+†+Yesus Kristus azu+†+

« Il n’est pour l’âme aliment plus suave que la connaissance de la vérité » (Lactance)

Sauvés par la Foi ET les oeuvres !

La question de savoir si le chrétien est sauvé par la Foi ou par les œuvres, a déjà engendré beaucoup de polémiques. Ce n’est pas seulement un « combat » mené entre Catholiques et protestant, mais la source de polémiques est vielle : bien avant l’avènement du protestantisme. Le principe selon lequel le Chrétien est sauvé par la « Foi seule », est un des principes au cœur de la foi protestante ; principes énoncés par Martin Luther, le père de la réforme. Seulement, nous affirmons que c’est là une erreur : les Écritures saintes nient une telle doctrine ! Aucun verset ne pourra donner raison à n’importe quel théologien protestant, aussi éminent soit-il.

Martin Luther, sans crainte du Seigneur, eut l’audace folle de falsifier les Écritures afin d’asseoir et d’accréditer sa théorie fallacieuse qu’était la « sola fide ». En effet, Luther falsifia la lettre sainte écrite par Paul (En Romains 3,28) ! Paul nous assure que « l’homme vivra par la Foi sans les œuvres de la Loi ». Pour rendre plus claire sa théorie, Luther va ajouter aux mots de S. Paul le mot seule, ce qui devient donc : « L’homme vivra par la Foi seule ». Ce n’est qu’un mot après tout ! Un seul mot certes, mais aux conséquences énormes. Puisque les disciples de Luther lui reprochaient cette manipulation des Saintes Lettres, il leur répondit : Le Docteur Martin Luther l’a voulu ainsi ! – Mais que diront les Catholiques ? Ajoutèrent les disciples. – Les Catholiques ! Vous leur direz qu’ils sont tous des ânes et que leur pape est l’Antichrist ![1]

On observe donc une chose d’emblée : cette doctrine protestante, pour s’imposer, a dû le faire par la falsification des textes sacrés. Mais, ne le reprochons pas tant aux protestants, car, comme nous le disions tantôt, cette doctrine est bien plus vielle que le protestantisme. Quel est le point de vue du Catholicisme qui est également celui de la Bible ? Certains, tout à fait ignorants de la Foi Catholique, affirment que celle-ci enseigne que l’on est sauvé par les œuvres. Plusieurs articles ayant comme titre « Est-on sauvé par les œuvres ? », polluent le web et certifient leur ignorance complète du Catholicisme. On ignore souvent que le Catholicisme enseigne que l’Homme est sauvé par la Foi ! Et oui ! Seulement, cette Foi à elle seule n’est pas suffisante pour le Salut : elle doit être accompagnée d’œuvres ! Le Catholicisme n’a jamais enseigné qu’on est sauvé par les œuvres, en aucun moment. On est donc sauvé par la Foi et par les Œuvres, car il est inutile d’avoir la Foi si on a point les œuvres, si bien que la Foi à elle seule ne peut nous sauver (S. Jacques II, 14). Si je suis sauvé uniquement par la Foi, quelle différence fait-on entre moi et un démon ? Aucune. En effet, le démon également croit qu’il y a un seul Dieu (S. Jacques II,19) ; je ne suis par conséquent pas différent du démon si je pense que je suis sauvé uniquement par la Foi. Le parallèle peut sembler choquant pour un Chrétien, mais ce n’est que la Vérité : le Chrétien qui affirme que seule la Foi sauve, n’est pas différent du démon. En tant que vrais Chrétiens, sauvés non par la Foi seule, mais par la Foi et les œuvres, nous sommes le « sel de la terre » et la « Lumière du monde ». Or, c’est à travers nos œuvres que nous montrerons que nous sommes le « sel de la terre » et la « Lumière du monde ». De fait, on n’allume pas une lampe pour la mettre sous le boisseau, mais bien sur le lampadaire, ainsi la lumière que nous sommes doit briller devant les hommes afin que ces derniers voient nos bonnes œuvres et glorifient notre Père céleste (S. Matthieu V, 13-16).

La Foi à elle seule ne peut nous sauver car, on peut certes l’avoir, mais sans toutefois avoir les bonnes œuvres inhérentes à elle. Combien sont nombreux les Chrétiens qui, ayant la Foi, mais sont « vilains » dans leur comportement ? Esclaves du dieu terrestre qu’est la matérialisme ; idolâtrant l’argent, les « soirées », l’alcool etc ; la fortune est devenu synonyme de Bonheur : bien que ce ne soit pas la conception qu’a la Bible, ni même les grands penseurs tels Aristote[2], ou encore Cicéron[3]. Raison pour laquelle la Foi est tel un instrument de musique : nous devons la travailler ! En effet, comme un bon musicien – un pianiste par exemple – pour être un « bon » pianiste, doit constamment s’exercer : les grands pianistes connus passent des heures inimaginables devant leur instrument. De la même manière, notre Foi doit être travaillée (Philippiens 2,12) afin de nous exercer dans la pratique du Bien et dans la « stimulation » de la charité et des bonnes œuvres (Tite 3,8 ; Hébreux 10,24)… La Foi, disions-nous, est comme un instrument de musique : ajoutons même que la Foi est comme la Parole de Dieu : il faut certes l’écouter, la lire, mais il faut également la mettre en Pratique (S. Luc, XI, 28). En effet, celui qui écoute la Parole de Dieu sans la mettre en pratique, ressemble à un homme qui observe sa physionomie dans un miroir. Il s’observe, part, et oublie comment il était. Celui qui, au contraire, ne se contente pas d’écouter la Parole, mais la met également en pratique, celui-là trouve le Bonheur (S. Jacques I, 22-26). Nous voyons donc, par ces quelques exemples, que la Foi, tout comme le sport, la musique, se pratique. La Foi, en effet, est une activité (I Thessaloniciens I,3 ; II Thessaloniciens I,11). Qu’est donc une activité si ce n’est un exercice, tel que nous l’avons illustré ci-haut ?

A ce stade, la démonstration a été faite ! Mais, continuons néanmoins dans le but de compléter notre sujet. La plupart, lorsqu’ils essayent maladroitement de contrer la doctrine du Salut par la Foi et les œuvres, citent les lettres de S. Paul, mais nous l’avons vu plus haut : les Écritures de Paul n’enseignent pas la sola fide. Au contraire elles nous disent que la Foi est une activité. De plus, Paul affirme que la Foi opère par la charité (Galates V, 6). Pour les quelques-uns qui disent que la Foi seule sert au Salut, Paul s’écrie en disant : « […] quand j’aurais la plénitude de la foi, une foi à transporter des montagnes, si je n’ai pas la charité, je ne suis rien » (I Corenthiens 13,2). En effet, la charité, c’est la Loi dans sa plénitude (Romains XIII,10).

Avant de conclure, relevons, une fois de plus que la Foi seule ne peut nous sauver, car c’est par nos œuvres que nous serons jugés ! Le Christ est celui qui sonde les reins et le cœurs, et il paiera chacun selon ses œuvres – vertueuses ou exécrables (Apocalypse II, 23). Lorsqu’il viendra juger, il es évident que c’est ne pas seulement par rapport à la Foi, mais assurément par rapport aux œuvres. En effet, ceux qui seront accueillis dans le Royaume du Père, sont ceux qui ont donné à boire à ceux avaient soif ; à manger à ceux qui avaient faim ; ont habillé ceux étaient nus ; ont rendus visite au malades ; ont accueillis les étrangers – ce sont là des bonnes œuvres : ceux qui les auront fait, en réalité, c’est au Christ qui les auront fait (S. Matthieu 25, 34-40). En ce qui concerne ceux qui n’auront point accomplis des œuvres vertueuses, ceux-là s’en iront à une peine éternelle (S. Matthieu 25,46). Ce point de vue est confirmé car, « tout arbre qui ne donne pas un bon fruit, on le coupe et on le jette au feu. » (S. Matthieu VII, 19). Certains, ayant, au cours de leur vie, eu la Foi, seront néanmoins surpris lorsque le Christ les rejettera ! Ils viendront si sûrs d’être accueillis dans le Royaume de Dieu disant : Seigneur, n’est-ce pas en ton Nom que nous avons chassé les démons ; ton Nom que nous avons fait des miracles, en ton Nom que nous avons prophétisé ? Et le Christ leur répondra sèchement : Jamais je ne vous ai connus ; écartez-vous de moi, vous qui commettez l’iniquité ( S. Matthieu VII, 20-23). Pourquoi un tel rejet du Christ ? Il est évident que ces hommes que le Christ rejeta avait la Foi, mais cela ne suffisait pas ! Car, le Christ affirme que pour entrer dans le Royaume, il faut faire la Volonté du Père céleste (S. Matthieu VII, 21). La Volonté du Père céleste c’est justement d’écouter la Parole et la mettre en pratique : nous avons déjà souligné cet aspect et avons conclu que la Foi est en fait une activité : elle se travaille ! Par conséquent, quiconque entend les paroles du Christ, y accordant, mais ne mettant pas ces paroles en pratique (ou n’accompagnant pas sa Foi de bonnes œuvres), celui-là « peut se comparer à un homme insensé qui a bâti sa maison sur le sable. La pluie est tombée, les torrents sont venus, les vents ont soufflé et se sont rués sur cette maison, et elle s’est écroulée » (S. Matthieu VII, 26-27). Or celui qui met les paroles du Christ en pratique, autrement, celui qui accompagne sa Foi de bonnes œuvres, celui-là peut se comparer à un homme avisé qui a bâti sa maison sur le roc (S. Matthieu VII, 24). Les vents, les pluies, les torrents peuvent se déchaîner contre sa maison, elle ne croulera point !

En définitive, nous avons vu que la Foi est une activité. Or toute activité, qu’elle soit sportive ou musicale, se travaille : on peut bien connaître la théorie musicale ou sportive, si on ne pratique pas, on ne peut pas être un bon musicien ou un bon sportif ! De même, la Foi à elle seule ne peut nous sauver, elle doit être accompagnée d’œuvres . Nous l’avons à suffisance démontré. Celui qui affirme que seule la Foi sauve, celui-là est un insensé (S. Jacques II, 20 ; S. Matthieu VII, 26) ; un insensé est celui qui nie l’existence de Dieu (Proverbes XIV, 1). Celui qui dit que la Foi seule peut le sauver, celui-là est comparable aux démons (S. Jacques II, 19). En tant que Chrétiens, nous sommes appelés à être parfaits comme notre Père céleste l’est (S. Matthieu V, 48). Or, pour arriver à cette perfection, qui nous permettra également d’être la Lumière du monde, il ne suffit pas de la Foi seule ! La Perfection s’obtient par la Foi et les œuvres, non par la Foi seule. Car, le fait d’éprouver la Foi produit la constance ; or, la constance s’accompagne d’une œuvre parfaite : c’est donc à partir de là que nous sommes rendus parfaits et irréprochables (S. Jacques I, 3-4 ; Romains XIII, 13-14). Les œuvres sont par conséquent ce qui fixe la perfection, ce qui nous permet d’être parfaits comme notre Père céleste l’est.

Soutenir qu’on est sauvé par la Foi seule est donc, et nous le clamons et fort, une erreur ! Tout a donc été dit ! Que pouvons nous rajouter ? Pas grand chose. Retenons simplement que « comme le corps sans l’âme est mort, de même la Foi sans les œuvres est une foi morte » (S. Jacques II, 26)

_______________________________________________

  • [1] Oper.; Luth, Tome III; p. 141
  • [2] ARISTOTE, Ethique à Nicomaque
  • [3] CICÉRON; « Le bonheur ne dépend que de l’âme seule »; in Tusculanes, Livre V
Advertisements

28 commentaires sur “Sauvés par la Foi ET les oeuvres !

  1. Christian Bazundama
    19 juillet 2012

    Merci pour ta réflexion. Cette idée de « travailler » la foi est intéressante. La foi comme un champs à labourer avec les œuvres. Ça se tient et ça se conjugue bien avec l’image qu’utilise très souvent le Christ des « fruits » comme produits des œuvres.

  2. bigsam68
    22 juillet 2012

    Je ne suis pas convaincu que nos frères protestants, lorsqu’ils évoquent le principe de la foi seule, oublient que cette foi est une foi vécue, une foi qui conduit à l’obéissance, une foi qui se traduit par des bonnes oeuvres « préparées d’avance afin que nous nous y engagions » comme le dira saint Paul dans son épître aux Ephésiens 2;10. Je ne pense pas non plus qu’ils ignorent que la charité est la voie par excellence.

    Le catéchisme exprime quelque chose de très significatif sur le rapport entre la grâce de Dieu et nos bonnes oeuvres qu’il est bon de méditer profondément: « L’action paternelle de Dieu est première par son impulsion, et le libre agir de l’homme est second en sa collaboration, de sorte que les mérites des oeuvres bonnes doivent être attribués à la grâce de Dieu d’abord, au fidèle ensuite. le mérite de l’homme revient, d’ailleurs, lui-même à Dieu, car ses bonnes actions procèdent dans le Christ, des prévenances et des secours de l’Esprit-Saint (…) La charité du Christ est en nous la source de tous nos mérites devant Dieu » (article 2008, 2011).

    Catholiques et protestants, nous confessons ensemble que Dieu nous précède toujours et que c’est par le sang du Christ que nous pouvons obtenir la rémission de nos péchés. « Tout est grâce », nous rappelle encore sainte Thérèse de lisieux. Le salut, comme le souligne saint Jean, consiste à vivre dans la lumière (voir 1 Jean 1;6-7). La foi consiste à s’ouvrir à la lumière du Christ et à en vivre ce n’est pas une simple reconnaissance intellectuelle de l’existence de Dieu.

    Il ne suffit donc pas par exemple de n’avoir la foi que le dimanche lool. Le théologien protestant réformé Paul Wells présente bien cela en évoquant les « chrétiens à quatres roues »: « Ils viennent à l’Eglise pour leur baptême, leur confirmation, leur mariage et leur enterrement », souligne-il avec raison et humour.

    En tout cas mon frère henry ton article est intéressant dommage que le ton soit quelque peu polémique car je crois que nous devons prendre le temps d’expliquer les choses avec patience à nos frères protestants tout en étant d’accord de nos désaccords. Pour prolonger cette réflexion passionnante, je t’invite à lire, si ce n’est déjà fait, la déclaration conjointe sur la doctrine de la justification qui est le résultat de plus de 30 ans de dialogue luthérien-catholique: http://www.vatican.va/roman_curia/pontifical_councils/chrstuni/documents/rc_pc_chrstuni_doc_31101999_cath-luth-joint-declaration_fr.html

    Que la paix et la grâce du Christ ressuscité soit avec toi, Samuel

    • Yesus Kristus azu
      22 juillet 2012

      Merci, cher Samuel pour ce commentaire très édifiant ! Espérons que tous les commentaires seront de cet envergure là, car, cela est profitable pour tous. Un tel commentaire ne peut que compléter ce que que je n’ai pas souligné… En ce concerne le ton polémique, je vous avoue que je m’efforce tant que je peux, car, j’ai tendance à souvent « m’enflammer ». Merci de ce rappel : ce sera aussi un apprentissage pour moi. Pour le texte que vous me proposez, je ne l’ai pas encore lu, mais je pense que ce sera fait dans le courant de la semaine. Merci encore et à très bientôt !

  3. bigsam68
    22 juillet 2012

    Oui il faut reconnaître que nos frères évangéliques ne nous épargnent pas je suis bien placé pour le savoir car je viens d’un arrière-plan pentecotiste, mouvement dans lequel une grande partie de ma famille est engagé. Il est vrai que depuis quelques temps j’essaie de porter un regard bienveillant, lucide et fraternel sur la diversité du Christianisme.

    En tout cas je suis très heureux de constater l’ardeur que tu met à défendre la foi de l’Eglise contre ceux qui parfois la dénigre par méconnaissance, tu n’es pas un adepte de la langue de bois ça c’est sûr lool. Pour ma part, lorsque je compare l’enseignement catholique avec les approches protestantes et orthodoxes, j’essaie de mettre en valeur ce qui nous rapproche tout en reconnaissant ce qui nous distingue.

    En outre, il faut savoir qu’il existe depuis les années 70 un dialogue institutionnel entre l’Eglise catholique et plusieurs églises évangéliques mais aussi des rencontres et des rassemblements interconfessionnels pour exprimer notre désir d’unité et chercher à vivre ensemble notre relation avec le Christ ressuscité dans la charité. En voici un exemple en France métropolitaine: http://www.egliserusse.eu/blogdiscussion/m/Festival-Jesus-au-coeur-catholiques-protestants-evangeliques-orthodoxes-se-reuniront-pour-celebrer-Jesus-le-samedi-2_a2359.html

    Que le Seigneur veille sur toi et t’accompagne dans ton cheminement humain et spirituel.

    • Yesus Kristus azu
      24 juillet 2012

      Merci pour le lien que tu me proposes ! Oui, il est souvent patent de voir à quel point certains rejettent la Foi catholique par ignorance…; Raison pour laquelle ton entreprise, celle qui consiste à mettre en valeur ce qui nous rapproche tout en reconnaissant ce qui nous distingue, me semble un bon moyen d’expliquer aux non-catholiques la Véritable Foi ! Par ailleurs, je suis flatté de savoir que tu viens d’un arrière plan pentecôtiste… 😀 Espérons que ta famille « suive tes traces ».

    • misslizzie
      26 juillet 2012

      Je ne comprends pas votre bienveillance à l’égard des protestants dits  »évangéliques ».
      Il suffit d’écouter le fin fond de leurs raisonnement pour comprendre que ce sont des Francs-Maçons qui s’ignorent.

      Les Protestants soit disant « évangéliques » sont des imposteurs.
      Leur haine de la Religion ( même DES religions) et leur lecture de la Bible de + en + pharisienne ne font que les trahir.

      Leur Foi ne se limite à pas grand chose si ce n’est déclarer NON-BIBLIQUE; tout ce que fait le catholicisme.
      Elle ne se résume qu’à ce que chacun d’entre eux croit que le st-esprit lui parle et que ce qu’il fait est voulu par le Seigneur ….
      Une vie d’athée en sommes !

      La différence entre un Athée et un protestant ‘évangélique’ est la suivante:

      -le premier ne croit en rien et suis ses bons caprices.
      -le second ne fait qu’avoir la certitude que tous ses actes sont voulues par Dieu.

      La Religion de l’Athéisme qui prend des airs de Christianisme !
      Voilà ce qu’est le protestantisme !

      ………………………………..

      PS à méditer sur les Protestants y compris protestants ‘évangéliques’ :

      Aucun Protestant ne met de crèche à Noël ( soit disant non biblique)
      Les Protestants ne font pas le Carêmes ( soit disant ce n’est pas biblique non plus)
      Les Protestants ne veulent pas entendre parler des OEUVRES de la foi ( sola fide)
      Les Protestants ( surtout les nouveaux mouvements soit disant évangéliques) commencent même à déclarer qu’aller à l’office le dimanche n’est pas biblique non plus, que ce n’est pas écrit dans la Bible d’aller à l’église le dimanche.
      Les Protestants n’ont gardés des fêtes chrétiennes que les fêtes juives
      la seule qu’ils ont gardé pour ne pas faire trop flag c’est Noël ( mais comme je l’ai dit il n’y a plus de crèche , donc Jésus masqué !)
      certains vont même jusqu’à déclarer Noël païen !

      que vous faut t-il de plus pour comprendre ????

      Voici ce qu’est le Protestantisme sous TOUTES ses formes.
      Une volonté de détruire le Christianisme en fouillant et arrachant de leurs contextes des petits bouts de versets ci et là.

  4. bigsam68
    26 juillet 2012

    Oh il y a très peu de chances pour qu’ils suivent mes traces (quoi que à Dieu rien n’est impossible) car il y a chez eux un rejet viscéral de la foi catholique. Pour eux, c’est moi qui me suis détourné de la vraie foi lool. Je dirais même que c’est pour moi sans importance qu’ils suivent mes traces ou non car je respecte l’appartenance confessionnelle et le cheminement de chacun. Ce qui compte, c’est de suivre le Christ, et là ou nous en sommes, Il vient nous rejoindre. En l’occurence, je ne fais aucun « prosélitysme », je me contente seulement d’exprimer et de vivre ma foi avec simplicité, tout en étant ouvert aux richesses humaines et spirituelles qui sont aussi présentes chez les autres sans rien renier de mon parcours.

    A propos de la foi et des oeuvres, je te livre une méditation intéressante du frère Jean-Phillippe Revel ici: http://www.moinesdiocesains-aix.cef.fr/homelies/homelies-du-temps-ordinaire/dimanches/6671-quand-dieu-couronne-nos-merites-il-couronne-ses-propres-dons-.html

  5. bigsam68
    29 juillet 2012

    Miss Lizzie,

    Je vous trouve aussi excessive que ne peuvent l’être certains évangéliques qui caricaturent la foi catholique et je relève chez vous le même rejet de l’oecuménisme et le même sectarisme. En outre, moi qui ait grandi dans une famille chrétienne évangélique, je suis bien placé pour savoir que ce mouvement ne s’apparente absolument pas à la franc-maçonnerie, la majorité écrasante des évangéliques, contrairement à certains protestants historiques qui n’hésitent pas à revendiquer ouvertement leur double appartenance protestant et franc-maçon, se montrent très critiques sur la franc-maçonnerie. Leur amour du Christ et des Saintes Ecritures est tout à fait réel et profond. Votre commentaire met en évidence que vous connaissez très peu et très mal ce mouvement et que les généralisations outrancières ne permettent jamais de rendre compte de manière adéquate de la réalité d’un mouvement ou d’un courant religieux.

    Mes parents, qui sont de confession évangélique, placent chaque année une crèche de noel dans leur foyer. En ce qui concerne le jeûne on observe effectivement une grande liberté mais il n’est pas rare que des périodes de jeûnes et de prières soient organisées au sein des églises évangéliques même si le fidèle est plus convié à y participer que contraint. En ce qui concerne les oeuvres de la foi, le point de vue évangélique est que les oeuvres ne sauvent pas mais que les oeuvres procèdent de la foi dans la grâce de Dieu qui nous sauve par les mérites du Christ. Les évangéliques insistent particulièrement sur les « fruits de l’Esprit » qui manifestent une conversion authentique. Maintenant la diversité du « monde évangélique » rend très difficile de faire un tour d’horizon suggestif mais les tendances que vous signalez, si elles existent, n’en demeurent pas moins marginales et on peut observer des différences significatives d’une communauté à une autre. Les évangéliques ne sont pas des athées ni des franc-maçons qui s’ignorent mais des chrétiens authentiques qui vivent une véritable expérience de Dieu dans la rencontre avec le Christ qui bien souvent bouleverse leur existence. Tous ne sont pas des anti-catholiques primaires même si le dialogue est parfois difficile avec certains membres de ces églises (je doute qu’avec vous le dialogue soit plus facile lool)

    On ne peut donc pas réduire le mouvement évangélique aux tendances fondamentalistes tout comme on peut pas réduire l’Eglise catholique aux intégristes de la fraternité saint pie X ou encore le judaisme aux ultra-orthodoxes! En tout cas vous êtes la preuve que la mauvaise foi, la diabolisation et la caricature de l’autre n’est pas l’apanage d’une religion mais qu’on peut rencontrer ce travers parmi les membres de toute les communautés religieuses. Raison de plus pour se garder de toute culture du mépris contre les communautés chrétiennes non-catholique comme l’Eglise nous y invite depuis le Concile Vatican II et au travers de la magnifique encyclique de Jean-Paul II qui s’intitule « Ut unum sit » (pour que tous soient un) que je ne saurais que trop vous inviter à lire, à méditer et à pratiquer.

    Que la paix et la grâce du Christ ressuscité soit avec vous, Sam

    • misslizzie
      29 juillet 2012

      Je ne caricature rien du tout .
      Savez-vous que le plus grande stratégie du Diable est de prendre des habits de lumière ??!!

      Je sais parfaitement que les protestants dits évangéliques croient en Jésus .
      Mais ce Jésus là correspond-il au vrai Jésus et à ses enseignements???

      Est-ce que les Musulmans ont-ils vraiment Jésus dans leur Foi sous prétexte qu’ils ont la certitude de l’aimer et croire en lui ???

      Dans l’Islam y ‘a t’il vraiment Jésus ??
      Si la réponse est non vous devez bien admettre que croire suivre la trace de Jésus ne garantit pas la Vérité .

      Oecuménisme ?? mais enfin de koi me parler -vous !

      En effet je ne crois pas du tout en l’oecuménisme et inutil de tomber dans les exemples de la Fraternité st Pie X .
      Le concile Vatican II dit simplement avec plus de diplomatie ce que l’Eglise dit depuis le commencement .

      Pour finir je ne base pas mon jugement sur de la caricature mais du vécu , car je n’ai pas toujours été catholique et pendant pas mal de temps j’ai fais parti des rangs protestants  » évangéliques » .

      • bigsam68
        29 juillet 2012

        C’est votre droit de ne pas adhérer au mouvement oecuménique je tiens simplement à souligner que l’Eglise catholique participe à ce dialogue et recommande aux croyants d’y prendre une part active. Voici ce que nous pouvons lire sur le site officiel de l’Eglise catholique de France:

        « Pendant le pontificat du pape Jean-Paul II, qui publia une importante encyclique sur l’engagement œcuménique en 1995, fut signée la Déclaration commune sur la justification avec la Fédération luthérienne mondiale (1999) et instauré un dialogue avec l’Eglise orthodoxe.

        Cet effort continue avec le pape Benoît XVI, qui, dès son élection, souligna que loecuménisme était une priorité de son pontificat. L’Eglise catholique est aussi engagée dans le processus du Forum chrétien mondial et elle développe ses relations avec les communautés de la mouvance évangélique-pentecôtiste, avec laquelle elle a entrepris des dialogues depuis plus de vingt-cinq ans. » (source: http://www.eglise.catholique.fr/foi-et-vie-chretienne/coeur-de-la-foi/lunite-des-chretiens/lglise-catholique-dans-le-mouvement-oecumnique–les-tapes1.html)

        Je vous invite encore à vous repporter à l’article 821 du catéchisme de l’Eglise catholique qui nous invite à répondre à l’appel à l’unité que l’Esprit-Saint nous adresse en préconisant:

        1/ Un renouveau permanent de l’Eglise
        2/ La conversion du coeur
        3/ La prière en commun
        4/ La connaissance réciproque fraternelle
        5/ La formation oecuménique des fidèles et des prêtres
        6/ Le dialogue entre les théologiens et les rencontres entre les chrétiens des différentes églises et communautés
        7/ La collaboration entre chrétiens dans les divers domaines du service des hommes

        Votre posture n’est donc pas conforme à la position de l’Eglise catholique aujourd’hui mais peut-être vous référez-vous à l’Eglise du passé comme beaucoup de nostalgiques qui considèrent que c’était mieux avant quand l’Eglise ne reconnaissait pas la liberté de conscience et de religion…

        Après avoir amalgamez les évangéliques aux franc-maçons, voilà à présent que vous les amalgamez avec les musulmans. Décidémment, vous ne savez plus quoi inventez pour dénigrer nos frères évangéliques! Nos amis musulmans, qui adorent avec nous le Dieu unique, toutefois ne reconnaissent pas la divinité de Jésus et le Jésus du Coran, tiré de la terre comme Adam, qui n’est ni mort ni ressuscité, n’est pas le Jésus que nous présentent les Evangiles. Or, je ne vous apprendrais rien, mais les Evangéliques croient en la Sainte Trinité (le Père, le Fils et le Saint-Esprit), ils croient que le Christ est mort et ressuscité afin de nous réconcilier avec Dieu, ils croient en l’inspiration du Nouveau Testament qu’ils s’efforcent de mettre sincèrement en pratique.

        Ce qui me semble important dans la pratique du dialogue avec les évangéliques, c’est d’éviter de dénigrer leur foi et de faire des amalgames douteux. On peut certes entreprendre de réfuter certaines propositions théologiques mais il doit être possible de le faire sans se montrer agressif et blessant. Il y a certes des polémiques, je ne les ignore pas et je les connais fort bien, mais je crois que la démarche vraiment chrétienne consiste à tout mettre en oeuvre pour détruire les murs d’incompréhensions et de préjugés et de construire des ponts de convivialité et de fraternité. Nous devons répondre aux objections et aux critiques de manière intelligente, avec patience et bienveillance envers les personnes, sachant que ce qui nous unis est plus grand que ce qui nous divise.

        En ce qui me concerne, mon regard ne repose pas uniquement sur mon vécu, d’ailleurs j’essaie aussi de toujours prendre du recul sur mon propre vécu, mais aussi sur l’expérience et la sagesse de l’Eglise qui nous indique la direction à prendre dans les relations avec les autres religions et avec les autres communautés chrétiennes.

        Bonne continuation, Sam

  6. bigsam68
    29 juillet 2012

    Je me permet de partager avec vous une prière à l’Esprit-Saint qui est aussi une profession de foi oecuménique qui date de 1969 à Uppsala en Suède:

    « Sans Toi, Esprit Saint, Dieu reste loin,
    Christ est dans le passé, l’Évangile est lettre morte,
    l’Église, une simple organisation,
    la mission, une propagande,
    le culte, une simple évocation,
    l’agir chrétien, une morale d’esclave.

    Avec Toi, Esprit Saint, le monde est soulevé,
    il gémit dans l’enfantement du Royaume.

    Christ ressuscité est là présent,
    l’Evangile est puissance de vie.

    L’Eglise devient communion trinitaire;
    l’autorité, service libérateur;
    la mission, une Pentecôte;
    la liturgie immémoriale, anticipation.
    L’agir humain est déifié. »

    (source: http://cafe.rapidus.net/jgmorris/page270.htm)

    Que le Seigneur nous donne la patience et la bienveillance nécessaire dans nos relations avec nos frères séparés et puissions-nous les uns et les autres nous ouvrir à l’action transformatrice et vivifiante de l’Esprit.

    Amen Alléluia!

  7. bigsam68
    29 juillet 2012

    J’invite encore ceux qui s’intéresse à la question de l’engagement oecuménique de l’Eglise catholique à lire gratuitement en ligne l’ouvrage qui s’intitule « Chrétiens désunis. Principes d’un œcuménisme catholique » publié en 1937 par le père Congar qui fut l’un des premiers artisans et partisans de l’engagement de l’Eglise catholique dans ce dialogue en cliquant ici: http://www.editionsducerf.fr/site_congar/presentation.html

    Cette lecture ne peut être que profitable pour tous ceux qui veulent sincèrement contribuer au dialogue avec nos frères séparés dans une perspective catholique

  8. KatieM
    30 juillet 2012

    Je demande, si ce n’est trop, que cette discussion soit close ! Une discussion qui, à mon avis, ne sert pas à grand-chose: je demanderais également à Henry M. Saker, auteur du blog, s’il peut nous éclairer sur les deux positions, celles tenues par Sam et Lizzie.

    Je crois que la discussion entre Sam et Lizzie est inutile, car les deux ont en fin de compte raison. Lizzie dit simplement qu’elle ne CROIT pas au dialogue oecumique, mais, n’a de fait pas dit que l’Eglise Catholique n’est pas engagée ! Je crois qu’elle veut simplement dire, même si l’Eglise Catholique est engagée dans les dialogues oecumiques, elle, elle n’y croit pas, considérant cela comme « inutile », puisque convaincre les non-catholiques, qui sont souvent anti-catholiques, est ardu… D’autres parts, elle n’a pas totalement tort d’assimiler Protestantisme et Franc-maçonnerie qui fut fondée par James Anderson, Jean-Théophile Desaguliers… et, James Anderson était un pasteur de l’Église presbytérienne écossaise, J. Théophile Desaguliers, le fils d’un pasteur huguenot. Luc Nefontaine, docteur en lettre et philosophie nous disait par le biais d’une interview de Robert Hostetter, responsable des émissions protestante à la RTBF (Télévision belge, émission  » La Voix Protestante  » du 5 février 2001), que le protestantisme et la franc-maçonnerie sont comme cousins et cousines.

    D’autres parts, Sam lui, non plus n’a pas tort ! Il montre seulement que l’Eglise Catholique est engagé dans le dialogue oecumique, ce qui est VRAI ! Cela est et restera une exhortation du Catholicisme. Bien que Sam ne soit pas très favorable aux polémiques, et comme il le reconnaît très bien, celles-ci existent. On trouve beaucoup de textes polémiques catholiques contre le Protestantisme, par exemple « Le protestantisme confondu » par le père Marie-Antoine de Lavour; le registre polémique semble donc aussi une voix qu’on peut emprunté : on peut penser qu’il ne convainc pas, or, certaines personnes ne sont convaincus que par des textes pareils, sans évidemment attaquer la personne, mais son système évidemment. Voilà pour quelles raisons, je trouve cette discussion est un inutile, car chacun dit ce qui est vrai, mais avec des positions différentes, tout simplement.

    Salutations.

    • misslizzie
      30 juillet 2012

      Faux .

      L’Eglise Catholique croit au dialogue ( tout comme moi) sauf que le mot  »dialogue » n’a pas le sens que s’imaginent la plupart des gens .

      Vatican II est une politique de reconquête qui ne dit pas son nom .

      Certes si le Pape s’est engagé dans de nombreux rassemblements théologiques , il ne faut pas oublier qu’il y a eu le dernier mots .

      Avec les Anglicans ( sur le sujet de Marie ) , avec les Orthodoxes ( sur la papauté) cela a toujours fini par des concessions de la part des schismatiques .

      Résultat document de Ravennes du côté orthodoxe qui commence à ré-envisager la place du Pape .
      Pour les Anglicans , après conseil oecuménique, ils ont fini par admettre que la position catholique sur Marie pouvait en effet se justifier Bibliquement .

      Le Pape a prononcé de nombreux discours dans lesquels il faisait aussi allusion à ces nouveaux convertis chez les protestants  »évangéliques » .
      Pour résumé son opinion , et bien ces mouvements protestant sont d’un nullissime théologique qui récupèrent tous les incultes ou mal instruits du Christianisme .
      Il l’a bien souvent déploré .

      Je ne m’oppose absolument PAS à l ‘Eglise Catholique .
      Oecuménique veut dire rassemblement , dialogue .

      Cela ne veut pas dire Melting Pot de croyance de chaque religion 😉

      Il suffit de lire très attentivement les textes de Vatican II pour le comprendre .
      Au final si vous lisez bien , elle n’annule pas sa devis  » HORS DE L EGLISE CATHOLIQUE POINT DE SALUT  » .

      La seule différence est qu’elle le dit avec plus de DIPLOMATIE et qu’elle prend aussi en compte le fait que certains ne sont pas catholique par le baptême mais vivent comme tels .
      Et d’autres sont baptisés mais n’ont pas une vie de bons catholiques .
      Et que les premiers seraient sauvés alors que les seconds seraient damnés .

    • bigsam68
      30 juillet 2012

      Ce n’est qu’avec le protestantisme libéral que l’on peut constater des connexions avec la franc-maçonnerie. Or, les évangéliques sont conservateurs et leur position sur la franc-maçonnerie est la même que celle de l’Eglise catholique. Pour eux, il est incompatible d’être chrétien et franc-maçon. J’ajouterais que les catholiques libéraux ont plus d’affinités avec les protestants libéraux qu’avec le magistère tandis que du point de vue de éthique et christologique les évangéliques sont bien plus proches des positions du magistère que de celles des libéraux protestants…

      Fraternellement, Sam

      • misslizzie
        30 juillet 2012

        C’est faux !
        là plupart des prêcheurs protestants dits évangéliques sont également franc-maçons !

        D’ailleurs dans le protestantisme classique , je n’ai retrouvé l’esprit et le raisonnement des franc-maçons tel qu’il existe chez les protestants  »évangéliques » .

        Les soit disant  »évangéliques » ne sont absolument pas conservateurs!
        Qu’ont -ils conservés au juste ???

        Leur Foi ne se résume qu’à écraser tout ce qui fait l’essence même du Christianisme .
        Rien n’est jamais biblique selon eux .

        Qu’ont t’ ils conservés hein ?

        Vous allez me répondre :  » la Foi » sans doute .
        Mais cette Foi protestante se concrétise par kopi exactement ??

        Sola fide ? MDRRR
        La Foi sans les oeuvres ( superflue) ni la pratique ( tradition ).
        Comme c’est pratique !

  9. bigsam68
    30 juillet 2012

    Votre conception de l’oecuménisme comme étant une manoeuvre déguisée de l’Eglise catholique afin de ramener les orthodoxes et les protestants dans son giron correspond plus à un fantasme qu’à une réalité. Il est grave que vous attribuez au pape vos propres pensées à aucun moment le saint père ne se serait abaissé à traiter nos frères séparés avec mépris et condescendance. Il suffit de relire le discours de Benoit XVI prononcé à Erfurt aux représentants de l’Eglise protestante Allemande pour s’en convaincre. Je vous en propose quelques extraits choisis qui mettent en lumière quelle est l’approche du pape à l’égard des protestants:

     » (le pape parle de Luther) « Comment puis-je avoir un Dieu miséricordieux ? » Cette question lui pénétrait le cœur et se trouvait derrière chacune de ses recherches théologiques et chaque lutte intérieure. Pour Luther, la théologie n’était pas une question académique, mais la lutte intérieure avec lui-même, et ensuite c’était une lutte par rapport à Dieu et avec Dieu.

    « Comment puis-je avoir un Dieu miséricordieux ? » Que cette question ait été la force motrice de tout son chemin, me touche toujours à nouveau profondément. Qui, en effet, se préoccupe aujourd’hui de cela, même parmi les chrétiens ? Que signifie la question de Dieu dans notre vie ? (…)

    La question : quelle est la position de Dieu à mon égard, comment je me situe moi devant Dieu ? – cette question brûlante de Luther doit devenir de nouveau, et certainement sous une forme nouvelle également notre question, non de manière académique mais réellement. Je pense que c’est là le premier appel que nous devrions entendre dans la rencontre avec Martin Luther. (…)

    La chose la plus nécessaire pour l’œcuménisme est par-dessus tout que, sous la pression de la sécularisation, nous ne perdions pas presque par inadvertance les grandes choses que nous avons en commun, qui en elles-mêmes nous rendent chrétiens et qui sont restées comme don et devoir. C’était l’erreur de l’âge confessionnel d’avoir vu en majeure partie seulement ce qui sépare, et de ne pas avoir perçu de façon existentielle ce que nous avons en commun dans les grandes directives de la Sainte Écriture et dans les professions de foi du christianisme antique. Le grand progrès œcuménique des dernières décennies est pour moi, que nous nous soyons rendu compte de cette communion, que nous pouvons la reconnaître comme notre fondement commun et impérissable dans la prière et le chant communs, dans l’engagement commun pour l’ethos chrétien face au monde, dans le témoignage commun du Dieu de Jésus Christ en ce monde. (…)

    Ce ne seront pas les tactiques qui nous sauveront, qui sauveront le christianisme, mais une foi repensée et vécue d’une façon nouvelle, par laquelle le Christ, et avec Lui le Dieu vivant, entre dans notre monde. » (source: http://www.zenit.org/article-29031?l=french)

    • misslizzie
      30 juillet 2012

      Je n’accuse l’Eglise catholique d’aucune magouille stratégique je vous signale !
      L’Eglise a raison de prêcher la Foi (dans le sens de la catholicité ).

      Un fantasme de ma part dîtes vous ???

      Le fantasme vient plutôt de vous .
      où voyez-vous que que le Pape aurait adhéré aux thèses de Luther ??
      Et la phrase que vous citez ne démontre en rien que le Pape aurait loué Luther .

      Que cette question ait été la force motrice de tout son chemin, me touche toujours à nouveau profondément. Qui, en effet, se préoccupe aujourd’hui de cela, même parmi les chrétiens ? Que signifie la question de Dieu dans notre vie ?

      Et donc ??? lol
      😀

      Cela revient à dire qu’il adhère à Sola fide, Sola scriptura, la dénégation de l’eucharistie et j’en passe ???

      C’est VOUS qui fantasmez tout seul .
      Votre délire oecuménique vous fait voir bien des choses là où elles n’y sont pas .

      Le Pape n’a jamais prononcé un quelconque salut sur la théologie protestante , NE CONFONDEZ PAS .
      Et il a toujours refusé d’aller à Wittenberg , ville où luther afficha ses fameuses 95 propositions .
      Il a juste loué la préoccupation qu’avait Luther de la volonté Divine .
      C’est tout .
      Préoccupation que presque plus personne n’a de nos jours .
      D’où la phrase du Pape  » qui en effet se préoccupe encore de cela . que signifie la question de dieu dans notre vie  » .

      Comme je vous l’affirmais , depuis Vatican II les catholiques sont plus …. diplomates .
      Je ne pense pas fantasmer , comme vous dîtes , car c bel et bien vous qui y voyez des choses là où elles n’y sont pas .

  10. bigsam68
    30 juillet 2012

    Je vous propose encore un dernier extrait d’un discours de Benoit XVI qui recevait en juin de cette année 2012 des évêques colombiens avec lesquels il s’est entretenu notamment sur le défi que représente la croissance des communautés pentecôtistes et évangéliques dans ce pays d’amérique latine. Nous ne sommes certes pas des évêques mais je crois que ces paroles du saint père peuvent vraiment inspirer et renouveller notre approche:

    « Le pluralisme religieux croissant est un fait qui exige d’être sérieusement pris en considération. La présence toujours plus active de communautés pentecôtistes et évangéliques en Colombie, mais également dans de nombreuses autres régions d’Amérique latine, ne peut être ignorée ou sous-évaluée. Dans ce but, il est évident que le peuple de Dieu est appelé à se purifier et à revitaliser sa foi, en se laissant guider par l’Esprit Saint, pour donner ainsi une nouvelle impulsion à son action pastorale, car «très souvent les personnes sincères qui sortent de notre Eglise ne le font pas pour ce en quoi les groupes “non catholiques” croient, mais fondamentalement pour ce qu’ils vivent; non pour des raisons de doctrine, mais de vie; non pour des motifs strictement dogmatiques, mais pastoraux; non pour des problèmes théologiques, mais méthodologiques de notre Eglise» (ve Conférence générale de l’épiscopat latino-américain et des Caraïbes, Document conclusif, n. 225). Il s’agit donc d’être de meilleurs croyants, plus riches de compassion, aimables et accueillants dans nos paroisses et communautés, afin que personne ne se sente éloigné ou exclu. Il faut renforcer la catéchèse, en adressant une attention particulière aux jeunes et aux adultes; préparer avec soin les homélies, ainsi que promouvoir l’enseignement de la doctrine catholique dans les écoles et les universités. Et tout cela en vue de faire réapparaître chez les baptisés leur sens d’appartenance à l’Eglise et de réveiller en eux l’aspiration de partager avec les autres la joie de suivre le Christ et d’être des membres de son corps mystique. Il est également important de faire appel à la tradition ecclésiale, de faire croître la spiritualité mariale et de prendre soin de la riche diversité de la dévotion. Faciliter un échange serein et ouvert avec les autres chrétiens, sans perdre sa propre identité, peut également contribuer à améliorer les relations avec eux et à surmonter la méfiance et les affrontements qui ne sont pas nécessaires. » (source: http://www.vatican.va/holy_father/benedict_xvi/speeches/2012/june/documents/hf_ben-xvi_spe_20120622_vescovi-colombia_fr.html)

    • misslizzie
      30 juillet 2012

      PARTIE 3 de ma réponse : quant au dernier message que vous m’avez envoyé avec votre dernier discours du pape concernant les protestants évangéliques il confirme ce que je disais .

      Il s’agit là de la prise en compte d’une menace et d’une invitation à renforcer la catéchèse et l’évangélisation catholique .

      Si vous y voyez le contraire alors j’en fais appel aux autres personnes sur ce site et les invite à donner leur opinion .

      Petit PS: tout est cohérent .
      Regardez les choses plus près .
      Ce n’est pas un hasard si le Pape a levé l’excommunication des plus traditionnalistes .
      Si des conservateurs tels que l’abbé Pagès agit avec autant de liberté ou encore le Père Samuel était placé aussi près du Pape lors du dernier grand rassemblement mondial des catholiques à Madrid …
      Un détail pas si anodin que cela .

      • bigsam68
        30 juillet 2012

        Je vous laisse le mot de la fin nous avions déjà eut l’occasion si ma mémoire est bonne d’avoir un échange sur youtube à propos des relations avec les chrétiens évangéliques et j’observe que vous êtes toujours une fidèle partisane de la frange catholique la plus dure à l’instar de l’abbé pages qui promet l’enfer à tous les non-catholiques à commencer par les évangéliques. En ce qui me concerne, je continuerais de m’efforcer à cultiver mon enracinement dans la Tradition vivante de l’Eglise dans un refus de toute culture du mépris et dans une ouverture fraternelle aux membres des autres églises chrétiennes qui sont nos frères et soeurs en Christ malgré nos divergences théologiques.

        « Dans les choses essentielles, unité. Dans les choses secondaires, liberté. En toutes choses, charité » (Saint Augustin)

  11. bigsam68
    31 juillet 2012

    Je crois en tout cas que le pape est pleinement dans son rôle qui consiste à affermir la foi des fidèles car les évangéliques sont souvent très entreprenants dans leur prosélytisme à l’égard des catholiques. L’Eglise doit réagir et mobiliser ses « troupes ». Je crois que ce qu’il nous faut c’est à la fois une formation oecuménique, pour pouvoir entrer dans un dialogue authentique, et une formation apologétique pour pouvoir défendre la foi catholique avec respect et conviction, en accompagnant nos frères dans la recherche commune de la vérité plutôt qu’en dénigrant et en assénant nos vérités de manière méprisante et blessante. Et bien entendu, rien ne saurait remplacer une vie de foi et de prière, dans une consécration totale de notre être à la Sainte Trinité.

    Que Dieu vous bénisse et vous garde. Sam

    • misslizzie
      31 juillet 2012

      Je n’ai méprisé personne je vous signale .
      Depuis quand dire des vérités est-il du mépris ??

      De plus je m’en prend surtout aux doctrines .
      Quand je parle du Protestantisme , je parle de mes nombreuses années de recherches et d’études personnelles à analyser , décortiquer chaque texte chaque doctrine , chaque mouvement du protestantisme .

      Vous m’avez également reproché d’être soit disant méprisante avec les musulmans .
      Je m’excuse mais un musulman adhère à l’idéologie Islamique !
      Et que dit l’Islam .
      Vous avez dit que les musulmans croient en Jésus ???
      Mais bien sûr !! En surface alors !

      – La Trinité est rejetée
      – La crucifixion du Christ est reniée
      – Les Evangiles sont déclarées comme FAUX
      – Les enseignements de Jésus ne sont acceptés que lorsqu’ils vont DANS LE SENS DE MAHOMET
      – Ce Mahomet lui-même qui a rétablit TOUT CE QUE JESUS AVAIT INTERDIT .

      Ah ! En effet , Jésus est bien présent dans l’Islam , mais bien sûr !
      Mais quel genre de Chrétien êtes vous ?!!

  12. bigsam68
    31 juillet 2012

    Quel genre de chrétien je suis ? Juste un homme pécheur conscient de ses faiblesses et de son besoin quotidien de recevoir à nouveau Celui qui est le pain de vie pour le partager avec ses frères en humanité. Quel genre de chrétien je suis ? Un chrétien en marche, en exil et toujours en recherche du Dieu un et Trine, source de vie et d’amour. Quel genre de chrétien je suis ? Un chrétien qui vit dans la perspective de l’avènement du Christ et qui, avec l’Eglise et l’Esprit, appel: « Viens, Seigneur Jésus! Que ton règne de paix, d’amour et de justice vienne! »

    PS: cessez de divaguer je n’ai jamais suggéré que le Christ était présent dans l’islam, en revanche, je crois qu’Il n’est pas loin de tous ceux qui invoquent Dieu avec un coeur pur, malgré leur ignorance.

  13. Pingback: La nécessité des oeuvres | +†+Yesus Kristus azu+†+

  14. Grégoire
    14 août 2014

    Il y à vraiment des chrétiens qui croivent que seul la foi peux sauvé? Je trouve cela grave, sa voudrait dire que même si je fait des péchés mais que j’ai la foi c’est pas grave, c’est n’importe quoi 😱

    • +++Yesus Kristus azu+++
      15 août 2014

      Ils partent souvent du principe qu’une véritable foi est forcément accompagné d’œuvres : ce qui est faux !
      Deuxièmement, ils pensent aussi que le salut ne peut pas se perdre : chose également fausse, simplement parce que même le saint Apôtre Paul affirme qu’il se doit lui-même de persévérer afin de ne pas être exclu du Salut, lui qui a enseigné à d’autres.
      Par ailleurs, aucun texte biblique ne va confirmer la thèse selon laquelle la Foi seule sauve. Je crois qu’il n’est même pas nécessaire d’entrer dans la Bible pour le montrer, la seule raison refuse cette thèse ! Sinon, oui ! Il y en a certains qui pensent vraiment qu’on est sauvé par la foi seule…

  15. Dan
    1 janvier 2016

    Bonjour
    Concernant votre article je suis d’accord plus ou moi sur tout
    Je trouve la synthèse juste
    C’est par la foi en Jesus qui est mort pour nous et qui a payé le prix à notre place.
    Tout oeuvres pour obtenir le salut est vaines car lui a déjà tout payé le prix pour nous.

    Maintenant etre catholique,protestant, evangelique, es util pour le salut dans le sens que
    Cela serrai une oeuvres DE la foi?

Réagir à l'article

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :