituelle. La confusion est volontairement entretenue.
        Et enfin, très clairement, et sur le terrain uniquement politique, je suis pour le retour au frontières de 1967. Le seul terrain d’entente envisageable pour la Paix.
        Mais ceci, étant uniquement politique et aucunement spirituel, est hors sujet sur ce site à vocation spirituelle (c’était pour répondre à ta question).
        Bien amicalement, G.
        nb: tu remarquera, au passage, que l’on peut défendre ces idées sans être violent (en cela, les Palestiniens sont, généralement, d’une sagesse impressionnante).

      • bigsam68
        12 mai 2013

        @gwladys Je vous rejoins pleinement dans ce que vous développez et je pense que nous devons être sensible à la fois au droit à l’existence de l’état d’Israel et aux droits des palestiniens et nous abstenir d’être partisan d’un camp contre un autre de façon manichéenne tout en condamnant la violence contre les innocents d’ou qu’elle provienne (je referme la parenthèse car comme vous l’avez souligné ce n’est pas le thème qui est ici abordé)

        Que la paix et la grâce du Christ ressuscité soit avec vous

  9. Gwladys
    14 mars 2013

    Misslizzie, comment te le dire,…tu a trop de rancune dans ton coeur… Reprend les Commandements, puis les Béatitudes. Je n’ai pas une vision idylique de la vie et de l’Evangile.
    tant de guerre passée et à venir. De manque d’amour. De souffrance. Offrons nos blessures à Celui qui s’est laissé torturé pour nous montrez le chemin qui mêne à lui.
    Choisi la Perle Précieuse. Et tant pis pour les 9 autres.
    C’est un chemin de croix.

  10. Gwladys
    14 mars 2013

    Tu as reçu la Bonne Nouvelle. Pas celui que t’estime être ton ennemi. Tu sera jugée, à ton dernier souffle, bien plus sévèrement. La Parole, ce Message d’Amour ne lui a pas été annoncé. Et Dieu sera bienveillant avec lui.
    Les premiers seront les derniers, et les derniers les premiers.
    La justice de Dieu est parfaite.

    Ouvre ton coeur.
    Mais ne suis pas là pour t’ennuyer! Merci pour cet échange.

    • Misslizzie
      15 mars 2013

      Vous confondez deux notions Evangéliques ( mais c’est une pratique répandue de nos jours) :

      – le devoir Chrétien de respecter et aimer chaque individu , en particulier lorsqu’il est dans le besoin
      – le rejet de toute idéologie non-conforme à celle du Christ . N’oubliez pas qu’il nous a été recommandé EGALEMENT de ne point écouter et chercher à discuter avec les incensés.

      Si dans les Evangiles Jésus reste bon avec les gens , il reste néanmoins très ferme quant à toute idée contraire à sa Parole .
      Que celui qui prône un discours ante-christ soit A-NA-THEME .
      Et je ne vais pas vous remémorer l’attitude qu’il a avec ceux qui cherchent à discutailler avec lui ( sur le plan doctrinale j’entends) .

      Ce n’est pas moi qui suis  »mauvaise » comme vous semblez le croire .
      Le problème est que vous avez une vision très moderniste de la Foi , qui n’est pas celle des Evangiles .

  11. Gwladys
    15 mars 2013

    « mauvaise » ?! Ne pas déformer les choses à sa sauce, stp!

    Je t’ai dit ce qu’il me semble juste. Mais je n’ai pas dit avoir raison.
    Sort de ton autoroute à penser (celle qui a conduit à répendre dans l’histoire tant de sang au nom du Christ, et choisi le chemin… de croix)
    Jésus était un gueux, Palestinien, charpentier à ses heures, barbu. Pas un chef de guerre.
    G.

    • Misslizzie
      15 mars 2013

      Oui Jésus était un charpentier , NAZAREEN ( pas palestinien) et gueux ….. et donc ???

      Vous vous bricolez des arguments très maladroits .
      Moi je vous parle des Evangiles .
      Inutile de me sortir vos caricatures modernistes anti-catholiques qui consistent à tronquer l’Histoire .

  12. Gwladys
    15 mars 2013

    Je vaus terminer comme j’ai commencé:
    @misslizie. qui etes vous pour tant d’agressivité ? Je vous invite a vous ressaisir, à prier, à réfléchir, à observer,…
    La Paix de Jésus.

    • Misslizzie
      15 mars 2013

      Et je vais devoir vous répéter qu’il n’y a pas d’agressivité dans mes dires …

Réagir à l'article

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :