+†+Yesus Kristus azu+†+

« Il n’est pour l’âme aliment plus suave que la connaissance de la vérité » (Lactance)

Qu’en est-il des prières répétitives ?

En Matthieu 6,7 nous lisons : « Quand vous priez, ne répétez pas sans fin les mêmes choses comme les païens: ils s’imaginent que Dieu les exaucera s’ils parlent beaucoup. » (version de Français courant)

Les non-catholiques comprennent ces paroles du Christ comme une condamnation des prières répétitives chez les catholiques : le Rosaire pour citer un exemple ! Mais es-ce vraiment ce que Jésus voulait dire, ou alors nos chers amis non-catholiques sont une fois de plus à « côté de la plaque » ? L’étude du verset va nous montrer que les prières catholiques ne sont aucunement visées par ces paroles du Christ, mais les groupes non-catholiques sont – et une fois de plus – victimes d’une mauvaise interprétation biblique : c’est très courant chez eux d’ailleurs…

Le Christ condamnait ici les « vaines répétitions », mais il n’a pas condamné la répétition elle-même. Il évoquait bel et bien les prières des païens comme cela est noté noir sur blanc dans le verset. Les prières des païens sont vaines, car ces derniers invoquaient, priaient de faux dieux. Les dieux païens n’ont pas de pouvoir comparable au VRAI Dieu, pour exaucer des prières; c’est donc la raison pour laquelle leurs prières étaient vaines ! C’est aussi simple que cela ! L’explication et la compréhension de ce verset – utilisé pour accuser le Catholicisme de rabâchage -, me paraît si simple qu’il me semble absurde de mal interpréter. On peut, quelquefois,  se demander parfois si les groupes non-catholiques prennent parfois le temps de réfléchir; d’être sûrs d’avoir bien saisi le sens des versets… Car, leurs interprétations – souvent multiples pour un seul verset -, sont souvent erronées.

« Ils prirent le taureau qu’on leur donna, et le préparèrent; et ils invoquèrent le nom de Baal, depuis le matin jusqu’à midi, en disant: Baal réponds-nous ! Mais il n’y eut ni voix ni réponse. Et ils sautaient devant l’autel qu’ils avaient fait. » [I Rois 18, 26]

De plus, si Jésus condamne la répétition, comment comprendre alors que lui-même fut prit au piège ? Puisque avant son arrestation, ce dernier pria trois fois de suite répétant les mêmes choses.

Étant allé un peu plus loin, il tomba face contre terre en faisant cette prière : « Mon Père, s’il est possible, que cette coupe passe loin de moi ! Cependant, non pas comme je veux, mais comme tu veux. » (…) A nouveau, pour la deuxième fois, il s’en alla prier : « Mon Père, dit-il, si cette coupe ne peut passer sans que je la boive, que ta volonté soit faite ! » Puis il vint et les trouva à nouveau en train de dormir ; car leurs yeux étaient appesantis. Il les laissa et s’en alla de nouveau prier une troisième fois, répétant les mêmes paroles. [Matthieu 26,39-43]

Dans ma ville, j’avais discuté avec un évangélique sur le sujet et il me dit ceci : « A force de prier la même chose, Dieu se lasse de nous écouter. Imagine que tu pries sans cesse la même chose pendant toute ta vie…à force de t’écouter Dieu te prends pour un imbécile qui ne sait plus ce qu’il dit tellement c’est répétitif ! »

Cet évangélique m’avait un peu fait rire car, si nous regardons l’espérance de vie d’un homme, dans les pays développés, elle est d’environ 80 ans, voire moins ou plus, peu importe ! A présent, comparez ces minuscules 80 années à l’existence temporelle de Dieu. Dieu existe depuis l’éternité, les 80 années d’une vie humaine ne sont même pas comparable à l’existence temporelle de Dieu qui n’a ni commencement, ni fin. En fait, comparer l’âge maximum de l’homme à celui de Dieu, revient à chercher une pièce de monnaie dans l’univers…et encore…

Tout ce blabla que je viens de dire pour rappeler que les Anges sont devant le trône de Dieu, et disent sans cesse la même chose, nuit et jour et ce depuis l’éternité !

Les quatre Vivants, portant chacun six ailes, sont constellés d’yeux tout autour et en dedans. Ils ne cessent de répéter jour et nuit : « Saint, Saint, Saint, Seigneur, Dieu Maître-de-tout, Il était, Il est et Il vient. » [Apocalypse 4,8]

Et chaque fois que les Vivants offrent gloire, honneur et action de grâces à Celui qui siège sur le trône et qui vit dans les siècles des siècles, les 24 Vieillards se prosternent devant Celui qui siège sur le trône pour adorer Celui qui vit dans les siècles des siècles ; ils lancent leurs couronnes devant le trône en disant : Tu es digne, ô notre Seigneur et notre Dieu, de recevoir la gloire, l’honneur et la puissance, car c’est toi qui créas l’univers ; par ta volonté, il n’était pas et fut créé.  [Apocalypse 4,9-11]

Si les Anges disent sans cesse cette adoration, et ce depuis toujours, pensez-vous réellement qu’une vie humaine, qui ne va pas au delà des 100 ans, puisse faire le poids ?!

En musique par exemple, les mêmes accords sont souvent répétés, que ce soit chez les catholiques que chez les Évangéliques ! Dans une chanson de 4 minutes par exemple, l’on peut avoir que quatre accords qui interviennent ( Do M, ré m, SOL 7, DO M ; la m…par exemple ). les chansons sont en général répétées, en appliquant ce principe aux Évangéliques, ils peuvent aussi être accusés de rabâchage ! Et oui… ! Que dire des Psaumes ? Jésus et ses disciples les chantaient…ce sont donc des prières répétées ! Voici un Psaume très bien connu de tous :

« Alleluia ! Rendez grâce à Yahvé, car il est bon, car éternel est son amour ! Rendez grâce au Dieu des dieux, car éternel est son amour ! Rendez grâce au Seigneur des seigneurs, car éternel est son amour ! Lui seul a fait des merveilles, car éternel est son amour ! Il fit les cieux avec sagesse car éternel est son amour ! Il affermit la terre sur les eaux, car éternel est son amour ! Il a fait les grands luminaires, car éternel est son amour ! Le soleil pour gouverner sur le jour, car éternel est son amour ! La lune et les étoiles pour gouverner sur la nuit, car éternel est son amour ! Il frappa l’Egypte en ses premiers-nés, car éternel est son amour ! Et de là fit sortir Israël, car éternel est son amour ! A main forte et à bras étendu, car éternel est son amour… » [ Psaumes 136]

Et comme dit le célèbre proverbe : «  Chanter, c’est prier deux fois ! »

Or, une chanson est  souvent une répétition de mêmes accords pendant un temps indéterminé ! Alors, la répétition est elle condamnée en Matthieu 6,7 ? Non ! Les prières catholiques ne contredisent donc en rien l’Ecriture Sainte… Par ailleurs, un Chrétien ne pourra jamais se lasser de remercier le Seigneur (en toutes circonstances); s’il lui arrive de dire Merci Seigneur deux-cent fois en un jour, doit-on l’accuser de rabâchage ? Allons, un peu de sérieux…

Publicités

3 commentaires sur “Qu’en est-il des prières répétitives ?

  1. jean
    17 août 2012

    bonjour Henry
    une fois encore , tu nous offre un article qui réfute magnifiquement les mal-interprétations des écritures, et quand tu dis que le rabachage est un peu chez » les évangéliques » j’en sais quelque chose …….

  2. jean
    17 août 2012

    bonjour Henry
    une fois encore , tu nous offres un article qui réfute magnifiquement les mal-interprétations des écritures, et quand tu dis que le rabachage est un peu courant chez” les évangéliques” j’en sais quelque chose …….

  3. Pingback: Le culte de Marie est béni par Dieu | +†+Yesus Kristus azu+†+

Réagir à l'article

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 8 août 2012 par dans Foi Catholique, et est taguée , , , , , , , , .
%d blogueurs aiment cette page :